par page
  1. 1
  2. 2
Identifiez-vous pour consulter vos prix remisés et commander
  1. São Tomé et Principe

    Dominique Gallet Collection : Méridiens - Edition : 3e édition revue et augmentée
    EAN : 9782811126322
    Karthala | Grand Format | Paru le 28/03/2019 > Voir le résumé

    L'archipel de São Tomé et Príncipe, situé dans le golfe de Guinée et découvert en 1471 par des navigateurs portugais, fut d'abord peuplé par des repris de justice, avant d'être mis en culture sur le modèle de Madère et de devenir "une grande et triste auberge sur l'océan", selon l'expression de l'écrivain santoméen Francisco Tenreiro. Là, les caravelles s'approvisionnaient afin de continuer leur course à la recherche de la route des Indes. Ces îles de l'équateur, où se mélangèrent les origines africaines et portugaises, réceptives aux influences du monde entier, étonnent le voyageur. Une végétation luxuriante, des paysages montagneux, un relief étrange et une architecture d'une richesse exceptionnelle leur confèrent un charme indéniable. Pays des roças, dernier vestige d'un système agraire unique fondé sur la servitude, c'est aussi le pays du Tchiloli qui, de manière inattendue, met en scène l'empereur Charlemagne en un long plaidoyer pour la justice. Premier producteur de cacao au début du XXe siècle, São Tomé et Príncipe, à présent micro-Etat dont l'indépendance date de 1975, s'efforce aujourd'hui d'élever le niveau de vie de sa population et entend accroître ses ressources en les diversifiant. L'essor d'un tourisme de qualité devrait, entre autres, servir cette volonté de développement. L'auteur livre ici une présentation détaillée de ce pays méconnu et un guide pour une découverte sensible de ces îles du milieu du monde.

    Qté.
    Disponible
  2. Villes et campagnes en relations

    Martine Berger, Jean-Louis Chaléard, Collectif Collection : Hommes et Sociétés
    EAN : 9782811118693
    Karthala | Grand Format | Paru le 20/07/2017 > Voir le résumé

    Les relations entre villes et campagnes ont longtemps constitué un des thèmes majeurs des recherches dans les sciences sociales, comme révélateur de l'organisation de l'espace à moyenne échelle, celle des régions et des Etats. Au cours des dernières décennies, de nouvelles dynamiques ont fondamentalement modifié ces interactions : renforcement des mobilités résidentielles et liées au travail, diversification des formes d'activités, émergence de préoccupations environnementales, nouvelles demandes par rapport à l'espace rural, notamment la quête de "nature". Le brouillage des frontières entre urbain et rural introduit par la périurbanisation, par de nouvelles formes d'urbanisation par le bas, ainsi que par la contraction de l'espace-temps et les sauts d'échelle résultant de la mondialisation des échanges, ont souvent relégué au second plan la réflexion sur les relations et solidarités territoriales entre villes et campagnes. Cet ouvrage propose de réinterroger ces relations dans un contexte de métropolisation, de globalisation, d'urbanisation accélérée dans les Suds et d'étalement urbain dans les Nords en réunissant des contributions portant sur des cas localisés en Europe (France, Espagne, Suisse, Russie), en Amérique latine (Colombie, Pérou), en Afrique (Maroc, Sénégal, Kenya), en Asie (Inde) et en Océanie (Nouvelle-Calédonie). Ils s'organisent autour de quatre thèmes principaux : systèmes d'activité et mobilités entre villes et campagnes ; approches comparatives d'espaces périurbains ; agriculture et proximité : nourrir les métropoles ; les politiques publiques face aux mutations des relations villes-campagnes.

