par page
  1. 1
  2. ...
  3. 3
Identifiez-vous pour consulter vos prix remisés et commander
  1. Le temps des humiliés

    Bertrand Badie Collection : Histoire - Edition : édition revue et augmentée
    EAN : 9782738147233
    Jacob | Grand Format | Paru le 29/01/2019 > Voir le résumé

    L'humiliation est devenue l'ordinaire des relations internationales. Rabaisser un Etat, le mettre sous tutelle, le tenir à l'écart des lieux de décision, stigmatiser ses dirigeants : autant de pratiques diplomatiques qui se sont banalisées au fil du temps. De quoi ces diplomaties de l'humiliation sont-elles révélatrices ? Les réactions des humiliés - de la conférence de Bandung en 1955 aux Printemps arabes - n'invitent-elles pas à une autre gouvernance ? Convoquant l'histoire et la sociologie politique, Bertrand Badie remonte aux sources de l'humiliation : les conquêtes occidentales du XIXe siècle, la montée des revanchismes dans l'entre-deux-guerres, une décolonisation mal maîtrisée. Il montre que sa banalisation consacre l'émergence dramatique des opinions publiques et des sociétés sur la scène internationale, mais qu'elle trahit aussi l'inadaptation des vieilles puissances et de leurs diplomaties à un monde de plus en plus globalisé. Dès lors, il devient urgent de reconstruire un ordre international dans lequel les humiliés et leurs sociétés trouveront toute leur place. La montée des populismes et l'élection de Trump en 2016, le durcissement des gouvernements autoritaires d'Erdogan et de Poutine ou les provocations de la Corée du Nord confirment le rôle structurel de l'humiliation dans les relations internationales, avec cette inversion inquiétante : l'humilié d'hier devient aussi l'humiliateur d'aujourd'hui.

    Qté.
    Disponible

  2. De l'attachée de presse au conseiller en communication

    Jérôme Pozzi, Collectif Collection : Histoire
    EAN : 9782753575868
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 09/01/2019 > Voir le résumé

    Les moyens qui sont mis en oeuvre pour transmettre des idées ou un programme politique donnent parfois l'impression que la forme l'emporte sur le contenu. La question des entourages qui conseillent les dirigeants, notamment dans les strates élevées de l'Etat et des appareils partisans, est donc centrale. Depuis la seconde moitié du XXe siècle, les figures de l'attachée de presse, puis celles du conseiller en communication ou du spin doctor, sont apparues dans les entourages politiques et se sont rapidement imposées au point dette devenus quasiment incontournables. Spécialistes dans l'art de fournir des éléments de langage à leur patron, ces conseillers semblent de plus en plus omniprésents dans les arcanes de la vie politique. Cet ouvrage propose un voyage inédit dans l'histoire des communicants et de la communication politique, à travers l'étude de quelque monographies, de moments particuliers de la vie politique ou en analysant la stratégie communicationnelle de partis politiques.

    Qté.
    Disponible

  3. Deux siècles de caricatures politiques et parlementaires

    Pierre Allorant, Alexandre Borrell, Jean Garrigues, Collectif Collection : Histoire
    EAN : 9782848323282
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 09/01/2019 > Voir le résumé

    La caricature de presse tourne en ridicule les travers des puissants, singulièrement des gouvernants et des parlementaires. Mais on sait désormais, depuis la tragédie de Charlie Hebdo, que ce sont les dessinateurs qui peuvent en mourir, et la liberté de la presse en être meurtrie. Cet ouvrage, abondamment illustré, étudie l'évolution du rôle et des formes de la caricature politique et parlementaire en France de Louis XVIII à François Mitterrand, avec un utile détour comparatiste du côté de l'Italie. Des spécialistes reconnus du dessin de presse et de l'histoire politique contemporaine analysent l'histoire des dessins à charge de Daumier à Piem, en passant par les combats des caricaturistes lors de l'Affaire Dreyfus (Forain, Caran d'Ache) et par Sennep, le "Daumier du Palais Bourbon" sous les deux Républiques dominées par les débats parlementaires. A travers cet éclairage, c'est toute l'histoire des usages de la scène parlementaire et des joutes des leaders et des familles politiques qui est revisitée. Un tableau politique se dessine, articulant étroitement l'éloquence de la tribune et le trait du dessinateur de presse, le poids des mots du représentant de la nation et le choc de sa représentation.

