par page
  1. 1
  2. ...
  3. 4
Identifiez-vous pour consulter vos prix remisés et commander
  1. Islamistes compagnons de route et terroristes

    Albert Naccache EAN : 9791097174149 UNPERTINENTS | Grand Format | À paraître le 05/03/2019 > Voir le résumé

    Une grande enquête sur une réalité française

    Qté.
    Bientôt
    disponible

  2. Joseph Vacher, le tueur en série du Sud-Est

    Jean Stumer, Jacques Dallest EAN : 9782842066505 La Fontaine de Siloe | Grand Format | Paru le 06/06/2018
    Qté.
    Disponible

  3. Histoire du multilatéralisme

    Régine Perron Collection : Centre Roland Mousnier
    EAN : 9791023105896
    Sorbonne | Grand Format | Paru le 25/04/2018 > Voir le résumé

    Cet ouvrage s'inscrit dans la continuité du précédent, intitulé : Histoire du multilatéralisme. L'utopie du siècle américain de 1918 à nos jours, et retrace les décisions prises par les présidences Eisenhower et Kennedy, comme leurs conséquences sur le système multilatéral. Pour la première fois, des gouvernements américains communiquent ouvertement le déficit de leur balance des paiements - évalué à 4 milliards de dollars par Eisenhower. Dans le cadre de la compétition lancée par Khrouchtchev, un tel déficit extérieur ne représentait-il pourtant pas une menace pour la puissance américaine et l'avenir du "monde libre" ? La balance des paiements concentre en effet tous les critères de la puissance devenus classiques en histoire des relations internationales : les éléments économiques, financiers, militaires et politiques. En réalité, le "monde libre" ne s'est pas écroulé sous le poids de la dette, ni même désorganisé après 1989. Au contraire, la chute du monde soviétique a été considérée comme la victoire du système multilatéral, libéral et capitaliste face au modèle communiste. Il faut donc croire que l'annonce de ce déficit, en 1960, associée à la mise en place d'une politique néo-libérale dans le cadre multilatéral, inaugurait en fait une nouvelle diplomatie économique, qui dure encore : le déficit extérieur américain atteint aujourd'hui 16 000 milliards de dollars et fait partie du quotidien.

    Qté.
    Disponible

  4. Financement et moralisation de la vie politique

    Elsa Forey, Aurore Granero, Alix Meyer, René osière Collection : Colloques & Essais
    EAN : 9782370321336
    IUV | Grand Format | Paru le 19/02/2018 > Voir le résumé

    Depuis les années 1970, on assiste à une tentative de moralisation de la vie politique. Par des biais parfois très différents, certains pays ont cherché à clarifier les modes de financement de la vie politique afin de lutter contre la corruption et l'influence de l'argent dans le jeu électoral. La transparence de la vie politique est devenue un axiome central dans la plupart des Etats démocratiques. Pourtant, à l'aune de la succession ininterrompue des scandales, force est de constater que les mécanismes mis en place se révèlent incomplets. Paradoxalement, le foisonnement des textes, rapports et documents contribue à la persistance d'une grande opacité pour le citoyen. Il convient donc de se poser la question suivante : la transparence a-t-elle permis la moralisation de la vie politique ?

    Qté.
    Disponible

  5. Science politique

    Christophe Roux, Eric Savarese, Collectif Collection : Paradigme - Edition : Edition 2017-2018
    EAN : 9782390131472
    Bruylant | Grand Format | Paru le 15/08/2017 > Voir le résumé

    La science politique est aujourd'hui une discipline autonome enracinée dans le paysage universitaire francophone. Qu'elle soit enseignée à titre principal à l'Université ou dans les Instituts d'Etudes Politiques, ou à titre complémentaire dans les cursus de droit ou de sciences humaines et sociales, qu'elle soit étudiée dans le cadre des classes préparatoires aux concours, les questions qu'elle traite suscitent toujours un vif intérêt chez les étudiants et animent le débat public. La science politique est aussi plurielle. Elle abrite en son sein plusieurs types de démarches et de questionnements qui, sur un marché éditorial pourtant foisonnant, sont rarement évoqués de façon équilibrée dans un seul volume. Désireux de témoigner de cette réalité pour rendre service aux étudiants, enseignants et chercheurs, le pari de ce manuel est de présenter la discipline dans ses différentes branches. A cette fin, c'est un collectif de vingt-six auteurs qui a été mobilisé pour rendre compte d'une somme de savoirs dont l'ampleur défiait les meilleures capacités de synthèse individuelles. Ainsi, la sociologie politique, l'étude de l'action publique, les relations internationales, la théorie politique et l'épistémologie des sciences sociales se retrouvent ici évoquées à égale dignité pour rendre accessible au plus grand nombre le vaste socle de connaissances indispensables aux étudiants et à tous ceux qui désirent connaître et analyser le monde contemporain.

