par page
Identifiez-vous pour consulter vos prix remisés et commander
  1. Hors-saison

    Emmanuel Caroux EAN : 9782357290860 Une Et L Autre | Poche | À paraître le 30/12/2019 > Voir le résumé

    La photographie prend de nos jours une place prépondérante dans la façon de nous exprimer. L'appareil est au bout de nos doigts, de moins en moins encombrant, léger, rapide et doté d'une technologie de pointe. La seule chose lui manquant ne revient cependant qu'au seul regard du photographe...

    Qté.
    Bientôt
    disponible

  2. Représenter l'irreprésentable sur scène

    Guila Clara Kessous Collection : HR.HORS COLLECT
    EAN : 9782705694661
    Hermann | Grand Format | À paraître le 01/01/2020
    Qté.
    Bientôt
    disponible

  3. Théâtre 3

    Eugène Labiche Collection : GF
    EAN : 9782081363526
    Flammarion | Poche | À paraître le 31/12/2019
    Qté.
    Bientôt
    disponible

  4. Théâtre 1

    Eugène Labiche Collection : GF
    EAN : 9782081363502
    Flammarion | Poche | À paraître le 31/12/2019
    Qté.
    Bientôt
    disponible

  5. Théâtre 2

    Eugène Labiche Collection : GF
    EAN : 9782081363519
    Flammarion | Poche | À paraître le 31/12/2019
    Qté.
    Bientôt
    disponible

  6. Les théâtres documentaires

    Béatrice Picon-Vallin, Erica Magris EAN : 9782377690602 DEUXIEME EPOQUE | Grand Format | À paraître le 22/05/2019
    Qté.
    Bientôt
    disponible

  7. Du theama au drama dans l'Oedipe roi de Sophocle

    Claude Gontran EAN : 9791024011783 Presse Universitaire | Grand Format | À paraître le 22/05/2019 > Voir le résumé

    "La cité, ce sont les hommes" : toute la tragédie d'Odipe pourrait s'interpréter dans ces paroles emblématiques prêtées par Thucydide à Nicias. Odipe menant son enquête sur la mort de Laïos n'a d'abord pas voulu comprendre que c'est dans la continuité de la parole échangée, dans les échanges qu'énonce la langue, que les hommes construisent à la fois la cité et leur propre identité. Odipe l'errant, le Thébain non thébain, le citoyen non-citoyen, n'offre pas au début d'Odipe roi - ou plutôt Odipe le tyran - l'image qu'on lui a longtemps accolée du bon roi plaçant toute son intelligence dans la recherche du salut de son peuple. Bien plutôt, la pièce s'ouvre sur le spectacle terrifiant de l'homme qui croit, dans un délire ipséiste, maîtriser à lui seul les mots au coeur desquels gît la vérité de la cité, lui qui énonce le contraire de ce qu'il croit dire, entend le contraire de ce qu'on lui dit. Il lui faudra s'astreindre à écouter, aller à la rencontre des mots de la cité - carrefour plus fatal que celui où il tua son père - pour apprendre - dans un drama collectif entraînant le poète, le choeur et les spectateurs -, ce que parler veut dire. Si la tragédie sophocléenne est apprentissage, Odipe roi est bien la tragédie de la langue.

    Qté.
    Bientôt
    disponible

  8. Yerma

    Federico Garcia Lorca, Albert Bensoussan Collection : Folio Théâtre
    EAN : 9782072790317
    Gallimard | Poche | À paraître le 15/05/2019
    Qté.
    Bientôt
    disponible

  9. Tragédie et théâtre dramatique

    Hans-Thies Lehmann, Jean-Louis Besson Collection : Les grands dramaturges
    EAN : 9782851819598
    L ARCHE | Grand Format | À paraître le 09/05/2019 > Voir le résumé

    Qu'est-ce que l'expérience tragique ? Dans la continuité de ses analyses portant sur la tragédie antique et le mythe, partant pour ainsi dire à rebours de son "Théâtre postdramatique" (L'Arche, 2002), Hans-Thies Lehmann développe ici une ample théorie de la tragédie en Europe, de l'Antiquité à nos jours. Ce volume est le premier volet d'une étude chronologique aboutie de l'histoire de la pensée théâtrale (en 3 tomes) visant à explorer l'évolution du genre tragique, en passant par le théâtre moderne et la tragédie classique, avant la période postmoderne. Un travail de recherche éclairant et novateur, dont ce premier tome pose les fondements.