    Qté.
    Bientôt
    disponible

  4. Diplomatie française

    Maurice Vaïsse, Jean-Yves Le Drian, Collectif Collection : Histoire
    EAN : 9782738144836
    Jacob | Grand Format | Paru le 15/08/2018 > Voir le résumé

    Les relations internationales ont connu ces dernières décennies d'importants bouleversements. Comment la diplomatie française s'adapte-t-elle à ce nouvel ordre du monde, alors même qu'elle dispose de l'un des trois premiers réseaux de postes diplomatiques ? Elle a ainsi subi des réformes sans précédent, que ce soit dans son organisation ou dans son action, comme aussi dans le choix des hommes et des carrières. Plus que tout autre, le Quai d'Orsay a été touché par ces transformations. A travers sa politique extérieure, à travers le ministère des Affaires étrangères, c'est le visage même de la France du xxie siècle qui se dessine. L'ambition de ce livre est de nous en tracer les contours et de nous en restituer l'histoire. C'est au coeur de la Ve République que nous sommes ainsi conduits. Car, si les diplomates continuent à jouer un rôle essentiel de représentation, d'information et de coordination de l'action extérieure de la France, la négociation et la prise de décision sont de plus en plus l'apanage de l'Elysée. Voici donc le portrait saisissant du nouveau Quai d'Orsay, de son évolution passée et de ses perspectives à venir, et du futur qu'il ouvre aujourd'hui pour la France dans le monde.

    Qté.
    Disponible

  5. La République en chroniques

    Pierre Allorant Collection : Histoire
    EAN : 9791092109214
    INFIMES | Grand Format | Paru le 30/05/2018 > Voir le résumé

    Cet ouvrage rassemble une quarantaine de chroniques parues dans Magcentre (pure-player orléanais) ces trois dernières aimées. Elles traduisent l'intérêt de l'auteur pour la chose publique, pour cette République au jour le jour, des malheurs de Pénélope aux enjeux de la loi NOTRe, des dangers des tentations populistes aux risques mortifères de l'indifférence des responsables européens envers le drame des réfugiés. Elles constituent autant de traces des trois années que notre pays vient de vivre marquées par une vague d'attentats sans précédents ainsi que par un profond bouleversement du paysage politique avec les dernières élections présidentielles et législatives. Elles forment une réflexion devant nous permettre une mise en perspective des mutations contemporaines de notre vie politique. L'auteur s'efforce en effet de rechercher les lignes de rupture et les héritages du passé, les "concordances des temps" politiques selon la belle formule de Jean-Noël Jeanneney.

    Qté.
    Disponible

  6. L'humanitaire en guerre civile

    Marie-Luce Desgrandchamps Collection : Histoire
    EAN : 9782753565135
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 28/03/2018 > Voir le résumé

    Mai 1967, au Nigeria, la République du Biafra déclare son indépendance. Bientôt, la guerre civile et la famine ravagent la région et font progressivement irruption dans les médias européens et américains. Les photographies du conflit soulèvent une émotion considérable en Occident. L'enclave sécessionniste et les zones reprises par l'armée nigériane deviennent alors le théâtre d'importantes opérations de secours, élaborées et financées par de multiples organisations et gouvernements. S'inscrivant dans une historiographie de l'humanitaire en plein renouvellement, ce livre raconte l'histoire de la guerre, de sa métamorphose en une crise internationale et des réponses qui ont y ont été apportées.

    Qté.
    Disponible

  7. Petite contribution au livre noir de l'anticommunisme et de la contre-révolution

    Comite internationaliste, Georges astaud Collection : Histoire
    EAN : 9782376071235
    Delga | Grand Format | Paru le 31/07/2017 > Voir le résumé

    A l'appel du Comité internationaliste pour la solidarité de classe, des militants et chercheurs du monde entier ont apporté leur pierre à la dénonciation des crimes de l'anticommunisme et de la contre-révolution dans leur pays, en mettant également l'accent sur les persécutions en cours. Bien que ce Livre noir ne se veuille qu'une contribution partielle - pour un tel sujet, il faudrait plusieurs bibliothèques -, il dévoile clairement ce que l'anticommunisme et l'antisoviétisme ont déjà coûté à l'humanité, au progrès social, à la paix, à l'intelligence et à la démocratie ; il montre que les conséquences les plus graves de l'anticommunisme sont à venir et qu'elles menacent la survie même de l'humanité, menacée de mort et/ou de déchéance par un système capitaliste de plus en plus enclin à sacrifier les conditions d'existence fondamentales des êtres humains à la chasse au profit maximal.