    Qté.
    Disponible

  6. L'engagement intellectuel sous régime autoritaire

    Maria Bigday, Vincent Dubois Collection : Nouvelle Bibliothèque Thèses
    EAN : 9782247170432
    Dalloz | Grand Format | Paru le 02/05/2017 > Voir le résumé

    A travers l'étude de l'espace de la recherche non étatique en sciences sociales en Biélorussie la thèse revisite la frontière entre la science et la politique et aborde la question de l'engagement intellectuel dans le contexte des transformations postsoviétiques. En 1992, en s'inspirant du modèle des think tanks, des entrepreneurs intellectuels biélorusses ont fondé les premiers instituts privés de recherche. Le nouveau mode professionnalisé de production intellectuelle est alors conçu comme un instrument de la "désoviétisation" de la science et de la "démocratisation" de la vie politique. Les transformations autoritaires de 1995-1996 ont marginalisé cet espace au sein du champ du pouvoir et ont favorisé sa politisation contestataire. Vers 2006 la quasi-totalité des centres fonctionnaient en dehors des cadres légaux. La nouvelle génération de chercheurs qui arrive dans les années 2000 contribue à la reproduction du caractère à la fois engagé et professionnel de la recherche non étatique. Un nouveau système de relations entre les agents du champ politique et les think tankers permet à ces derniers de revendiquer les rôles d' "experts indépendants" et d'"intellectuels engagés".

    Qté.
    Disponible

  7. Un nouvel espace médiatique ?

    Marie Neihouser, Jean-Yves Dormagen Collection : Collection des thèses
    EAN : 9782370321008
    IUV | Grand Format | Paru le 19/12/2016 > Voir le résumé

    Alors que les démocraties occidentales voient leur population toujours moins impliquée en politique, les outils numériques offriraient de nouvelles possibilités susceptibles de remobiliser les citoyens. Les blogs politiques, en particulier, permettraient à de nouvelles populations de publiciser à moindres coûts leurs opinions politiques en ligne. En parallèle à l'espace de l'action politique spécialisée et à l'espace médiatique, se formerait alors un nouvel espace de discussion et de publicisation d'idées politiques, ouvert à tous et susceptible de rencontrer une audience considérable. La question est alors de savoir si, aujourd'hui, les blogs politiques permettent à un nouveau type de producteurs de messages politiques d'accéder à de nouveaux publics. Nous démontrons que seuls les blogueurs ayant une visibilité antérieure dans le champ médiatique classique, de par leurs positions politiques ou professionnelles, sont susceptibles de rencontrer un public sur leur blog. Loin d'avoir permis à de nouveaux producteurs de messages politiques d'acquérir de l'audience, la blogosphère politique apparaît au contraire encastrée dans les champs politique et médiatique dont elle prolonge très largement les hiérarchies. Ainsi, notre travail tend à invalider la représentation enchantée d'une blogosphère politique qui, comme l'avançaient les tenants de la thèse cyber-optimiste, devait permettre à de nouveaux producteurs de messages politiques de rencontrer de nouveaux publics.Prix de thèse 2016 de la Faculté de Droit et de Science politique de l'Université de Montpellier

    Qté.
    Disponible

  8. Hubert Dubedout, une pensée en action

    Pierre Frappat Collection : L'empreinte du temps
    EAN : 9782706126222
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 20/11/2016 > Voir le résumé

    Hubert Dubedout fut maire de Grenoble de 1965 à 1983, et trente ans après sa mort, on garde de lui l'image très forte d'un maire bâtisseur mais, surtout, d'un maire innovateur. Les années Dubedout ont été marquées par la transformation très forte de Grenoble : Jeux olympiques de 1968, construction du quartier de La Villeneuve, réhabilitation du centre-ville et des vieux quartiers. Un bâtisseur dont l'action a cependant été conduite par de grandes idées politiques : refus de la discrimination sociale, répondre aux besoins quotidien de la population, assurer la transparence des actions menées, etc. Cet ouvrage dresse une biographie du personnage centrée sur les idées qui ont soutenu son action et sur les textes qu'il a lui-même produits : rapports, courriers, tribunes, etc. Hubert Dubedout n'était pas un théoricien mais ses écrits traduisent une grande cohérence avec les actions qu'il a menées pour la ville. Les textes sont réunis autour de 7 grands thèmes. Chaque thème est précédé d'une présentation générale et chaque document est annoté pour le resituer dans son contexte. Le tout est introduit par une présentation du personnage centrée sur ses débuts d'homme public. Comment Dubedout est devenu Hubert Dubedout.

    Qté.
    Disponible

  9. Faire campagne, ici et ailleurs

    Layla Baamara, Camille Floderer, Marine Poirier, Collectif Collection : Questions transnationales
    EAN : 9782811115395
    Karthala | Broché | Paru le 16/10/2016 > Voir le résumé

    Cet ouvrage collectif propose un éclairage ethnographique des logiques de mobilisation électorale du Nicaragua à la Turquie, en passant par la France et les Etats-Unis. En faisant le choix d'une entrée " par le bas "et en s'intéressant au "faire campagne ", cette série donne à voir les échanges et les transactions politiques, les modes d'intermédiation, les stratégies de labellisation et d'endossement de rôle, mais aussi les transformations et les ajustements des répertoires d'action mobilisés par les acteurs. L'ouvrage offre un regard comparé sur les campagnes électorales, en faisant dialoguer des travaux au-delà des " aires " ou des " spécificités " culturelles dans lesquelles ils restent parfois cloisonnés. A partir d'observations menées sur des terrains géographiquement, politiquement et sociologiquement diversifiés, ce livre entend rendre compte à la fois du temps long et des logiques de situation dans lesquels s'inscrivent les processus politiques et sociaux de mobilisation électorale.