    Qté.
    Bientôt
    disponible

  10. Eugène O'Neill

    Thierry Dubost EAN : 9782315008858 Max Milo | Grand Format | À paraître le 01/05/2019 > Voir le résumé

    Un ouvrage consacré à Eugene O'Neill (1888 - 1953), dramaturge majeur du XXe siècle, qui obtint le prix Nobel de littérature en 1926. A ce jour, aucun ouvrage en français ne permet de situer l'oeuvre de cet auteur américain dans son contexte d'écriture et de saisir les enjeux auxquels le dramaturge souhaitait se confronter. Un livre qui propose au lecteur francophone une entrée dans la vie passionnante de ce dramaturge novateur. Il situe les pièces dans leur contexte de création, avec un résumé des intrigues, ce qui permettra aux amateurs de théâtre d'aborder les drames O'Neilliens avec une connaissance de la vie de l'auteur et de ses productions dramatiques. Un ouvrage qui s'adresse à tous ceux qui souhaitent découvrir une oeuvre parfois complexe, dont l'impact sur les scènes anglophones ne se dément pas au fil des ans. Un autre aspect de l'ouvrage retiendra l'intérêt des lecteurs : il s'agit de lettres qui révèlent le regard qu'un créateur Etats-Unien portait sur la France, pays où il résida pendant presque trois ans à la fin des années vingt.

    Qté.
    Bientôt
    disponible

  11. Oedipe

    Voltaire, François-Xavier Hervouët Collection : GF
    EAN : 9782081451681
    Flammarion | Poche | Paru le 23/04/2019
    Qté.
    Bientôt
    disponible

  12. La Barbe bleue suivie des Sept femmes de Barbe-Bleue

    Ludwig Tieck, Alain Montandon Collection : Classiques jaunes
    EAN : 9782812436437
    Classiq Garnier | Poche | Paru le 17/04/2019
    Qté.
    Disponible

  13. La vie utile

    Evelyne de La Chenelière Collection : Répertoire contemporain
    EAN : 9782842608040
    Theatrales | Grand Format | Paru le 17/04/2019
    Qté.
    Disponible

  14. Qui croire ; Lointaine est l'autre rive

    Guillaume Poix Collection : Répertoire contemporain
    EAN : 9782842608057
    Theatrales | Grand Format | Paru le 17/04/2019
    Qté.
    Disponible

  15. Electre ; Oreste

    Euripide, Marie Delcourt-Curvers Collection : Folio Théâtre
    EAN : 9782072851230
    Gallimard | Poche | Paru le 17/04/2019 > Voir le résumé

    Un frère et une soeur unis dans la vengeance de leur père assassiné par l'amant de leur mère. Telle est l'histoire d'Electre et Oreste, les enfants terribles de Clytemnestre et Agamemnon. Euripide raconte, dans ces deux pièces qui fonctionnent comme un diptyque, l'amour de deux enfants pour un père, la détestation d'une mère, la folie meurtrière et l'inévitable remords. Aux côtés d'Odipe, Antigone et Médée, Electre et Oreste rejoignent les rangs des héros passionnés, intransigeants et torturés.

    Qté.
    Disponible

  16. Le théâtre amateur

    Maurice Chevaly EAN : 9782364031685 Desiris | Grand Format | Paru le 15/04/2019
    Qté.
    Disponible

  17. Contre le théâtre politique

    Olivier Neveux EAN : 9782358721738 Fabrique | Poche | Paru le 11/04/2019 > Voir le résumé