    Qté.
    Disponible

  8. Une dispute communiste : le comité central d'Argenteuil sur la culture

    Roger Martelli Collection : Histoire
    EAN : 9782353670277
    Sociales | Grand Format | Paru le 26/04/2017 > Voir le résumé

    La session du Comité central de mars 1966 occupe une place à part dans l'histoire du communisme français. Elle incarne la tentative d'aggiornamento du nouveau secrétaire général, Waldeck Rochet. Symbole d'ouverture, enterrant définitivement le stalinisme culturel, la réunion devient pour quelques années une référence et un mythe. S'y imbriquent plusieurs logiques, celles du débat doctrinal entre Roger Garaudy, Lucien Sève, Louis Althusser, entre autres, des répercussions du XXe Congrès du PC soviétique en 1956, de l'émergence de courants nouveaux dans les arts, la littérature et les sciences sociales, des tentatives d'adaptation des communistes confrontés à l'évolution de la société, des efforts pour constituer un front antigaulliste, des rapports entre le Parti et les intellectuels. Pour la première fois, un Comité central est publié avec l'intégralité de ses interventions qui mettent en valeur la richesse des débats de l'époque. Roger Martelli, spécialiste de l'histoire du Parti communiste, a rédigé un appareil critique qui met en lumière l'importance historique des années soixante : une introduction forte, une chronologie inédite des événements culturels des années 1953 à 1967, une biographie de chaque participant.

    Qté.
    Disponible

  9. Usages de la violence en politique (1950-2000)

    Carole Villiger, Michel Wieviorka Collection : Histoire
    EAN : 9782889010905
    Antipodes Suiss | Grand Format | Paru le 28/03/2017 > Voir le résumé

    Dans nos sociétés démocratiques où les conflits politiques sont censés se régler dans l'arène parlementaire et le peuple s'exprimer par les urnes, quelle est la place, la valeur et l'appréhension de la violence comme moyen de revendication ? En Suisse, la démocratie directe, l'aisance économique, la sécurité ainsi que la neutralité sont supposées écarter toute utilisation de la violence pour appuyer une démarche protestataire. Pourtant, entre 1950 et 2000, le pays a fait face à de nombreux éclats de violence. Tout d'abord, ceux des séparatistes et des antiséparatistes jurassiens, puis ceux de mouvements d'extrême gauche et, enfin, ceux de mouvements d'extrême droite. Durant cette période, le pays a également été marqué par les attaques provenant de mouvements armés italiens et allemands, ainsi que par les attentats meurtriers planifiés par des organisations palestiniennes et arméniennes. Ces interventions violentes dans l'espace public helvétique viennent ainsi démentir le mythe d'une Suisse paisible et pacifiée. Fondé sur les témoignages des acteurs de l'époque et sur des documents inédits de la police fédérale, cet ouvrage apporte une réflexion sur les continuités des épisodes de violences collectives, permettant ainsi d'appréhender les événements actuels. Il s'adresse à toutes les personnes qui s'interrogent sur les récents attentats et, de manière plus large, à l'utilisation de la violence dans les conflits politiques. Préface de Michel Wieviorka.

    Qté.
    Disponible

  10. La naissance de l'écologie politique en France

    Alexis Vrignon Collection : Histoire
    EAN : 9782753552074
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 22/03/2017 > Voir le résumé

    La nébuleuse des mouvements écologistes apparait en France au cur des années 68, ces quelques vingt ans à la fois marqués par une forte contestation sociale et d'importantes innovations politiques et culturelles. Animés par l'aspiration commune à redéfinir les rapports entre l'homme et la nature pour transformer la société, ces mouvements n'en sont pas moins fort divers dans leur positionnement politique, leur répertoire d'action et leur approche des enjeux environnementaux, bref, dans leur culture écologique. Au confluent de l'histoire politique et de l'histoire environnementale, mobilisant des archives inédites, cet ouvrage se penche sur la genèse et la construction de ces mouvements sur le terrain et dans les urnes. Tout au long des années soixante-dix, les militants de cette nébuleuse s'efforcent de donner forme à leur mouvement et d'en promouvoir l'unité. Après une période fructueuse entre 1974 et 1978, durant laquelle la contestation antinucléaire bat son plein, les écologistes sont confrontés à la fin de la décennie à un contexte politique, social et économique radicalement nouveau avec l'installation de la crise économique dans la durée et la banalisation relative des enjeux environnementaux.

    Qté.
    Disponible

  11. Les fondements historiques du national-socialisme

    Ernst Nolte, Jean-Marie Argelès, Philippe Baillet Collection : Histoire
    EAN : 9782220085616
    Ddb | Grand Format | Paru le 14/03/2017 > Voir le résumé

    Auteur de livres célèbres sur les guerres mondiales, civiles et idéologiques du XXe siècle, Ernst Nolte tente ici de caractériser et de définir les fondements historiques du national-socialisme. Il démontre que ni Hitler ni son mouvement ne peuvent être pensés comme un phénomène simplement "produit" par les circonstances, même exceptionnelles, au sein desquelles ils sont apparus et ont pu prendre les aspects que nous leur connaissons. Selon Nolte, le plus grand danger historiographique consiste à réinterpréter les circonstances de départ à la lumière de leur point d'arrivée. Il renverse l'analyse et tourne son attention vers les racines de tous les thèmes idéologiques et historico-politiques qui se sont nourris, avec une efficacité et une virulence extraordinaires, de ces circonstances. La diffusion dans la société (pas uniquement allemande) de l'antisémitisme, du darwinisme social, du nationalisme à base raciale et du bolchevisme ; leur nature idéologique ; leur déformation ultérieure dans l'idéologie de Mein Kampf, etc : tels sont les grands thèmes d'un ouvrage où se déploie l'analyse noltienne des fondements du national-socialisme.