    Qté.
    Disponible

  10. Socialisme kanak

    Christine Demmer Collection : Karapaa
    EAN : 9782811115739
    Karthala | Broché | Paru le 30/09/2016 > Voir le résumé

    A l'automne 1984, les indépendantistes kanak de Nouvelle-Calédonie se soulevèrent contre le gouvernement français pour reconquérir leur souveraineté. Après la mort du secrétaire général de l'Union Calédonienne, Eloi Machoro, l'un des leaders de la révolte, un nouveau statut vit le jour en 1985, découpant le territoire en quatre régions, dont trois gérées par des élus kanak. Ces derniers décidèrent alors d'utiliser ce nouveau cadre institutionnel pour préparer l'indépendance économique de leur pays. De nombreux microprojets de développement furent créés au sein des réserves et présentés comme les premières expériences concrètes de Kanaky. Un même mot d'ordre dominait : préserver une économie domestique encore prégnante, tout en intensifiant la production agricole. Cette option ruraliste se donnait pour triple tâche de maintenir un tissu social local, de trouver une manière nouvelle de cultiver sa terre et d'adapter la chefferie (le modèle politique kanak hiérarchisé) à la perspective d'un Etat-nation souverain. Ce moment particulier du nationalisme kanak, couplant exigence économique et refonte des structures politiques segmentées et centralisées, généra une intense réflexion sur la définition de la société indépendante, résumée quelques années plus tôt par le concept de " socialisme kanak ". Dans les tribus d'Emma (Amââ) et Kayu (Kûnd), sur la commune de Canala, le lancement du Groupement d'intérêt économique Kèrèduru releva, pendant plus d'une décennie, le défi de construire l'indépendance kanak socialiste depuis les réserves. Ce livre explore cet aspect méconnu du nationalisme kanak en témoignant des transformations sociales des chefferies de l'époque. Au-delà du cas concret du GIE Kèrèduru, il analyse une dynamique sociale propre aux sociétés segmentées en marche vers la construction nationale. Cet ouvrage interroge également ce que signifie être kanak aujourd'hui. A l'heure des grands projets miniers, d'autres conceptions de la coutume ont depuis émergé, qui revisitent la définition des chefferies et leur place dans le pays après l'accord de Nouméa (1998), à l'aune de références très éloignées des apports de la génération politique née dans les années 1980. Le projet d'inspiration marxiste étudié ici visait en effet à assujettir les chefferies et les clans à un modèle collectiviste et égalitaire. Cette expérience, aujourd'hui dépassée, rend compte de la plasticité des notions de socialisme kanak, d'identité kanak et des manières diverses d'envisager l'appartenance à ce peuple océanien.

    Qté.
    Disponible

  11. Les conflits dans le monde

    Béatrice Giblin, Yves Lacoste, Collectif Collection : U Géopolitique - Edition : 2e édition
    EAN : 9782200611613
    Armand Colin | Grand Format | Paru le 05/07/2016 > Voir le résumé

    L'approche géopolitique, en intégrant le raisonnement géographique, en confrontant les représentations que les différents protagonistes se sont forgés de leur territoire au cours de l'histoire, permet d'analyser les rivalités de pouvoir et la façon dont s'exprime chacune des forces en présence. Car si la guerre procède toujours d'un conflit, tous les conflits ne dégénèrent pas forcément en guerre. Aussi la notion mérite-t-elle d'être interrogée, en la plaçant à différentes échelles, selon son degré de complexité, de gravité et selon la taille du territoire en jeu : la ville (affrontements urbains, conflits d'aménagement), la frontière (conflits interétatiques, frontière-mur, frontière incertaine), la région (conflits infraétatiques, entre régions et Etat), l'Etat (conflits pour le contrôle des ressources). A travers de nouvelles études de cas emblématiques (Ukraine, Kurdistan, Daech, cyberespace...), cette édition entièrement revue constitue un outil indispensable de compréhension des grandes crises contemporaines.

    Qté.
    Disponible

  12. Construire la Mauritanie autrement

    Mohamed Lemine el Haycen Collection : Savoir(s) et connaissance
    EAN : 9791031001838
    Presses Littera | Broché | Paru le 31/05/2016 > Voir le résumé

    Ce livre se veut une contribution constructive sur la genèse et la chronologie d'une étape décisive de notre vie politique récente qui avait vu la Mauritanie se ressaisir et se reformer sous l'impulsion du Président Mohamed Abdel Aziz, qui avait eu l'ambition de sortir la Mauritanie de l'immobilisme réducteur qui l'avait ramenée en dessous de zéro.

    Qté.
    Disponible

  13. "Cinq sur cinq, mi comandante !"

    Clémentine Berjaud, Jacques Gerstlé Collection : Nouvelle Bibliothèque Thèses
    EAN : 9782247161645
    Dalloz | Broché | Paru le 10/04/2016 > Voir le résumé