    Qté.
    Disponible
  3. Trinité-et-Tobago

    Colette Maximin Collection : Méridiens
    EAN : 9782811117757
    Karthala | Grand Format | Paru le 11/04/2017 > Voir le résumé

    Composé de deux îles principales, Trinidad (4 828 km) et Tobago (300 km), situées au nord-est du Venezuela, dans la partie méridionale de la Caraïbe, Trinité-et-Tobago (contracté en Trinbago) est un fascinant petit Etat d'1,3 million d'habitants. Comme le dit Merle Hodge, l'une de ses romancières, c'est la Caraïbe en miniature. Tandis que ses voisins se caractérisent par leur homogénéité ou ont subi très fortement une influence unique, ce pays s'est nourri de toutes les cultures présentes dans la région. Pluriethnique, à la manière du Guyana et du Surinam, il a également la configuration plus " classique " de la Barbade ou de la Jamaïque. Façonnées par la colonisation et terres d'immigration, ces îles soeurs sont représentatives des problèmes mais aussi des énormes potentialités de ces peuples jeunes. Ce qui les rend séduisantes, c'est non seulement l'extrême richesse d'un patrimoine constitué à partir de multiples apports, mais encore un sens prononcé de la fête, ainsi qu'une grande capacité d'innovation en matière de musique. Amateurs de sites naturels, de plaisirs culinaires ou de festivités y trouveront leur compte. Colette Maximin, agrégée d'anglais et ancienne élève de l'Ecole normale supérieure, exerce actuellement à l'Université des Antilles. Docteur habilitée à diriger des recherches en langues et littératures anglo-saxonnes ainsi qu'en littérature comparée, elle a publié divers ouvrages et articles sur les relations entre littérature et culture.

    Qté.
    Disponible
  4. Du risque en Afrique

    Simon Pomel, Collectif Collection : Hommes et Sociétés
    EAN : 9782811114657
    Karthala | Grand Format | Paru le 18/10/2015 > Voir le résumé

    Dans l'Afrique actuelle, le risque n'est plus seulement au coin de la case et du champ, dans les caprices du ciel, dans les épidémies renforcées par la pauvreté. Il s'est diversifié, comme le montrent de nombreux exemples puisés dans les symboles d'une certaine modernité. Les accidents de la route, selon la conférence FANAF (Dakar 2011), y causent le taux de mortalité le plus élevé du monde, 28 décès pour 100 000 habitants. Dans le domaine des pollutions chimiques, un document du PNUE daté de septembre 2012 estime que les coûts liés à des empoisonnements par des pesticides en Afrique subsaharienne excèdent désormais les aides au développement versées annuellement à cette région du monde pour la santé, notamment pour la prise en charge du sida. Les explosions de pipelines et de gazoducs (Nigeria), les empoisonnements par des boissons frelatées (Kenya) sont d'autres événements significatifs. En cela, l'étude des risques constitue un révélateur très pertinent des modes de fonctionnement et de dysfonctionnements des sociétés, en Afrique comme ailleurs. La question des acteurs, des moyens de la régulation et de la gouvernance politique y est souvent au premier plan. Les enjeux sociaux et économiques sont énormes, comme le montrent les contributions dans ce livre à propos des risques professionnels dans le monde du travail. Cet ouvrage, qui fait le bilan du programme quadriennal (2007-2010) "risques en Afrique" de la Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine (MSHA), laisse une place importante au débat. De nombreux aspects restent en chantier et nécessiteront d'autres investigations : la cartographie des risques, les indicateurs, la mondialisation des risques, les systèmes multirisques, etc. Appuyée sur des terrains étudiés par des chercheurs africains et extérieurs, cette réflexion n'est qu'une étape qui permet de montrer qu'à partir du continent africain, on peut poser des questions concernant l'ensemble du monde.

    Qté.
    Disponible
  5. Filières laitières et développement de l'élevage en Afrique de l'Ouest

    Christian Corniaux, Guillaume Duteurtre, Cécile Broutin, Collectif Collection : Hommes et Sociétés
    EAN : 9782811113476
    Karthala | Broché | Paru le 15/12/2014 > Voir le résumé