    Qté.
    Disponible

  12. Les hommes révoltés

    Emmanuel Jousse Collection : Histoire
    EAN : 9782213686578
    Fayard | Grand Format | Paru le 10/01/2017 > Voir le résumé

    Qu'est-ce que le réformisme ? Omniprésent dans le débat politique, le mot clive les gauches françaises en signifiant la trahison de l'idéal. L'opposition binaire entre réforme et révolution est cependant le fruit de controverses oubliées, qui pèsent lourdement sur les débats contemporains. Pour le comprendre, il faut remonter à Commune. Après 1871, le socialisme se définit comme un univers intellectuel autonome dans lequel émerge le réformisme. Pour celui-ci, la révolution ne se gagne ni sur une barricade, ni par un parti de classe. La réforme consiste à planter une graine de socialisme qui fera imploser le capitalisme. Trois décennies durant, cette tradition, souple et mouvante, traverse l'histoire du socialisme et de la République. Des figures sortent de l'ombre, de Brousse à Malon, de Jaurès à Millerand, jusqu'à Albert Thomas. Ce livre démontre la forte cohérence d'une tradition ancienne, originale, occultée depuis la Grande Guerre et la révolution d'Octobre. En revenant aux origines du socialisme français, Emmanuel Jousse donne des clés pour comprendre des enjeux contemporains essentiels pour la gauche française, en ces temps de profonds questionnements sur son identité et son rapport aux réformes. Agrégé et docteur en histoire, Emmanuel Jousse est boursier de la Fondation Humboldt et chercheur associé au Centre d'histoire de SciencesPo. Il a publié en 2007 Réviser le marxisme ?, pour lequel il a reçu le prix de la Fondation Jean Jaurès.

    Qté.
    Disponible

  13. Trappistes en Terre sainte

    Paul Tavardon Collection : Histoire
    EAN : 9782366480573
    DOMUNI | Broché | Paru le 26/10/2016 > Voir le résumé

    L'épopée du monastère de Latroun se poursuit. Après un premier tome couvrant les années 1890-1946, le voici au sortir de la seconde guerre mondiale, au coeur d'un Moyen-Orient en pleine mutation. Après le partage de la Palestine (1947) et la création de l'Etat d'Israël (1948), la région est en guerre. Le monastère se retrouve, lui, dans un no-man's land, à mi-distance entre arabes et juifs, à la frontière des deux camps, jusqu'en 1967. Puis viennent la guerre du Kippour (1973), celle du Liban (1975-1990), la première anti-fada (1987-1993), la première guerre du Golfe (1991)... Pourtant, c'est dans cette période agitée que le lecteur sera témoin des plus grands élans de charité, de générosité et d'ouverture au monde extérieur. Ouverture au judaïsme, aux Eglises locales, ouverture oecuménique et humanitaire... Des moines au coeur de la géopolitique du Proche-Orient livrent quelque chose d'inédit du mystère de la Terre sainte.

    Qté.
    Disponible

  14. La laïcité dans tous ses états

    Georges Bringuier Collection : Histoire
    EAN : 9782708969810
    Privat | Broché | Paru le 23/03/2016
    Qté.
    Disponible

  15. Albert Thomas

    Adeline Blaskiewicz-Maison, Gilles Vergnon Collection : Histoire
    EAN : 9782753543546
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 13/01/2016 > Voir le résumé

    Successivement sous-secrétaire d'Etat puis ministre de l'Armement et des Fabrications de guerre de mai 1915 à septembre 1917, Albert Thomas est l'un des trois ministres socialistes du gouvernement dit d'Union sacrée formé pendant la Grande Guerre. Déjà chef du file du courant réformiste de la SFIO avant 1914, ces responsabilités sont pour lui l'occasion d'expérimenter à l'échelle nationale les solutions politiques pratiques préconisées à son poste de maire de Champigny-sur-Marne ou encore de député de la Seine à la Chambre. Mais, très vite, ce poste stratégique d'organisateur des productions d'armes et du travail ouvrier en temps de guerre suscite débats et oppositions au sein de sa famille politique dans un contexte de course à l'armement et de mobilisation sociale intense. Au fil du conflit, Albert Thomas peine à imprimer durablement sa marque à une SFIO qui cherche à clore la parenthèse de la participation socialiste à un gouvernement bourgeois, fût-il d'Union sacrée, alors que renaît l'idéal de l'internationalisme prolétarien. Dans cet ouvrage, Adeline Blaszkiewicz-Maison explore le parcours de l'une des figures les plus atypiques du socialisme de gouvernement durant ces quatre années charnière. L'échec de son expérience, reniée par le parti aussitôt la paix retrouvée, marginalise durablement la tendance réformiste au sein du socialisme français. A l'heure où l'exercice du pouvoir n'en finit pas de susciter des débats à gauche, l'ouvrage propose ainsi de revenir sur un élément fondateur du " long remords du pouvoir " des socialistes.