    Exilé aux Etats-Unis, en mai 1942, Brecht écrit dans son Journal de travail : "Eisler souligne à juste titre le danger encouru lorsque nous avons mis en circulation des innovations purement techniques, sans les rattacher à la fonction sociale. Il y avait le postulat d'une musique activante. 100 fois par jour, on peut entendre ici à la radio de la musique activante : les choeurs qui incitent à l'achat de Coca-Cola. On réclame désespérément l'art pour l'art" . En peu de mots, Brecht saisit le projet de l'art politique : "activer le spectateur" , en souligne le risque : "le désolidariser de toute fonction sociale" , en constate les échecs : "son appropriation par l'adversaire" , en désigne peut-être une paradoxale perspective : "l'art pour l'art" . Son parcours prévient les malentendus : cette dernière exigence ne se fait pas au nom d'un idéal apolitique de l'art. Elle naît précisément d'un souci militant : faire obstacle à l'absorption par le capitalisme des formes et des dispositifs de l'art contestataire. Quelques décennies plus tard, l'inquiétude demeure et les propos laconiques, ironiques ou désespérés de Brecht s'avèrent inspirants. Comment donc permettre à l'art et, en l'occurrence, au théâtre d'être autre chose que l'auxiliaire de la domination lorsque, précisément, la domination désormais l'enjoint à "s'engager" ? Car, y compris de la part de l'Etat (avec lequel il entretient de longue date un rapport organique), il est partout encouragé à le faire. Le théâtre doit prendre part à la réconciliation sociale, porter haut les valeurs occidentales, attester la liberté d'expression, semer doutes et questions mais aussi démontrer que notre République répressive connaît encore quelques ostentatoires poches critiques... Il lui faut, ses "tutelles" l'y encouragent, "activer" le spectateur, c'est là son destin et la raison de sa subvention. Il ne saurait être indifférent au monde ni, pire, inutile. Si toutes les oeuvres ne répondent pas à cette injonction, si beaucoup même en refusent l'orientation, les effets de cet "impératif politique" sont spectaculaires dans le champ de la pratique et de la production théâtrales. L'institution ne cesse de se légitimer par sa vertu politique. Cette dernière cependant se limite bien souvent à de très générales et consensuelles exhortations. D'où quelques contradictions, rarement vécues comme telles : la critique du néolibéralisme sur scène, par exemple, s'articule sans grands dommages à son déploiement brutal en coulisse ; on célèbre Mai 68 à l'Odéon tandis que les flics gazent au dehors, à la demande du théâtre, les manifestants de Mai 18 ; on convoque la police à Saint-Denis pour protéger l'exhibition d'un spectacle "antiraciste" de la critique de militants eux-mêmes antiracistes ; on est "rempart à la Barbarie" tout en s'intégrant à la saison "France Israël" , etc. La politique, dès lors, est un signifiant vide, certes valorisant, mais dédialectisé, intemporel, idéel, inconséquent. Elle n'est qu'un thème, un contenu, un ensemble de signes, un fantasme, assurément porté par l'idée de faire (le) bien, et aveugle aux idéologies qui la sous-tendent. De cet état des lieux naissent trois interrogations : 1. Les raisons de cette omniprésence de la "politique" ; 2. ses effets et notamment la façon dont s'intériorise la légitimation de l'art par la politique ; 3. sa signification dans un processus bien plus vaste d'attaques contre la consistance même de la politique. Mais il y a plus inquiétant que ce "rapt" et ses conséquences manifestes : le tout-venant tiède du marais théâtral, le toc des subversions d'arrière-garde et des transgressions immatures, les provocations réactionnaires des postures "politiquement incorrectes" , les truqueurs, la glue sentimentale qui empreint les scènes actuelles... La dévitalisation de la politique se retrouve aussi dans nombre de spectacles qui se donnent pourtant, pour projet la contestation ou la critique de ce qui est, la dénonciation de tel scandale ou l'initiation des spectateurs à la compréhension de leur mécanisme. Cette inflation de spectacles - notamment documentaires - interroge. Ne se fonde-t-elle pas, en grande partie, sur une confusion entre "pédagogie" et "politique" , "naturalisme" et "réalisme" , "aliénation" et "oppression" , sur un paternalisme de l'adresse, un conformisme des affects et sur une très intemporelle définition de l'activité politique ? Que penser, en effet, de sa conception sous-jacente qui n'appréhende bien souvent le "populaire" qu'à l'aune de critères statistiques et "l'analyse concrète des situations concrètes" qu'en sociologue ? A ce stade, on peut repérer trois traits majeurs du "théâtre politique" de la période - qui ne sont pas indifférents à l'activité militante - : 1. l'enlisement dans la réalité, c'est-à-dire un face-à-face avec ce qu'elle est supposée être, qu'il s'agit de déplier, expliquer, contre-informer et qui aimante pensées, dispositifs, adresses et possibles ; 2. une appréhension positiviste de l'art politique où celui-ci n'est plus envisagé qu'à l'aune des effets systématiques qu'il est supposé produire, dans des temporalités mécaniques et linéaires ; 3. un fétichisme des dispositifs où il s'agit de répéter encore et encore les mêmes procédés, indifférents aux conjonctures. Il faut alors formuler une hypothèse : ni le théâtre ni la politique ne sont assez pris au sérieux. Ils sont seulement juxtaposés, l'un réduit au constat (fiévreux ou clinique) de ce qui est, l'autre assimilé à un mode de communication parmi d'autres. Quelques spectacles saillants aujourd'hui (de Maguy Marin, Adeline Rosenstein, Milo Rau, et d'autres encore, etc.) démontrent qu'il n'y a là nulle fatalité à la condition, toutefois, que la mise en rapport des deux termes, théâtre et politique, soit autrement embarrassante, conflictuelle, perturbée, déséquilibrée qu'elle ne l'est le plus souvent. C'est au prix d'un travail sur les contradictions historiques de cette association qu'elle peut s'arracher à sa réification. "On réclame désespérément l'art pour l'art" : tel serait, peut-être, l'horizon partiel d'une réactivation de l'art politique. Cette étrange hypothèse, déraisonnable, qu'il s'agit d'explorer, soutient que l'expérience de l'art est irréductible à ce que le Capital et la patine du temps en ont fait. Il faut essayer de mettre des mots sur ce qu'en de rares moments elle permet, sur cette étrange médiation qu'est l'oeuvre, sur la discordance des temporalités qu'elle suggère, sur le bloc de rupture ou, du moins, la discontinuité qu'elle suppose avec le tout-venant de la vie, de ses rythmes, de ses narrations et de ses adresses. Il s'agit, in fine, de changer de prisme, sans rien cependant concéder aux tenants de l'idéologie esthétique : et si l'art, après avoir été tant et tant et parfois magnifiquement, inspiré par la politique venait, à son tour, initier, aggraver, suggérer quelques radicalités insoupçonnées et participer alors, en tant que tel, avec ses moyens propres, au mouvement actuel qui abolit l'ordre existant ?