    Il a fallu beaucoup de perspicacité mais aussi de témérité à Clémentine Berjaud pour se lancer dans une thèse sur la réception des discours télévisés d'Hugo Chavez au Venezuela. L'étude porte sur la réception d'une communication politique massive : [...] ces programmes représentent près de 146 jours de diffusion en heures cumulées (3 500 heures) pour plus de 2 600 discours, soit une moyenne de plus de 185 discours par an (un discours tous les deux jours). Mais l'étude a une portée qui dépasse largement le contexte vénézuélien stricto sensu dans la mesure où la réception représente une zone d'ombre dans la recherche en communication politique. [...]. A lire le travail accompli on prend conscience des raisons de ce silence. Il fallait introduire une bonne dose de sociologie politique pour comprendre les raisons et les formes de la réception et particulièrement celles qui sont liées à la distribution inégale de la compétence politique. L'auteure propose une définition incrémentale de la réception comme processus de communication dans lequel plusieurs étapes élémentaires s'enchaînent pour produire certains effets : l'entrée en réception avec l'exposition notamment, l'attention, l'interprétation avec une distinction entre réception immédiate et réception différée. [...] Pour étudier ces différentes étapes, l'auteure a mis sur pied un plan d'observation multimodal très ingénieux et exigeant à base de questionnaires, d'entretiens collectifs (focus groups), d'entretiens individuels et d'observations à caractère ethnographique. Le travail s'appuie sur un substrat théorique large [...], partant de trois postulats initiaux (les récepteurs ne sont ni atomisés, ni socialement indifférenciés, ni passifs). L'enquête est délibérément située au croisement de la sociologie politique et de la sociologie de la communication, ce qui permet de tirer le meilleur parti des travaux respectifs de ces deux disciplines. Ce croisement permet, entre autres, de penser la communication politique à la lumière des recherches sur la politisation et de ce qu'elles nous disent des rapports différenciés à la politique, des compétences inégales à décrypter les messages politiques, de la vulnérabilité variable aux mécanismes d'information et à la propagande... et plus largement de l'enracinement du politique dans le social. [...] Les attitudes nous deviennent intelligibles et compréhensibles. Et c'est sans doute là un des grands mérites de cette thèse qui va marquer la connaissance des conditions sociales et politiques de la réception de la communication. Jacques Gerstlé.

    Qté.
    Disponible

  14. Les organisations internationales

    Guillaume Devin Collection : U Science Politique - Edition : 2e édition
    EAN : 9782200601690
    Armand Colin | Broché | Paru le 01/03/2016 > Voir le résumé

    Dans un monde façonné par la libéralisation des échanges et la mondialisation de l'information, aucun domaine de l'activité humaine n'échappe désormais au besoin de concertation à l'échelle planétaire. Chaque problème nouveau engendre, à plus ou moins longue échéance, une nouvelle instance internationale baptisée selon les circonstances, forum, conseil, groupe, comité, organisation... Jamais les institutions internationales n'ont été aussi nombreuses. Elles possèdent toutes leur trajectoire particulière, leur organisation, leur degré d'autonomie variable vis-à-vis de leurs membres, rendant l'ensemble du système difficile à saisir dans tous ses détails. Cet ouvrage, sans équivalent en langue française, fait le choix d'une approche globale et privilégie l'étude des organisations internationales comme phénomène social majeur. Il souligne ainsi le mouvement propre à ces organisations et propose une nouvelle manière de lire la transformation des relations internationales.

    Qté.
    Disponible

  15. Les paradoxes du développement

    Raphaëlle Parizet, Olivier Nay Collection : Nouvelle Bibliothèque Thèses
    EAN : 9782247151608
    Dalloz | Broché | Paru le 21/04/2015 > Voir le résumé

    Issu d'une longue enquête ethnographique menée entre 2009 et 2012, l'ouvrage propose une sociologie critique des politiques de développement qui concernent les populations indiennes du Mexique depuis la fin des années 1990. Raphaëlle Parizet étudie la prise en charge publique de la question autochtone comme un "art de gouverner", dans le sens que lui avait donné Michel Foucault. L'ouvrage étudie la manière dont les dispositifs de développement contribuent à inscrire la question de l'identité dans un registre construit comme non politique et permet de tenir à distance les dimensions politiques de l'indianité. C'est en sens que Raphaëlle Parizet considère que le développement est érigé en impératif dont les visées sont fondamentalement politiques : dans le contexte de la région du Chiapas où les populations marquées par une disqualification sociale sont potentiellement contestataires de l'ordre social et politique, l'objectif pour les agences nationales et onusiennes de développement est de pacifier les rapports sociaux, de contourner les dimensions politiques de la question autochtone et de responsabiliser individuellement les indiens face à leur "problème de développement".

    Qté.
    Disponible

  16. Penser globalement, agir localement

    Jacques Ellul, Etienne Jurie Collection : PRNG
    EAN : 9782366340235
    Prng | Grand Format | Paru le 02/04/2015 > Voir le résumé

    Jacques Ellul est né en 1912 à Bordeaux où il enseigne à la faculté de droit et à l'Institut d'Etudes Politiques de 1944 à 1980. Ses cours sur le Marxisme, l'Histoire des Institutions de l'Antiquité à nos jours, la Propagande et la sociologie de la société technicienne ont laissé leur empreinte sur bon nombre d'étudiants qui gardèrent de lui un souvenir ému et reconnaissant. Historien et sociologue mais aussi théologien, il analyse avec passion et lucidité les phénomènes les plus complexes de notre société dans un langage volontairement simple et compréhensible. Précurseur, avec son ami Bernard Charbonneau, du mouvement écologique et initiateur des associations locales de défense de l'environnement en Aquitaine, Jacques Ellul inventa, dans les années 1930, la formule : "Penser globalement, agir localement". Formule qui fit recette au point d'en devenir le slogan de l'association altermondialiste : ATTAC. On se doit, d'ailleurs, de rappeler, à toutes fins utiles, qu'à l'aube de l'écologie politique en France, l'auteur préconisait une écologie non-politique... Le présent ouvrage rassemble les articles parus dans les quotidiens Sud-Ouest et Ouest-France, écrits entre 1953 et 1994 et réunis par sa fille Dominique North-Ellul. Le témoignage de J.-C. Guillebaud (écrivain et journaliste qui débuta à Sud-Ouest) et la préface d'Etienne Jurie (auteur d'un mémoire de maîtrise sur J. Ellul et le protestantisme) viennent éclairer utilement l'oeuvre journalistique d'Ellul. Laquelle, malgré le temps, demeure d'une étonnante et brûlante actualité...