    Qté.
    Disponible

  16. Hillary Clinton

    Diana Johnstone, Nicole Porte, Daniel Sillou Collection : Histoire
    EAN : 9782915854855
    Delga | Broché | Paru le 31/07/2015
    Qté.
    Disponible

  17. Le Parti socialiste d'Epinay à l'Elysée (1971-1981)

    Noëlline Castagnez, Gilles Morin, Collectif Collection : Histoire
    EAN : 9782753540682
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 24/06/2015 > Voir le résumé

    Une analyse des évolutions sensibles au sein du Parti socialiste et de la façon dont il s'est préparé à conquérir puis à exercer le pouvoir, à l'échelle nationale, fédérale et internationale. Les auteurs examinent notamment le contenu des programmes, de Changer la vie en 1972 au Projet socialiste en 1980, ainsi que ses prises de position sur des questions de société.

    Qté.
    Disponible

  18. L'entre-deux électoral

    Adeline Beaurepaire-Hernandez, Jérémy Guedj Collection : Histoire
    EAN : 9782753540057
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 20/05/2015 > Voir le résumé

    La démocratie représentative ne s'anime-t-elle qu'en période électorale ? De Siéyès, qui aux lendemains de la Révolution déclarait que seul le système représentatif permettait la pleine jouissance de la liberté, à la crise de représentation qui frappe aujourd'hui les sociétés contemporaines, fruit d'un «divorce» consommé, selon l'expression consacrée, entre le peuple et ses élites, entre représentant et représenté, le système représentatif, qui poursuit la mission d'incarner la souveraineté populaire, a vu son image s'écorner et s'attire des critiques de plus en plus nourries et variées. Cet ouvrage collectif s'interroge ainsi sur les conditions du maintien et des modalités de la fonction représentative endossée par les élus du peuple hors de toute manifestation institutionnalisée et entre les moments d'appel au suffrage, lors de ce que l'on appellera un «entre-deux» électoral à la durée variable.

    Qté.
    Disponible

  19. Le sujet communiste

    Claude Pennetier, Bernard Pudal, Collectif Collection : Histoire
    EAN : 9782753534810
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 08/10/2014 > Voir le résumé

    Cet ouvrage offre au lecteur avisé, mais aussi au grand public,les résultats de recherches pluridisciplinaires sur le «sujet» communiste, venant ponctuer un travail qui apporte une meilleure connaissance du communisme dans ses dimensions sociales, culturelles et anthropologiques. Le livre, qui s'appuie sur les riches autobiographies d'institutions et documents biographiques issus des fonds des archives du Komintern et du monde communiste, envisage la subjectivité communiste sur le temps long du XXe siècle et sur des espaces européens variés. Se donner pour objet le «sujet» communiste, c’est aussi re-trouver la labilité des institutions identitaires communistes, leurs contradictions et leurs fantasmes : au coeur de la volonté d’emprise, comme toujours, le vain désir de contrôler l’autre absolument. Au lieu de partir de supposées identités communistes, c’est au contraire le travail social et politique identitaire communiste que le livre vise. Quels que soient leurs matériaux et les pays ou institutions politiques communistes concernées, dans cet ouvrage sont réunies des études habitées par ces projets «constructivistes». Dans la mesure où l’un des paris de ce livre est de faire dialoguer les recherches sur les sujets communistes, que ceux-ci soient appréhendés dans les pays communistes ou dans les partis communistes de pays non-communistes.

    Qté.
    Disponible

  20. Pour l'Humanité

    Emmanuel Naquet, Serge Berstein, Pierre Joxe Collection : Histoire
    EAN : 9782753533240
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 27/08/2014 > Voir le résumé