    Qté.
    Disponible

  18. Les enfants

    Lucy Kirkwood, Louise Bartlett Collection : Scène ouverte
    EAN : 9782851819604
    L ARCHE | Poche | Paru le 11/04/2019 > Voir le résumé

    Hazel et Robin, deux scientifiques à la retraite, mènent une vie saine, ponctuée de yoga et d'alimentation vegan, dans leur cottage isolé en bord de mer. Suite à une catastrophe nucléaire, le monde s'effondre autour d'eux. Des kilomètres autour de la centrale sont sinistrés et ceux qui y travaillent exposés à des radiations mortelles. Rose, une ancienne collègue, refait alors surface avec une proposition effrayante : les inciter à rejoindre les rangs d'un bastion de retraités, destinés à remplacer les jeunes actifs de la centrale et protéger ainsi les générations futures des dégâts causés par une surexposition précoce. Avec une sidérante maturité, non dénuée d'ironie, Kirkwood pose la question du legs d'une terre polluée aux générations futures. Entre féroce comédie de moeurs et satire écologique, Les Enfants soulève la question de la responsabilité des vivants face aux défis environnementaux présents et à venir, tout en offrant une réflexion sur la vie humaine, la vieillesse et la mort, comme perspective plus ou moins assumée.

    Qté.
    Disponible

  19. J'ai des doutes

    Raymond Devos, François Morel Collection : Quatre-Vents Contemporain
    EAN : 9782749814476
    Avant Scene | Grand Format | Paru le 11/04/2019 > Voir le résumé

    Il rentre chez lui, il surprend son meilleur ami dans ses pantoufles. Il a des doutes. Il le dit. " En plus, c'est pas du tout sa taille. " Le lendemain, son copain porte son pyjama. " J'ai des doutes ", répète Raymond Devos, tout en jouant à la guitare un air espagnol... François Morel découvre Raymond Devos à Caen, dans les années 1970. Il s'émerveille devant ce clown en veste bleue et noeud pap' qui jongle avec tout, y compris la parole. Il s'empare aujourd'hui de ses mots, poèmes et calembours, et les retourne dans tous les sens, mêlant à l'humour absurde et joyeux du maestro son propre grain de folie.