    Qté.
    Disponible

  17. Sociologie politique des problèmes publics

    Erik Neveu Collection : U Sociologie
    EAN : 9782200291648
    Armand Colin | Broché | Paru le 31/03/2015 > Voir le résumé

    "Foulard islamique", disparition des abeilles, vieillissement de la population : comment des faits ou des dossiers deviennent-ils "problèmes", dont s'emparent les médias ou les partis en campagne ? Une tradition sociologique née aux Etats-Unis au début du XXe siècle est venue montrer que la réponse n'était pas dans une gravité objective des "faits". Les brutalités sur les enfants n'ont été que tardivement constituées en problème public, alors que l'usage de la margarine suscitait jusqu'à des référendums. C'est donc vers l'activité des entrepreneurs de problèmes qu'il faut se tourner. Qui sont-ils (think tanks, haut-fonctionnaires, mouvements sociaux) ? Comment justifie-t-on de l'importance d'un problème ? Pourquoi certains problèmes suscitent-ils plus l'attention médiatique que d'autres ? Comment des cadrages viennent-ils les mettre en récit pour qu'ils soient au diapason des sensibilités sociales ? Quels tris président à leur prise en charge (ou non) par les politiques publiques ? Est-ce là la fin du processus ? Dense en exemples pratiques proposés sous formes d'encadrés et en outils théoriques, ce manuel aide à penser comment s'alimentent nos conversations, les "Unes" des médias et l'agenda des politiques.

    Qté.
    Disponible

  18. La bataille de la parité

    Laure Bereni Collection : Etudes politiques
    EAN : 9782717867824
    Economica | Broché | Paru le 28/02/2015 > Voir le résumé

    Comment les quotas sont-ils devenus une évidence républicaine ? Pourquoi l'équivalence numérique des sexes s'est-elle imposée comme le miroir de l'égalité dans les lieux de pouvoir ? Ce livre retrace l'histoire de l'idée de parité, en éclairant ses continuités et ruptures avec le féminisme des années 1970, les mobilisations qu'elle a suscitées, et les résistances tenaces auxquelles elle s'est heurtée avant de faire norme et loi. Au fil de cette histoire, ce sont les prémisses des perceptions contemporaines de l'égalité et de la différence des sexes qui se donnent à voir. Au-delà, ce livre offre un nouveau regard sur la dynamique des contestations collectives et du changement social. En dégageant les contours d'un "espace de la cause des femmes", il met à l'épreuve les oppositions routinières entre mobilisations élitistes et populaires, mouvements sociaux et institutions, progressisme et conservatisme.

    Qté.
    Disponible

  19. La planète financière

    Laurent Carroué Collection : U Géographie
    EAN : 9782200601294
    Armand Colin | Broché | Paru le 17/02/2015 > Voir le résumé

    Si la crise économique et financière mondiale est omniprésente dans l'actualité journalière et les débats, la géographie du système financier mondial et ses territoires sont encore peu étudiés, alors que la mondialisation est par essence même un phénomène géographique. L'objectif de cet ouvrage est donc d'apporter à la fois une véritable connaissance des processus et acteurs à l'oeuvre dans les économies et sociétés contemporaines, et une boîte à outils conceptuelle et méthodologique propre à la géographie. Car loin d'être "déterritorialisé", le système financier est au contraire profondément ancré dans les réalités sociales, culturelles, économiques et géopolitiques qui organisent l'espace mondial. Après avoir abordé les questions de la production, de la mobilisation et de la circulation de la richesse, ce manuel vient analyser l'émergence puis la crise du régime d'accumulation financière apparue dans les années 1975-1980, en en décortiquant les structures et fonctionnements. Sont ensuite abordés les grands acteurs (banques, assurances, fonds de pension, shadow banking, fonds souverains...), les principaux marchés financiers (monnaies, actions, dettes, matières premières...) et leurs territoires spécifiques. Enfin, l'auteur explore les enjeux politiques et géopolitiques de la finance et les questions de gouvernance. Prix de la Fondation de la Société de Géographie 2015.

    Qté.
    Bientôt
    disponible

  20. Images économiques du monde

    François Bost, Laurent Carroué, Sébastien Colin, Anne-Lise umain-Lamoure, ollectif Edition : Edition 2015
    EAN : 9782200293031
    Armand Colin | Broché | Paru le 09/09/2014 > Voir le résumé

    Sous la direction de François Bost, Laurent Carroué, Sébastien Colin, Christian Girault, Anne-Lise Humain-Lamoure, Olivier Sanmartin, David Teurtrie. Le grand dossier : Russie : le retour de puissance ? Les zooms thématiques : 1 milliard de touristes ? La santé, encore un bien public ? Les inégalités à l'aune d'une Coupe du Monde... Le dossier spécial : Les élections municipales et européennes de 2014 en France6 métropoles décryptées ; Caracas. Khartoum Kiev. Manama Saint Paul-Minneapolis.

    Qté.
    Bientôt
    disponible

  21. Les ports négriers face à leur histoire

    Renaud Hourcade, Christian Le Bart Collection : Nouvelle Bibliothèque Thèses
    EAN : 9782247136414
    Dalloz | Broché | Paru le 25/03/2014 > Voir le résumé

    Thèse soutenue pour le doctorat en sciences politiques de l'Université de Rennes 1 - Centre de Recherches sur l'Action Politique en Europe (CRAPE) sous le titre. La mémoire de l'esclavage dans les anciens ports négriers européens. Une sociologie des politiques mémorielles à Nantes, Bordeaux et Liverpool. Cette thèse propose une analyse comparée des politiques publiques relatives à la mémoire historique de l'esclavage dans trois anciens ports négriers : Nantes, Bordeaux et Liverpool.