    La Ligue des droits de l'homme, dont l'auteur propose ici la première histoire globale de sa fondation à la Seconde Guerre mondiale, constitue, selon Léon Blum, " un monument constitutif de la République " par sa pérennité et son audience, rassemblant jusqu'à 180000 membres, au-delà même de l'Hexagone, et intervenant quotidiennement auprès des autorités. Parce qu'elle forme une organisation plurielle et évolutive de savants, de juristes, de médecins, de syndicalistes, de coopérateurs, d'hommes de partis comme d'élus de la République, son étude permet d'aborder des sociabilités et des trajectoires, de découvrir des cultures politiques, de montrer comment les histoires du Droit et des droits s'entremêlent, comment les histoires de la Justice et des justices se superposent. Sa vision et sa participation à l'Etat de droit et à l'Etat - providence, par un syncrétisme projeté dans une République à revivifier, l'incitent en effet à condamner la police des moeurs et la peine de mort, à penser la justice militaire, la syndicalisation et le droit de grève, les assurances sociales, mais aussi l'équité Fiscale, la démocratie, la laïcité. Ainsi cherche-t-elle à prolonger la révolution des droits de l'Homme, proposant et infléchissant des réformes, continuant donc l'affaire Dreyfus, événement fondateur et modèle d'engagement responsable. Mais les guerres et les dictatures la poussent également à réfléchir et à agir pour la paix et les peuples. De fait, elle formalise un pari d'union politique avec le Front populaire qu'elle annonce et initie, non sans difficultés quand il faut assumer, au lendemain du traité de Versailles et face à la montée des tensions en raison du nazisme et de la guerre d'Espagne, pacifisme et antifascisme. Cette articulation sur le politique la fait transcender le statut de simple groupe de pression pour devenir une scène de la demande civique : elle oeuvre à la socialisation des citoyens, entre le vote et les partis, devenant l'un des pôles structurants de l'écosystème républicain dans l'entre-deux-guerres. Reste qu'elle laisse alors en suspens des questions (droits des "indigènes" et place des femmes dans la Cité par exemple), révélant les limites d'une promesse humaniste, émancipatrice et universaliste, entre les principes et le possible.

    Qté.
    Disponible

  21. L'Otan au XXIe siècle

    Olivier Kempf, Jean-Paul Paloméros Collection : Histoire - Edition : 2e édition
    EAN : 9782268076270
    Du Rocher | Broché | Paru le 20/08/2014 > Voir le résumé

    Depuis vingt ans, l'Alliance n'a cessé de s'adapter à son environnement : opérations menées sur trois continents, accueil des pays de l'ancien bloc de l'Est, invention d'un dialogue avec l'Union Européenne ou les Nations-Unies, nouvelles procédures opérationnelles, modification radicale de son organisation ou réponses aux questions nouvelles comme la cyberdéfense, le terrorisme ou la défense anti-missile... En mutation permanente, le domaine d'action de l'Alliance Atlantique va bien au-delà de la relation entretenue avec la France. Les enjeux liés à l'OTAN sont bien plus intéressants que ce prisme réducteur, et il est temps de comprendre enfin comment s'est transformé ce qui n'était encore récemment qu'un héritage de la guerre froide. Cet ouvrage novateur et rigoureux décrit précisément cette formidable adaptation. Il trouve le ton juste qui permet sans complaisance de comprendre les permanences, de distinguer les évolutions, de pointer les lacunes et de situer les perspectives. Cette deuxième édition, revue et augmentée, constitue la synthèse la plus complète à ce jour sur l'OTAN, cet acteur incontournable des relations internationales contemporaines. L'auteur, spécialiste reconnu de la question, adopte un ton pédagogique qui répondra aux attentes et aux interrogations du citoyen comme du professionnel.

    Qté.
    Disponible

  22. Terres d'élections

    François Dubasque, Eric Kocher-Marboeuf, Yves Jean, Collectif Collection : Histoire
    EAN : 9782753533226
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 09/07/2014
    Qté.
    Disponible

  23. La Révolution française et la naissance de la démocratie électorale

    Melvin Edelstein, Michel Vovelle, Geneviève Knibiehler Collection : Histoire
    EAN : 9782753528512
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 08/01/2014 > Voir le résumé

    La Révolution française a fait des élections le fondement de la légitimité politique, l'expression de la volonté populaire, le mode de sélection du personnel politique et rendu responsables les élus. Des élections des états généraux en 1789 jusqu'à l'accession de Napoléon par le moyen du plébiscite constitutionnel de 1799, des millions de citoyens ont voté dans au moins vingt consultations pendant la décennie révolutionnaire. Se fondant sur deux décennies de recherche dans les Archives nationales, celles de presque tous les 83 départements créés en 1789 et de nombreuses archives municipales, la Bibliothèque nationale et celles locales, ce livre réaffirme la place de la Révolution française comme l'un des ancêtres de la démocratie moderne. En même temps que la révolution américaine, la Révolution française donne naissance aux élections démocratiques à la fin du dix-huitième siècle. Dans ce livre, nous sommes les témoins de la création de la démocratie moderne. Face au cynisme général concernant les élections aujourd'hui, il est rassurant de découvrir des élections tenues sans l'influence néfaste de l'argent, des médias et des groupes d'intérêt. Malgré les difficultés de son accouchement, l'apprentissage de la démocratie en France a laissé un héritage durable pour le développeraient de la démocratie moderne en France, en Europe et dans le monde entier. Ce livre est essentiel pour les historiens, les politologues, les sociologues et tous les lecteurs qui s'intéressent aux origines de la démocratie libérale moderne.