    En Afrique de l'Ouest, l'élevage agro-pastoral est resté jusqu'à récemment en marge de l'industrialisation des filières laitières. De grandes laiteries se sont implantées dans les capitales, mais sans investir de manière ambitieuse dans la collecte de lait local, et en utilisant surtout du lait en poudre importé. Pourtant, à côté de ces grandes industries, de nombreuses laiteries de petite taille s'appuient au contraire sur la collecte du lait local. En raison des nouveaux débouchés qu'elles représentent, ces minilaiteries ont été promues à partir de la fin des années 1990 par de nombreux projets de développements de l'élevage. Qu'en est-il aujourd'hui de ces petites entreprises laitières ? Sont-elles condamnées à disparaître face à la concurrence des grandes firmes internationales ? Ou bien participent-elles au contraire à l'essor d'une agroindustrie rurale créatrice d'emplois, voire d'un nouvel "entrepreneuriat social" ? Le présent ouvrage présente un diagnostic des minilaiteries dans quatre pays de la zone : le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Sénégal. Il analyse les forces et les faiblesses de ces entreprises qui ont mis au point des procédés de transformation originaux et créé de nouvelles filières commerciales.

    Qté.
    Disponible
  6. La justice spatiale et la ville

    Philippe Gervais-Lambony, Claire Bénit-Gbaffou, Alain Musset, Jean-Luc Piermay, Sabine Planel Collection : Hommes et Sociétés
    EAN : 9782811110833
    Karthala | Broché | Paru le 31/05/2014 > Voir le résumé

    L'injustice sociale se traduit dans l'espace ; réciproquement l'organisation de l'espace est productrice d'injustice sociale. C'est ce que traduit le concept de justice spatiale, c'est-à-dire l'approche spatiale de la justice sociale entendue dans ses différentes dimensions, tant de distribution équitable que de reconnaissance. Il est appliqué ici à des espaces urbanisés des pays des Suds, principalement africains. Cet ouvrage est le fruit d'un travail original de recherche et d'écriture collective, et non une collection de chapitres individuels, mené dans le cadre du programme Jugurta en référence au roi de Numidie, considéré comme un dangereux barbare par les Romains qui le laissèrent mourir dans leurs prisons en 104 avant Jésus-Christ Barbare en Occident, héros en Afrique, il représente un schéma classique de l'histoire coloniale des territoires dits aujourd'hui des "Suds", et à ce titre correspond à nos objectifs dans cette recherche : adopter un regard sur les questions urbaines depuis les Suds. Il s'agit bien ici d'affirmer le droit plein et entier des villes des territoires post-coloniaux, où vivent aujourd'hui la majorité des citadins de la planète, à servir d'exemples dans des débats théoriques sur l'urbain en général. Si contribuer à "distribuer" la recherche urbaine équitablement entre les Suds et les Nords, tout en "reconnaissant" les différences des Suds, était en soi un objectif de justice spatiale, la portée générale du propos de cet ouvrage reste l'essentiel : les auteurs réunis ici, géographes et urbanistes, s'appuyant sur leurs bagages disciplinaires, leurs terrains et des travaux de philosophie politique, veulent montrer que la compréhension des interactions entre espace et société est indispensable à celle des injustices sociales en ville et donc à la réflexion appliquée sur les politiques territoriales visant à réduire les injustices.

    Qté.
    Disponible
  7. La régionalisation du monde

    Alia Gana, Yann Richard, Collectif Collection : Hommes et Sociétés
    EAN : 9782811111403
    Karthala | Broché | Paru le 30/04/2014 > Voir le résumé

    Voilà plusieurs décennies que les concepts de mondialisation et de globalisation sont discutés. Tous les territoires sont peu à peu connectés dans un grand tout charpenté par des réseaux le long desquels les informations, les capitaux, les hommes et les marchandises circulent plus aisément qu'autrefois. Pour autant, l'idée de globalisation ne doit pas faire illusion. L'espace mondial n'est pas encore devenu transparent et isotropique. Des processus contradictoires continuent de caractériser les liens entre les territoires et les sociétés. La proximité géographique demeure d'ailleurs un déterminant majeur des échanges. C'est dans cc contexte que s'imposent dans le monde de grands ensembles territoriaux multi-étatiques. Ils sont le signe visible de ce qui est qualifié tantôt de régionalisation, tantôt d'intégration régionale, formant une échelle territoriale qui a aujourd'hui toute sa place entre le local-national et le mondial. C'est ce que montrent les auteurs de cet ouvrage collectif. Spécialistes de plusieurs disciplines (géographie, science politique, sociologie), leur objectif est de décrire et d'expliquer à plusieurs échelles la régionalisation de l'espace mondial, en utilisant des approches tant théoriques et conceptuelles qu'empiriques. Si l'Europe, la Méditerranée et l'Afrique du Nord occupent une place importante dans cet ouvrage, plusieurs chapitres proposent des approches globales et des contre-points régionaux qui permettent d'établir d'utiles comparaisons pour donner du sens à ce qui est une tendance lourde du monde contemporain : la construction de grandes régions mondiales.