    Qté.
    Disponible

  20. 88 fois l'infini

    Isabelle Le Nouvel Collection : Quatre-Vents Contemporain
    EAN : 9782749814452
    Avant Scene | Grand Format | Paru le 11/04/2019 > Voir le résumé

    Après treize ans passés sans se voir, Philippe rend visite à Andrew, son demi-frère. Il apporte avec lui une vieille valise ayant appartenu à leur père disparu. Les secrets qu'elle contient ravivent leurs rivalités et leur souffrance face à un père qui fut écrasant pour l'un et absent pour l'autre. Pourtant, à mesure que tombent les masques, la colère les mène, peu à peu, sur la voie du dialogue et de la reconstruction...

    Qté.
    Disponible

  21. Les contes de la peste

    Mario Vargas Llosa, Albert Bensoussan Collection : Le manteau d'Arlequin
    EAN : 9782072757761
    Gallimard | Grand Format | Paru le 10/04/2019 > Voir le résumé

    Cette pièce est une adaptation libre des nouvelles du Décaméron de Boccace. Après un séjour à la célèbre Scuola Holden de Turin, où il eut l'occasion de rencontrer Alessandro Baricco, Mario Vargas Llosa s'adonna à cet exigeant exercice de réécriture qui dessine un pont entre deux littératures et entre deux siècles. Tout comme dans le grand classique de la Renaissance italienne, les histoires d'amour (érotiques, sentimentales, cocasses ou hardies) vont ici s'enchaîner. Elles nous montrent les multiples visages de la passion ainsi que les registres les plus variés de la conduite humaine. Mais Vargas Llosa apporte aussi à cette fresque les formes et les couleurs de sa langue et son imagination sud-américaines. Le résultat est inattendu et formidable : une comédie très contemporaine, à la fois grotesque et tragique, sordide et héroïque, picaresque et romantique.

    Qté.
    Disponible

  22. Arden de Faversham

    André Gide, Jean-Pierre Prévost, Jean-Yves dié Collection : Le manteau d'Arlequin
    EAN : 9782072834189
    Gallimard | Grand Format | Paru le 10/04/2019 > Voir le résumé

    André Gide s'est toujours intéressé à la traduction de grands auteurs, de Conrad à Tagore et de Pouchkine à Shakespeare. Son entreprise la plus étrange est sans doute celle qui concerne Arden de Faversham, tragédie anonyme de 1592 tirée d'un fait-divers aussi réel que les noms des personnages, et qui fut attribuée à tous les grands auteurs élisabéthains, Shakespeare en tête. Pourquoi une pièce anonyme ou apocryphe plutôt qu'un autre Shakespeare ? André Gide y voit une parodie de drame bourgeois : un notable est assassiné par l'amant de sa femme et par celle-ci, qui emploient des tueurs à gage. Cest la première tragédie familiale anglaise, les caractères sont brutaux et puissants, la pièce montre une grande connaissance du coeur humain.

    Qté.
    Disponible

  23. 21 pas

    Claude Cohen Collection : Théâtre
    EAN : 9782351051702
    Oeil Du Prince | Grand Format | Paru le 10/04/2019
    Qté.
    Disponible

  24. Les poussières de C.

    Marion Guilloux Collection : Espace théâtre
    EAN : 9782847051803
    Espaces 34 | Grand Format | Paru le 10/04/2019
    Qté.
    Disponible

  25. Eclairs

    Alice Tabart Collection : Nouvelles scènes
    EAN : 9782810706242
    PU MIDI | Grand Format | Paru le 10/04/2019 > Voir le résumé