    Qté.
    Disponible

  24. Le Sens commun

    Sophia Rosenfeld, Christophe Jaquet Collection : Histoire
    EAN : 9782753528611
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 08/01/2014 > Voir le résumé

    Le sens commun a toujours été étroitement impliqué dans la politique démocratique du monde atlantique. En 1776, le pamphlet fondateur de Thomas Paine, qui porte ce titre, fut à l'origine de la révolution américaine. En 1790, la même idée contribua au lancement de la contre-révolution en France. Aujourd'hui, enfin, le sens commun - la sagesse des gens ordinaires, le savoir dont l'évidence dispense même d'en parler - reste un idéal politique puissant. Il n'est cependant pas évident de dire d'où vient notre foi dans le sens commun, et comment sa logique populisle a façonné la démocratie moderne. Le Sens commun, histoire d'une idée politique, est le premier ouvrage qui explore ce phénomène politique essentiel de la modernité. L'histoire commence au lendemain de la Glorieuse Révolution, en Angleterre., quand le sens commun devint pour la première fois un idéal politique pour lequel il valait la peine de se battre. L'ouvrage éclairant de Sophia Rosenfeld parcourt deux continents et plusieurs siècles pour nous parler des individus exceptionnels qui se sont approprié celle vieille idée, apparemment universelle, du sens commun et pour révéler les usages stratégiques dont il fut l'objet. Thomas Paine s'est peut-être vanté que le sens commun était toujours du côté du peuple et opposé à l'autorité des rois, mais Sophia Rosenfeld démontre ici qu'il a souvent été utilisé pour encourager autant la souveraineté populaire que la démagogie et l'exclusivité. Elle nous offre un récit inédit des Lumières transatlantiques et de l'"Age des Révolutions" et nous propose une lecture neuve de ce que le XVIIIe siècle a légué au ferment politique de noté époque. Bien loin d'aller de soi, l'histoire du sens commun s'avère pleine de paradoxes et de surprises.

    Qté.
    Disponible

  25. Histoire de l'UDF

    Gilles Richard, Sylvie Guillaume, Jean-François Sirinelli, Collectif Collection : Histoire
    EAN : 9782753528024
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 17/11/2013
    Qté.
    Disponible

  26. L'introduction du marxisme en France

    Isabelle Gouarné Collection : Histoire
    EAN : 9782753527614
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 30/10/2013 > Voir le résumé

    Comment la pensée de Marx, encore largement ignorée parmi les intellectuels français des années 1920, a-t-elle pu s'imposer comme " la philosophie indépassable de notre temps ", selon la célèbre formule de Sartre ? Rendre compte de ce renversement est la visée de ce livre, qui propose une enquête de sociologie historique sur les milieux intellectuels philosoviétiques de l'entre-deux-guerres. En croisant les archives internationales du communisme et les archives des sciences françaises, Isabelle Gouarné analyse ici les ressorts et les modalités de l'engagement en faveur de la Russie nouvelle, et aussi ses effets sur les pratiques de recherche et les courants de pensée. Par les circulations d'idées et les confrontations qu'elle a entraînées dans les années 1930, cette rencontre politico-intellectuelle a abouti, en effet, à de nouvelles lectures de Marx et Engels. Le marxisme fut alors défini comme la version moderne du rationalisme cartésien, devenant ainsi un véritable pôle d'attraction auquel s'associèrent des intellectuels d'horizons divers (Georges Friedmann, André-Georges Haudricourt, André Varagnac, Alexandre Kojève, par exemple), et même, un temps, les directeurs des Annales, Marc Bloch et surtout Lucien Febvre. C'est donc bien sous cette forme rationaliste que la pensée de Marx est venue nourrir les traditions philosophiques et les sciences de l'homme françaises, en quête dans l'entre-deux-guerres d'un nouveau paradigme unificateur, après la dispersion de l'école durkheimienne.

    Qté.
    Disponible

  27. Histoire de la social-démocratie allemande de 1863 à 1891

    Franz Mehring Collection : Histoire
    EAN : 9782915727340
    Bons Caracteres | Broché | Paru le 22/05/2013
    Qté.
    Disponible

  28. Le deuil du pouvoir

    Alain Boureau, Corinne Péneau, Collectif Collection : Histoire
    EAN : 9782251381213
    Belles Lettres | Broché | Paru le 10/03/2013 > Voir le résumé