    Qté.
    Disponible

  22. Gouvernance de l'agriculture et mouvements paysans en Inde

    Christine Lutringer, Frédéric Landy Collection : Développements
    EAN : 9782811107215
    Karthala | Broché | Paru le 30/09/2012 > Voir le résumé

    Alors que le secteur agricole de l'Inde fait face à de nouveaux enjeux, la paysannerie renouvelle ses stratégies de mobilisation. En particulier, à travers la participation aux mouvements paysans, elle conteste la redéfinition de certaines politiques publiques et les conséquences de l'ouverture internationale. Quelles sont les modalités et les implications de cette action collective'? Comment influence-t-elle la gouvernance de l'agriculture, tant au niveau national que régional ? Partant de l'hypothèse selon laquelle les effets de l'ouverture sont négociés par d'autres acteurs que les institutions étatiques, Christine Lutringer propose un éclairage inédit sur les dynamiques d'intensification des échanges et de dépassement des frontières à l'oeuvre dans l'Inde rurale. Des études de terrain en Uttar Pradesh et au Chhattisgarh permettent de comprendre l'influence des trajectoires du développement agricole sur les mobilisations paysannes. Elles mettent également en lumière la dynamique de résistance et d'adaptation à l'ouverture internationale véhiculée par les mouvements paysans.

    Qté.
    Disponible

  23. Les gauches européennes au XXe siècle

    Fabien Conord Collection : U Histoire
    EAN : 9782200272753
    Armand Colin | Broché | Paru le 28/08/2012
    Qté.
    Disponible

  24. Amérique latine

    Sophie Daviaud, Collectif Collection : Recherches Amériques latines
    EAN : 9782296964174
    L'Harmattan | Broché | Paru le 31/05/2012 > Voir le résumé

    Au début des années 1990, les pays latino-américains semblaient avoir enterré l'enjeu des exactions des droits de l'homme commises dans le passé. Pourtant, depuis une dizaine d'années, une série de faits attestent d'un retour de la justice : mise en détention préventive du général Videla en Argentine en 1998, arrestation du général Pinochet à Londres en 1999, condamnation de l'ex-président péruvien Fujimori à 25 ans de prison en 2009, peine de 30 ans pour l'ex-président Bordaberry en Uruguay en 2010. Le 27 octobre 2011, c'est au tour d'Alfredo Astiz et de onze autres hauts responsables militaires argentins d'être condamnés à perpétuité pour crimes contre l'humanité. Alors que la démocratie est rétablie et que la plupart des conflits armés ont pris fin, la défense des droits de l'homme continue à occuper une place centrale dans les débats publics. La gestion de la violence passée semble aller de pair avec un recours accru à la catégorie des droits humains. Quelles formes emprunte-t-elle ? Dans quelles arènes se manifeste-t-elle ? Finalement, en quoi les phénomènes de judiciarisation du politique observés sont-ils révélateurs de transformations majeures des démocraties latino-américaines ? Cet ouvrage, issu d'un colloque organisé en mars 2010 à l'IEP d'Aix-en-Provence qui réunissait des chercheurs européens, latino-américains et nord-américains, souhaite apporter des réponses à ces questions. Il adopte un point de vue national, s'intéressant à l'évolution des débats politiques autour des droits humains mais également un angle transnational, étudiant l'impact des droits de l'homme dans les relations interaméricaines, l'internationalisation de la justice transitionnelle et la réactivation contemporaine des procédures judiciaires pour crimes contre l'humanité en Amérique latine.

    Qté.
    Disponible

  25. Le temps de la Chine en Afrique

    Jean-Raphaël Chaponnière, Jean-Jacques Gabas, Pierre Jacquemot, ollectif Collection : Hommes et Sociétés
    EAN : 9782811106133
    Karthala | Broché | Paru le 20/03/2012 > Voir le résumé

    La montée en puissance de la présence chinoise en Afrique a autant suscité d'analyses qu'elle a éveillé de fantasmes dans les pays du Nord. Cette présence est pourtant ancienne. On se souvient, dans les années 1960 et 1970, des "coopérants" chinois, pieds nus dans les rizières de Casamance, des médecins acupuncteurs dans les quartiers populaires de Lagos ou des ouvriers-bâtisseurs du Palais du Peuple de Kinshasa, du mausolée de Kwame Nkrumah à Accra et des Maisons de la culture dans plusieurs capitales, fiers symboles des Indépendances. La Chine est en Afrique depuis longtemps, mais il faut admettre que les chiffres de la dernière décennie sont imposants ; les échanges entre le continent africain et ce pays ont été multipliés par douze. En 2010, pour la première fois, la Chine a dépassé les États-Unis, devenant le principal partenaire commercial bilatéral de l'Afrique. Le symbole le plus remarquable de l'engagement chinois restera pour longtemps la construction, pour un montant de 200 millions de dollars, du siège de la Commission de l'Union africaine, un édifice de 30 étages de verre et d'acier, réalisé dans un délai de trois ans avec 500 bureaux et 3 salles de conférence totalement équipés. L'impact réel de l'expansion chinoise sur le développement africain reste encore incertain. La Chine n'échappe pas aux critiques sur la structure de ses échanges qui, loin de favoriser l'essor d'une industrie locale et ses retombées en termes d'emploi, de transfert de technologies et de réduction de la pauvreté, tend à conforter l'enfermement des économies africaines dans une spécialisation appauvrissante. La question qui se pose aujourd'hui est la suivante : comment la Chine, qui a capté la production industrielle de masse, pourrait-elle accompagner les pays africains à s'engager sur la voie classique "évolutionniste" qu'elle préconise, allant de l'agriculture à l'industrie, puis aux activités de services ? Dirigé par deux éminents spécialistes, Jean-Raphaël Chaponnière et Jean-Jacques Gabas, ce livre mobilise l'expertise de plusieurs analystes chevronnés. Il apporte d'utiles informations sur les motivations des investissements chinois, sur leurs modalités et leurs impacts.