    Qté.
    Disponible
  8. Métropoles aux Suds, le défi des périphéries ?

    Jean-Louis Chaléard, Collectif Collection : Hommes et Sociétés
    EAN : 9782811110543
    Karthala | Broché | Paru le 31/01/2014 > Voir le résumé

    Les grandes villes des Suds se recomposent aujourd'hui dans leur tissu social, leur structure économique et leur organisation spatiale, en fonction de processus généraux liés à la mondialisation. Leurs mutations s'inscrivent dans un mouvement général de métropolisation engagé depuis les dernières décennies du XXe siècle. Pour autant, elles ne peuvent pas être assimilées aux seules logiques observées dans les pays du Nord. Les trajectoires historiques des métropoles, la brutalité de phénomènes comme l'explosion démographique des Suds depuis les années 1950 et les niveaux inégaux d'émergence économique atteints par leurs économies nationales leur donnent une réelle spécificité par rapport au Nord. Dans ce contexte, les périphéries métropolitaines sont le lieu de mutations particulièrement importantes et rapides qui renvoient à de multiples questions touchant à la fois à la production et à la structuration de l'aire urbaine, aux relations entre la métropole et son environnement immédiat, à la gestion d'espaces marqués par la rapidité des changements qui s'y opèrent et où les intérêts d'acteurs multiples entrent en jeu... Les contributions de cet ouvrage analysent ces évolutions à partir de l'étude des périphéries de six métropoles localisées dans plusieurs régions des Suds et engagées dans des trajectoires de développement distinctes : Abidjan, Hanoi, Le Cap, Lima, Mexico et Shanghai. Quatre problématiques traversent la réflexion menée sur les évolutions de ces métropoles : la division sociale de l'espace périurbain ; le rôle des réseaux d'infrastructure et des services associés dans l'aménagement et la différenciation des périphéries ; la recomposition des espaces à dominante rurale ; les modes de gouvernance urbaine et périurbaine. Les résultats restitués ici sont le fruit de recherches menées dans le cadre du projet ANR Périsud qui associait spécialistes des villes et/ou du monde rural, géographes et chercheurs d'autres disciplines (sociologues, anthropologues, urbanistes...), de France et des Suds, afin de croiser les regards sur ces espaces en mutations.

    Qté.
    Disponible
  9. Le Téhéran des quartiers populaires

    Mina Saïdi-Sharouz, Christian Bromberger, Collectif Collection : Hommes et Sociétés
    EAN : 9782811109318
    Karthala | Broché | Paru le 31/05/2013 > Voir le résumé