    Au début de 2013, deux abdications souveraines se sont produites : celles de Beatrix, reine des Pays-Bas, annoncée le 28 janvier et celle du pape Benoît XVI, proclamée le 11 février. L'actualité prenait en écharpe les huit siècles que nous parcourons ici. L'abdication, ce renoncement au pouvoir, constitue l'état pur d'un acte de la volonté dans la sphère politique ou religieuse. Une instance souveraine, qui ne dépend de rien d'autre que de soi-même, décide de s'abolir. L'abdication apparaît alors non comme le simple abandon du pouvoir, mais comme un acte de pouvoir- celui de l'individu imposant son choix, se repliant sur son corps et abandonnant le corps politique - ou, du moins, comme une autre façon de le manipuler et de s'en saisir. Ce livre entend donner un écho et un prolongement au texte fondateur et magistral de Jacques Le Brun, Le Pouvoir d'abdiquer. Essai sur la déchéance volontaire, paru en 2009. Notre entreprise a étendu ces variations aux cas mentionnés par Jacques Le Brun sans qu'il en traite, soit dans l'arc temporel premier, pour l'abdication de Christine de Suède (Corinne Péneau), soit dans les temps antérieurs pour la renonciation du pape Célestin V, placée dans la perspective globale du mue siècle (Alain Boureau), ou postérieurs, quant aux départs de De Gaulle (Jean-Michel Rey). Pierre-Antoine Fabre, pour sa part, a ajouté au dossier le cas doctrinal de l'abdication du supérieur jésuite en faveur de son collatéral dans les Constitutions de l'ordre. Et Jacques Le Brun s'est attaché à repérer les échos contemporains de l'abdication dans le film Habemus Papam de Nanni Moretti et dans Le Roi Lear.

    Qté.
    Disponible

  29. La politique sans en avoir l'air

    Laurent Le Gall, Michel Offerlé, François Ploux, Collectif Collection : Histoire
    EAN : 9782753519732
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 13/06/2012 > Voir le résumé

    Politique informelle : l'expression a été rarement utilisée dans le champ des sciences sociales comme si elle était frappée d'emblée d'obsolescence, le politique ne pouvant être que formalisable pour être repérable. Elle occupe pourtant ici le terrain après qu'une vingtaine de chercheurs (des historiens, des politistes, des sociologues) se sont essayés, à partir de leurs objets de recherche - fête populaire, iconoclasme, rumeur, pamphlet, dîner de veuve, charivari, braconnage... - et en fonction de leurs pratiques disciplinaires, à en dessiner les contours pour en éprouver la pertinence. Il ne s'agit donc pas, en nous intéressant à la politique informelle, d'ajouter une expression supplémentaire à un lexique déjà bien fourni au risque de semer un peu plus la confusion et de brouiller un ensemble de définition qui oscille entre sa version maximaliste, tout est en passe de devenir politique, et sa version minimaliste, le politique se réduit à un champ strictement délimité dont les sciences sociales ausculteraient la genèse et les évolutions. Plutôt que de considérer l'élaboration et l'installation d'un ordre politique sous l'angle de ses acteurs/agents et de ses formes de mobilisation les plus classiques (la citoyenneté électorale ou la structuration des formes partisanes), pari a été fait qu'un changement de point de vue, la politique vue des coulisses pour paraphraser Maurice Agulhon, permettrait d'enrichir la connaissance de cet ordre-là. Une tentative de le reconsidérer à travers cette expression volontiers ambiguë qui entend moins être une nouvelle catégorie normative, une définition par le manque, qu'une incitation à une réflexion sur les relations entre le champ politique et son hors-champ, et sur les façons de dire et de faire de la politique sans en avoir l'air.

    Qté.
    Disponible

  30. Une histoire criminelle de la France

    Alain Bauer, Christophe Soullez Collection : Histoire
    EAN : 9782738128096
    Jacob | Broché | Paru le 12/04/2012 > Voir le résumé

    De la Cour des Miracles à la French Connection, de Mandrin à la Brise de Mer, de Pierrot le Fou à Mesrine, des Apaches aux gangs actuels, mais aussi de Fouché aux brigades du Tigre, cet ouvrage témoigne des figures criminelles et aussi policières qui ont marqué leur époque. Au-delà de ces personnalités mythiques et des seuls faits divers, il cherche surtout, en les replaçant dans leur contexte économique et social, à cerner les évolutions et les ruptures pour esquisser une véritable histoire sociale de la France. Condensé des imperfections humaines, le criminel, individu parfois incarné par le pouvoir, est en effet un formidable révélateur des forces et des faiblesses d'une société, nous en apprenant énormément sur nous-mêmes, par ses actes comme par la façon dont nous tentons d'y faire face. Le crime est inhérent à toute société humaine. Et, pourtant, l'histoire montre bien la relativité de la criminalité et ses transformations au cours des siècles. A la persistance de certains comportements à travers le temps répond la variété des crimes, en nombre et en qualité, qui illustrent chaque période. L'histoire du crime, c'est aussi l'histoire d'un pays !

    Qté.
    Disponible

par page
  1. 1
  2. ...
  3. 3

Identifiez-vous pour consulter vos prix remisés et commander