par page
Identifiez-vous pour consulter vos prix remisés et commander
  1. Dunsinane

    David Greig, Pascale Drouet, William-C Carroll Collection : Nouvelles scènes Anglais
    EAN : 9782810704293
    PU MIDI | Broché | Paru le 01/06/2016 > Voir le résumé

    Une impression de déjà-vu ? La forteresse de Dunsinane, c'est le château où s'était retranché l'usurpateur Macbeth à la fin de Macbeth, la "pièce écossaise" de William Shakespeare. David Greig reprend la situation là où Shakespeare l'avait laissée en 1606. L'assassin du bon roi Duncan a enfin été éliminé ; la dangereuse femme-sorcière qui avait poussé son époux au crime est défaite, elle aussi. Le retour à la paix civile ? Pas tout à fait. Certes, Macbeth l'usurpateur est mort, mais son successeur Malcolm n'est que veulerie et luxure. L'harmonie politique semble ne pas vouloir s'installer en ce royaume. Dans la suite qu'il invente à la tragédie de Shakespeare, David Greig s'infiltre dans les ouvertures, ou plutôt les ellipses de l'histoire de Macbeth, et il les remplit des doutes politiques de notre époque. Greig a vu les armées britanniques et américaines intervenir et s'embourber au Moyen-Orient. Dans Dunsinane, il montre à quel point, une fois les opérations militaires achevées, rien n'est encore joué et comment la politique continue la guerre par d'autres moyens, pour inverser la formule de Clausewitz. Greig rebat les cartes et distribue une nouvelle main aux joueurs de la partie ; il donne la parole à ceux que Shakespeare avait, à l'instar de son tyran, réduits au silence : Lady Macbeth, Malcolm, et les soldats.

    Qté.
    Disponible

  2. Spectres de Shakespeare dans l'oeuvre de Howard Barker

    Vanasay Khamphommala, Howard Barker Collection : Mondes anglophones
    EAN : 9782840509943
    Sorbonne | Broché | Paru le 04/06/2015 > Voir le résumé

    Le dramaturge britannique H Barker est comparé à Shakespeare dont il a réécrit certaines pièces et avec qui il partage le goût de la tragédie. L'auteur montre sa singularité sur la scène théâtrale contemporaine et analyse comment Shakespeare apparaît dans son oeuvre sous forme de projections qui attestent de la présence de l'auteur élisabéthain dans l'imaginaire du théâtre occidental.

    Qté.
    Disponible

  3. Eugene O'Neill

    Gwenola Le Bastard Collection : Mondes anglophones
    EAN : 9782840509332
    Sorbonne | Broché | Paru le 03/06/2014 > Voir le résumé

    Pionnier du théâtre américain, figure canonique récompensée par le Prix Nobel de littérature, Eugene O'Neill est l'auteur d'une oeuvre méconnue, souvent réduite aux pièces publiées à titre posthume qui font désormais référence. Figure controversée suscitant des réactions contraires, il est l'auteur d'une oeuvre irrégulière que la critique a souvent cherché à lisser, mettant de côté l'oeuvre de jeunesse pour légitimer sa place dans le canon américain. La discontinuité esthétique qui marque l'écriture d'O'Neill permet pourtant de porter un regard nouveau sur son oeuvre. La quête d'un sentiment d'appartenance qui obsède l'auteur sa vie et sa carrière durant offre un point d'insertion dans une oeuvre tout aussi inégale que foisonnante. Le présent ouvrage entend montrer un autre visage d'O'Neill, afin de mieux cerner le rôle joué par l'oeuvre de jeunesse et la façon dont elle imprime une marque indélébile sur le reste de l'oeuvre. C'est à travers la quête d'appartenance à une communauté, une caractéristique qui perdure tout au long de sa carrière, que cette étude entreprend de relire quelque vingt-et-une pièces de l'oeuvre du dramaturge, qu'elle croise et confronte avec des oeuvres contemporaines d'O'Neill appartenant aux domaines du théâtre, de la fiction, de la poésie et du cinéma. Le travail accorde une large part au contexte historique ainsi qu'au contexte de production et d'écriture afin de mieux faire ressortir les mutations culturelles qui conditionnent les choix esthétiques de l'auteur tout au long de sa carrière.

    Qté.
    Disponible

  4. Femmes, méfiez-vous des femmes

    Thomas Middleton, Georges Borias Collection : Classiques en poche
    EAN : 9782251799902
    Belles Lettres | Poche | Paru le 28/09/2006 > Voir le résumé

    Publiée en 1612, Femmes, méfiez-vous des femmes (Women beware women) est une tragédie caractéristique de la démesure et du mélange des genres flamboyant du théâtre élisabéthain. Bianca, belle Vénitienne, quitte son mari par amour pour le duc François de Médicis. Elle s'installe à Florence et devient sa femme, dans l'hostilité générale. Les courtisans et les princes décident de la faire empoisonner. Le complot se trame dans le palais ducal, mais c'est le duc François qui boit la coupedestinée à Bianca. Celle-ci le rejoindra dans la mort en buvant à son tour le poison.

    Qté.
    Disponible

par page

Identifiez-vous pour consulter vos prix remisés et commander