Julio Cortázar : fantastique et nouveau fantastique

Julio Cortázar : fantastique et nouveau fantastique

Les territoires de l'insondable

Antoine Ventura
Presse Universitaire
Date de parution : 05/12/2019
Grand Format
Référence : 075545
EAN : 9791030004861
Rares sont les études parues en France sur Julio Cortázar, l'un des grands écrivains latino-américains du XXe siècle, alors qu'il y connut le succès ... voir plus
  • Livraison gratuite
    en France

  • Pas de minimum de
    commande

  • Remises importantes
    sur les manuels scolaires

  • Droits de retour

  • Manquants maintenus
    en commande

  • Réf éditeur : 075545
  • Collection : Parcours Universitaires
  • Editeur : Presse Universitaire
  • Matière : Portugais
  • Date de parution : 05/12/2019
  • Disponibilité : Bientôt disponible
  • Barême de remise : Non scolaire - NS
  • Nombre de pages : 395
  • Format : 20.00 x 14.80 x 2.30 cm
  • Poids : 0.544 Kg
  • Présentation : Grand Format
  • Dewey : 946
Description
Rares sont les études parues en France sur Julio Cortázar, l'un des grands écrivains latino-américains du XXe siècle, alors qu'il y connut le succès durant la seconde partie de sa vie, en tant que Parisien d'adoption et que l'on dispose, depuis la fin des années 2000, de beaux volumes rassemblant l'ensemble de ses récits et nouvelles. La présente étude propose une mise en perspective de son oeuvre et un approfondissement de son interprétation. Héritiers de plusieurs traditions (littérature gothique, nouvelle fantastique d'Argentine et d'Uruguay, surréalisme, existentialisme), les récits de Cortázar proposent un subtil mélange qui renouvelle le genre et met en échec les théories du fantastique. Sa culture littéraire, hispanique et anglophone, en fait également un redoutable nouvelliste. En prenant principalement appui sur l'un de ses derniers recueils, Nous l'aimons tant, Glenda (1980), l'étude de son écriture met ici en évidence sa maîtrise des genres mais aussi ce qui demeure sous-jacent, à savoir la mise en avant de l'insondable du monde et du moi, de la subjectivité et de son opacité — y compris au travers d'un discours du désir amoureux, peu étudié jusqu'ici —, sans oublier le questionnement sur le contexte politique des années 1970 en Amérique latine que le traitement fantastique rend paradoxalement énigmatique.
Biographie
Antoine Ventura est maître de conférences à l'Université Bordeaux Montaigne, il enseigne les littératures hispano-américaines. Ses recherches portent sur les rapports entre anthropologie et littérature, et en particulier sur le genre du témoignage. Depuis 2014, il dirige la revue Elohi-Peuples indigènes et environnement (https//journals.openedition.org/elohi/). Il a publié, aux Presses Universitaires de Bordeaux, Les armes et les lettres. La violence politique dans la culture du Rio de la Plata des années 1960 à nos jours (2010) ; La littérature cubaine de 1980 à nos fours (2011) et Femmes, écritures et enfermement en Amérique latine (2012).
De la collection
Du même auteur