    Téhéran, capitale de l’Iran, a un double visage : celui d’une métropole moderne de treize millions d’habitants, composée de tours et de résidences de luxe, découpée par des réseaux d’autoroutes, et celui d’une ville ancienne et populaire avec un tissu urbain dense et vernaculaire. Cette recherche s’intéresse à cette deuxième « ville », située en périphérie, dans la zone sud ou dans le centre historique, proche du Grand Bazar. Ses quartiers, en apparence vétustes et à l’écart des changements, possèdent un dynamisme social et économique propre, solidement ancré. Les habitants, composés essentiellement de migrants, ont longtemps résisté aux différentes planifications urbaines et projets d’aménagement qui, depuis cinq décennies, ont radicalement transformé le reste de la ville. Cet ouvrage rend compte du rôle actif des habitants des quartiers populaires dans la fabrication et la gestion des territoires de la grande ville. En ce sens, il apporte un éclairage inédit sur la manière dont les projets urbains créent des tensions mais ouvrent également des espaces de dialogue et de négociation entre les pouvoirs publics et la société civi le en Iran. Construit à partir d’enquêtes de terrain réalisées dans plusieurs quartiers de Téhéran entre 2007 et 2012, il restitue une partie des résultats d’un programme de recherche mené à l’Observatoire Urbain de Téhéran et des Villes d’Iran (OUTI) de l’Institut Français de Recherche en Iran (IFRI). Au-delà des idées préconçues, les auteurs dessinent une image paradoxale du Téhéran d’aujourd’hui qui renvoie à une combinaison complexe d’un urbanisme contrôlé face aux pratiques participatives des habitants. À travers les différents exemples présentés et les problèmes soulevés, ce livre a l’ambition de convaincre de l’intérêt de l’étude des phénomènes urbains « par le bas ». Mina Saïdi Sharouz, architecte, docteur en géographie urbaine, responsable de l’Observatoire Urbain de Téhéran et des Villes d’Iran (OUTI) au sein de l’Institut Français de Recherche en Iran (IFRI), est enseignante à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette (ENSAPLV) et membre du laboratoire Mosaïques de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense / UMR LAVUE 7218.

    Qté.
    Disponible
  10. Emergences capitalistes aux Suds

    Alain Piveteau, Eric Rougier, Dalila Nicet-Chenaf, Collectif Collection : Hommes et Sociétés
    EAN : 9782811108427
    Karthala | Broché | Paru le 07/02/2013 > Voir le résumé

    Malgré une visibilité nouvelle et une médiatisation croissante des pays émergents, les changements en cours dans ces économies restent mal connus. Dépourvu de visée normative, l’ouvrage a pour ambition première de donner à comprendre ce qui se construit à l’arrière-plan des performances économiques auxquelles on associe l’émergence. Quinze contributions, suivant plusieurs échelles d’observations, analysent des faits d’émergence, hétérogènes et instables, aux conséquences sociales et politiques multiples, dans des pays aussi différents que la Chine, l’Inde, le Brésil, la Russie, le Mexique, l’île Maurice, l’Argentine, le Vietnam ou la Turquie. A l’appui d’approches positives, d’études comparatives et de propositions théoriques, économistes, socio-économistes, politistes et géographes livrent ici une réflexion originale qui permet au lecteur de mieux appréhender la singularité des transformations institutionnelles et économiques en cours. L’ouvrage pose l’hypothèse d’un changement, ou de changements, de type capitaliste dans les Suds et en provenance des Suds. Les émergences capitalistes dont il est question ne se laissent enfermer ni dans une théorie actualisée du rattrapage, ni dans une théorie renouvelée de la domination Nord-Sud. Elles sont le résultat, encore provisoire, d’une contribution inédite et originale de pays du Sud à la dynamique mondiale du capitalisme. Les institutions constitutives de ces émergences sont loin de correspondre à celles du capitalisme libéral de marché. Elles pourraient bien participer d’une recréation aux Suds de la diversité des capitalismes. Alain Piveteau est chercheur à l’Institut de recherche pour le développement (IRD). Économiste, auteur d’articles et d’ouvrages sur l’évaluation, le développement local et la décentralisation en Afrique, ses travaux portent aujourd’hui sur la relation entre industrialisation, mobilité du capital et émergence économique. Éric Rougier est enseignant-chercheur à l’Université de Bordeaux. Ses travaux et publications concernent les dynamiques macroéconomiques d’émergence, les changements institutionnels et structurels et les politiques de compétitivité dans les économies émergentes. Dalila Nicet-Chenaf, enseignant-chercheur à l’Université de Bordeaux, est l’auteur d’articles et de chapitres d’ouvrages sur les dynamiques macroéconomiques d’émergence, l’insertion internationale des économies en transition, les politiques d’attractivité et la géographie des flux financiers.