    La pièce se présente comme un conte musico-chorégraphique qui met en scène une jeune fille d'aujourd'hui, Eva, qui se cherche elle-même et qui a besoin, dans sa quête de sens, de connaître et de comprendre le passé. Ce personnage est littéralement hanté par la petite et par la grande histoire. Et c'est à partir de l'ordinaire d'une vie de femme au XXe siècle, celle de sa propre grand-mère qui vient de mourir, Maureen, dont elle invoque le fantôme, qu'elles vont lui (et donc nous) être racontées. Eclairs est avant tout une histoire, une histoire de fantômes et une histoire de femmes, une histoire de transmission entre les générations et une histoire de passage de relais d'un moi à l'autre, d'un monde à l'autre, et d'un temps à l'autre, une histoire d'amour et une histoire d'identité, une histoire de mort enfin, et de survie possible, par éclats, précisément par éclairs, dans la mémoire de chacune et dans l'histoire collective. Qu'est-ce qu'être une femme aujourd'hui ? Une femme du passé, une femme très différente de nous, peut-elle nous aider à le comprendre en nous racontant son histoire ? C'est par ces interrogations et par la valeur qu'elle donne à la connaissance du passé et la nécessité du dialogue entre les temporalités et entre les spatialités, que l'oeuvre d'Alice Tabart peut représenter une expérience d'ouverture à l'altérité.

    Qté.
    Disponible

  26. Profondes joies du vin

    Virginie Kay, Eric Sanson, Charles Baudelaire, Henri Duboscq EAN : 9782355272363 Confluences | Grand Format | Paru le 10/04/2019 > Voir le résumé

    Ce projet est issu de longues discussions autour d'une passion commune pour le vin. Virginie Kay et le comédien Eric Sanson nourrissaient depuis des années l'idée de monter une pièce de théâtre autour du vin à Bordeaux. Ils cherchaient un texte poétique et onirique en prose. Ils ont alors beaucoup lu Le Vin - extrait des Paradis artificiels de Baudelaire. Amoureux aussi de la vigne, ils souhaitaient qu'elle ait une place précise dans la pièce. Eric Sanson s'est souvenu de textes de Henri Duboscq - le patron du château Haut-Marbuzet dans l'appellation Saint-Estèphe - sur la naissance de la vigne, sa culture, les vendanges. Ils cherchèrent alors un équilibre subtil, des ponts, des liens, introduisant ainsi les histoires de Baudelaire, par chaque saison liée à la vigne de Henri Duboscq, donnant ainsi naissance à une pièce de théâtre rêvée, Profondes joies du vin, dont ce petit et beau livre est la transcription.

    Qté.
    Disponible

  27. Comme des soeurs

    Béatrice Massenet Collection : Sur la scène de TriArtis
    EAN : 9782490198078
    Triartis | Poche | Paru le 10/04/2019 > Voir le résumé

    Elles ont pour habitude de commémorer l’anniversaire de leur meilleure amie disparue. Ce trio de presque sœurs se retrouvent, chaque année, entre fous rires et émotions au bord des larmes. Au nom de l’amitié, elles affronteront les plus attendus et les plus improbables aléas de la vie.

    Qté.
    Disponible

  28. Ce qui nous reste de ciel

    Kevin Keiss EAN : 9782330120726 Actes Sud | Grand Format | Paru le 09/04/2019
    Qté.
    Disponible

  29. Histoire d'un théâtre

    Joël Aguet, Yves Christen EAN : 9782889560035 Aire | Grand Format | Paru le 09/04/2019
    Qté.
    Disponible

  30. Fantaisies 5

    Carole Thibaut Collection : Théâtre à vif
    EAN : 9782807102354
    Lansman | Grand Format | Paru le 05/04/2019 > Voir le résumé

    Fantaisies aborde les questions de la construction du genre et de l'identité des femmes... et donc des hommes, en s'amusant avec les différents codes de la représentation sexuée et théâtrale. Carole Thibaut démonte avec une jubilation évidente la mécanique d'oppression qui se cache derrière la notion d'idéal féminin. Elle s'attaque ainsi, en les tordant dans tous les sens, à l'instinct maternel, au phallocentrisme, aux canons esthétiques (parce que nous le valons bien), aux traditions et religions, aux sociétés priapiques et... pétasses.

    Qté.
    Disponible

par page

Identifiez-vous pour consulter vos prix remisés et commander