    Qté.
    Disponible

  26. Contester à Cuba

    Marie-Laure Geoffray, Olivier Dabène Collection : Nouvelle Bibliothèque Thèses
    EAN : 9782247117604
    Dalloz | Broché | Paru le 20/03/2012 > Voir le résumé

    " La chute spectaculaire de plusieurs régimes autoritaires à l'occasion du "printemps arabe" de 2011 ne doit pas nous inciter à la paresse intellectuelle. La tentation est pourtant forte de voir dans ces événements une validation des thèses téléologiques et normatives sur la fin de l'histoire et le caractère inéluctable de l'avènement mondial de la démocratie. Les commentaires ne manquent pas qui évoquent une globalisation ne tolérant plus d'écart par rapport à la norme libérale occidentale ; la longévité des régimes autoritaires ne mérite plus guère d'attention, puisqu'ils sont suspendus à un fil ténu qui menace de rompre à tout moment. L'ouvrage de Marie Laure Geoffray vient opportunément s'inscrire en faux contre une telle tentation, qui conduit régulièrement à un grossier déterminisme. Tout l'intérêt du travail de Marie Laure Geoffray repose sur cette intuition initiale : afin de comprendre une "situation" autoritaire, il convient de se pencher sur ces espaces "intermédiaires" de contestation, ni totalement réprimés ni complètement tolérés. Elle met en scène des jeunes pour qui la prise de parole ou l'occupation d'espaces peuvent être des fins en soi, dépourvues de projet de société alternatif car ils ont aussi souvent liés par ce qu'elle qualifie de "persuasion coercitive". Leur répertoire d'action peut cependant s'avérer subversif, car il ambitionne de donner à voir comment pourraient s'exercer des formes plurielles de citoyenneté. Au-delà, Marie Laure Geoffray offre une explication dense, précise et très convaincante du mode de domination politique du régime castriste. Elle montre notamment à quel point ce régime sait faire preuve d'une grande plasticité. Et c'est sans doute cette capacité du régime à négocier le tolérable, à une échelle souvent micro, qui explique le mieux sa solidité. L'ordre social, nous montre l'auteure, est ainsi coproduit par des acteurs interdépendants. Il est heureux de pouvoir mettre à la disposition du public un texte de référence sur Cuba, issu d'une thèse de doctorat brillamment soutenue à Sciences Po en 2010. Sa lecture achevée, de nombreuses questions demeurent qui, on peut le souhaiter, appelleront d'autres travaux comparatifs. Marie Laure Geoffray a souhaité "dés-exceptionnaliser" Cuba. II reviendra à d'autres chercheurs de lui donner raison en relevant le défi de la comparaison. "

    Qté.
    Disponible

  27. Diplomatie congolaise régionale

    Philippe Biyoya Makutu, Elikia M'Bokolo Collection : Dossiers, études et documents
    EAN : 9782296557987
    L'Harmattan | Broché | Paru le 31/10/2011 > Voir le résumé

    Contribuer à donner à l'Afrique une identité géopolitique décomplexée, telle devra être désormais la bataille diplomatique qui vaille et dans laquelle la République Démocratique du Congo de paix et de développement voudrait s'enraciner... Les lecteurs trouveront dans cet ouvrage des éclairages, des lumières et des pistes nouvelles pour la construction d'une politique régionale de stabilité politique durable et mutuellement profitable... En observateur intéressé des affaires régionales dans la région des Grands Lacs africains, l'auteur souhaite que les administrations des affaires étrangères des pays concernés prennent la place des politiques qui travaillent souvent sur l'immédiat ou sur le court terme, pour envisager des perspectives des rapports de bon voisinage de longue durée et surtout de construire un véritable système de coopération régionale aujourd'hui inexistante.

    Qté.
    Disponible

  28. Géographie des conflits

    Frank Tétart, Collectif Collection : CNED-SEDES
    EAN : 9782718199641
    Armand Colin | Broché | Paru le 19/07/2011 > Voir le résumé