    Qté.
    Disponible
  11. Les décharges d'ordures en Afrique

    Oumar Cissé, Collectif Collection : Hommes et Sociétés
    EAN : 9782811106331
    Karthala | Broché | Paru le 31/03/2012 > Voir le résumé

    Cet ouvrage propose les résultats d'études visant à évaluer les impacts de la décharge de Mbeubeuss à Dakar (Sénégal) sur les ressources environnementales, l'économie locale, la santé et les conditions d'existence des populations riveraines et des récupérateurs de déchets. Il apporte des données nouvelles sur la qualité des ressources en eau souterraine et des sols autour de la plus grande décharge d'ordures du Sénégal. Il procède à une véritable radioscopie de cette dernière à travers une analyse des déchets qu'elle reçoit, des populations qui la fréquentent, des matières qu'on y extrait et des échanges qui s'y effectuent. Les contributions réunies dans ce volume déterminent l'incidence de Mbeubeuss sur la santé et l'économie locale et fournissent un éclairage pluriel sur les relations entre ce site et les activités observées dans la zone, comme l'élevage et le maraîchage. Elles livrent des savoirs variés sur la situation sociale et économique des populations qui vivent autour de Mbeubeuss, en prenant en compte les bénéfices qui en sont tirés ainsi que les dommages occasionnés. Elles posent aussi l'importante question de l'avenir de l'agriculture urbaine qui exploite des ressources affectées par la décharge. Ce livre offre des matériaux nouveaux permettant une prise de décision mieux éclairée sur les questions d'aménagement urbain et de traitement des déchets en Afrique.

    Qté.
    Disponible
  12. Pour une géographie du développement

    Michel Simeu Kamdem, Paul Tchawa, Pierre Janin, Jean-Louis Dongmo, Collectif Collection : Hommes et Sociétés
    EAN : 9782811106140
    Karthala | Broché | Paru le 18/03/2012 > Voir le résumé

    Orchestré autour des pistes ouvertes par Georges Courade pour mettre en place une véritable géographie du développement en Afrique occidentale et centrale, au sein de diverses institutions, de 1967 à 2007, ce livre propose de poursuivre le travail de déconstruction des problématiques spatiales et des entités géographiques en Afrique subsaharienne. Un travail qui a connu son point d'orgue dans le projet d'observatoires de l'ajustement au Cameroun (OCISCA). Délaissant l'approche classique tropicale, les auteurs, qui lui rendent hommage ici, nous offrent des analyses du développement rural et régional du côté des paysans, et des études des marginalités et des vulnérabilités du côté des acteurs. Dans le processus qui conduit aujourd'hui l'Afrique subsaharienne à sa deuxième indépendance, l'ajustement structurel ou la vulnérabilité alimentaire ont constitué des points focaux de ce retour sur la trajectoire que Georges Courade a accompagnée et dynamisée. Elle est exposée et débattue dans cet ouvrage sur la base de réflexions méthodologiques et de monographies issues du terrain, loin des idées reçues.

    Qté.
    Disponible
  13. Au pays des Peuls de Haute-Casamance

    Sylvie Fanchette Collection : Hommes et Sociétés
    EAN : 9782811105303
    Karthala | Broché | Paru le 02/11/2011 > Voir le résumé