    Terme polymorphe et polysémique, un conflit recouvre différentes réalités : politiques, économiques ou sociales. À côté de la guerre, forme classique du conflit entre États, il peut se dérouler entre personnes, groupes sociaux, avec ou sans violence, sur terre, en mer, dans les airs, dans des milieux naturels très différents, voire également dans « le cyberespace ». L’impact des espaces et des milieux est considérable, faisant du conflit un enjeu et un objet pour les géographes, d’autant qu’avec le développement de l’analyse géopolitique, le raisonnement géographique met en relief rapports de force et rivalités de pouvoir sur les territoires. À l’exposé des grandes problématiques, l’ouvrage associe tout un ensemble d’études régionales très précises, confiées aux meilleurs spécialistes. Il intéressera principalement les candidats aux concours de l’enseignement et, au-delà, tous ceux qui cherchent à comprendre les enjeux et les évolutions des conflits contemporains. Frank Tétart a dirigé cette publication, avec les contributions de Anne-Laure Amilhat Szary, Lionel Baixas, Philippe Boulanger, Mélanie Fournier, Alain Gascon, Sylvain Guyot, Pascal Marchand, Simon Minkowski, Paul- David Régnier, Irène Salenson, Jean-Loup Samaan. Cet ouvrage est le fruit d’une étroite coopération entre les éditions Sedes et le Centre National d’Enseignement à Distance, établissement public d’enseignement qui dispense des formations de tous les niveaux à plus de 320 000 inscrits répartis dans le monde entier. Cette contribution scientifique d’enseignants-chercheurs reconnus s’intègre dans les préparations assurées par le CNED aux CAPES et aux agrégations d’histoire et de géographie, qui comprennent aussi des conseils méthodologiques et des entraînements aux épreuves des concours avec correction personnalisée.

    Qté.
    Bientôt
    disponible

  29. Les mondes universitaires face au marché

    Michèle Leclerc-Olive, Grazia Scarfo Ghellab, Anne-Catherine Wagner, Monique de Saint Martin, Collectif Collection : Hommes et Sociétés
    EAN : 9782811105174
    Karthala | Broché | Paru le 31/05/2011 > Voir le résumé

    En ces temps de " mondialisation ", les réformes des systèmes universitaires, l'accroissement sans précédent du nombre d'étudiants et les réseaux numériques concourent à donner des mondes universitaires une image de fluidité, de compétition et de brouillage des frontières entre établissements publics et initiatives privées. On s'acheminerait vers un " marché " mondial de l'enseignement supérieur, fondé sur la libéralisation et la diversification concurrentielle de l'offre de formation, et vers une harmonisation mondiale des standards et titres universitaires. Transformations et réformes sont le plus souvent étudiées du point de vue des pays industrialisés. Pourtant, elles ont des répercussions sur l'ensemble des systèmes universitaires. Aussi les auteurs de ce livre ont-ils choisi de déplacer le regard et d'examiner ces processus à partir de l'étude de pays absents des classements réputés exprimer l'état du " marché mondial universitaire " : Égypte, pays d'Afrique subsaharienne et du Maghreb, Brésil, Russie, Inde et Chine, sans oublier plusieurs pays d'Europe. Un paysage bien différent de celui qui est généralement décrit apparaît au fil de ces études. Comme le note Anne-Catherine Wagner dans l'introduction de l'ouvrage, les logiques à l'oeuvre ne peuvent être réduites à de simples calculs de marché ; de nouvelles polarités émergent qui obligent à remettre en question les centralités occidentales et à relativiser le diagnostic posé à la hâte sur les transformations vécues par les mondes universitaires ces dernières années. Fruit d'une longue collaboration entre chercheurs réunis dans le Réseau Acteurs Émergents, ce livre témoigne d'un souci partagé de rester attentifs aux pratiques des acteurs, à leurs expériences, et de refuser toute vision surplombante.

    Qté.
    Disponible

  30. L'éthique du capitalisme

    Jean-Christophe Torres Collection : Questions contemporaines
    EAN : 9782296552333
    L'Harmattan | Broché | Paru le 31/05/2011 > Voir le résumé

    La critique du capitalisme apparaît aujourd'hui comme un geste intellectuel convenu et d'une triviale évidence. Il est en effet banal de désespérer de cette modernité économique qui semble concentrer en elle les vices les plus affligeants. Triomphe du narcissisme social et de l'individualisme, vacuité d'une culture vendue aux impératifs du marché, crise de l'autorité... et pour finir échec constaté d'un système financier qui manifeste d'inquiétantes fragilités au moment même où il impose son hégémonie mondialisée. Mais au-delà de ce caractère convenu et parfois outrancier du propos, qui occulte souvent les incontestables progrès de l'économie de marché, la critique reste légitime. L'angoisse communément partagée par une humanité livrée sans recours au modèle capitaliste n'est pas irrecevable parce qu'elle est justement généralisée. Car il y a dans cette sourde inquiétude la perception d'un malaise authentique, fondé sur les innombrables tensions et contradictions que chacun d'entre nous peut vivre au quotidien : signe qu'une crise est bien là. Consommateur individualiste aspirant à l'hédonisme et au bien-être, professionnel zélé et dévoué sans restriction à son travail, usager d'un service public attendant toujours plus de l'Etat, citoyen responsable et soucieux des finances publiques... Nulle valeur fondamentale et supérieure aux autres ne se dégage aujourd'hui de cette cacophonie des impératifs sociaux. Et la difficulté à penser aujourd'hui la morale, la conviction communément admise que rien n'est objectif en la matière, est un autre symptôme de cette crise du temps présent : étant incapables désormais de savoir ni qui il faut être ni ce qu'il faut faire. Nulle alternative au capitalisme ne pouvant être raisonnablement envisagée, la tâche est donc immense : il s'agit de repenser la vertu à une époque où une telle représentation est - pour des raisons structurelles - devenue problématique. Comprendre les raisons de cet oubli de l'éthique, en dégager des éléments constructifs pour une morale : tels sont alors les deux objectifs centraux de ce travail d'analyse.

    Qté.
    Disponible

par page
  1. 1
  2. ...
  3. 4

Identifiez-vous pour consulter vos prix remisés et commander