    Région méridionale du Sénégal, la Haute-Casamance a fait l'objet de peu d'attention de la part des chercheurs en sciences sociales, contrairement à son homologue de la basse vallée, à vocation touristique et piscicole, sur le devant de la scène grâce à une rébellion qui n'en finit pas. A l'écart du Sénégal "utile", cette région périphérique est pourtant au centre de fructueux échanges entre les deux Guinées, la Gambie et le Nord du pays, et elle possède un riche potentiel pastoral et agricole. Elle est devenue le deuxième bassin arachidier du Sénégal depuis la fin des années 1990, et ses dernières réserves sylvicoles attisent les appétits fonciers des marabouts de la zone sahélienne. Au sein du monde peul de l'Afrique de l'Ouest, le Fuladu (région des Peuls de Haute-Casamance) a la particularité d'avoir été une zone de refuge pour de nombreux peuples d'origine captive qui se sont fulanisés et pour des éleveurs qui ont fui leur terre d'origine du fait des crises politiques ou climatiques, des guerres ou de l'impossibilité de vivre leur religion. Cet ouvrage, fruit de cinq années de recherches, tente de combler ce vide. Il analyse les raisons de la lente mise en valeur de cette région, en mettant en avant les conditions d'utilisation des ressources agrosylvo-pastorales par les différents peuples qui composent le Fuladu. A travers l'étude de la décentralisation, il montre la faible intégration politique de la Haute-Casamance au niveau national et la difficile structuration politique de ce territoire au peuplement diversifié. Les différentes tentatives de l'Etat sénégalais pour développer cette région de savane et la rattacher au reste du pays, notamment par l'introduction de la culture du coton, ont porté peu de fruits et se sont heurtées à la primauté donnée à l'élevage extensif.

    Qté.
    Disponible
  14. La Caraïbe, un espace pluriel en questions

    Thierry Hartog, Collectif Collection : Terres d'Amérique
    EAN : 9782811104986
    Karthala | Broché | Paru le 30/09/2011 > Voir le résumé

    Les Etats et territoires du Bassin caraïbe offrent des niveaux de développement particulièrement contrastés. De nombreux facteurs y contribuent largement : l'appartenance à un monde anglo-saxon ou latin, l'influence historique d'une métropole régionale ou extrarégionale, les effets d'un Nord industrialisé et d'un Sud en développement, le choix d'une indépendance politique ou le maintien d'une confortable tutelle. Face à l'hétérogénéité de ces contextes, le développement régional fait d'autant plus question que cet espace subit pleinement les conséquences de la mondialisation. La Caraïbe présente de ce fait un large éventail de situations, oscillant entre la réussite la plus accomplie et la pauvreté la plus difficile à résorber, l'intégration la plus large et la marginalisation la plus réductrice. Un certain nombre d'universitaires se sont retrouvés autour de cette thématique du développement, qui s'inscrit dans la continuité des recherches menées tout au long de sa carrière par le professeur Maurice Burac, auquel ils ont voulu ainsi rendre hommage. Cet ouvrage n'a pas la prétention de couvrir l'ensemble des problématiques liées à la question du développement, mais il contribue à sa manière à mieux faire connaître les réalités caraïbes et à alimenter un débat qui reste ouvert.

    Qté.
    Disponible
  15. L'eau et ses enjeux au Sahara

    Ali Bensaâd, Collectif Collection : Hommes et Sociétés
    EAN : 9782811105082
    Karthala | Broché | Paru le 17/05/2011 > Voir le résumé

    La question de l'eau se pose comme un enjeu vital dans la diagonale des pays arides où se trouve être pris le Maghreb. Mais son caractère impérieux est encore plus exacerbé dans les territoires sahariens marqués par une aridité extrême. Ces derniers ont acquis récemment une importance économique et stratégique centrale et ont connu, de ce fait, un exceptionnel développement. Celui-ci implique une sollicitation tendue sur des ressources en eau caractérisées principalement par la médiocrité et la difficulté d'exploitation et, depuis peu, grâce à l'accès aux nappes profondes fossiles, par des abondances sectorielles, probablement éphémères et, en tout cas, mal maîtrisées. Le Sahara est aussi un pays de vieille civilisation où les sociétés, confrontées à une aridité extrême, ont tissé au cours des siècles des rapports si étroits à l'eau que les paysages hydrauliques restituent tout autant les territorialités que les sociétés qui les ont structurées et les mutations qui les secouent actuellement toutes deux. Cette forte prégnance justifie, comme se le propose cet ouvrage, de faire de la question de l'eau un déchiffreur des espaces et des sociétés au Sahara ainsi que des enjeux de développement qui s'y posent. Les sociétés civiles sahariennes, délestées de leurs ancrages spatiaux ancestraux et contraintes à l'innovation, reconstruisent une autre culture de l'eau au travers de laquelle elles recomposent leur relation à l'espace saharien. Dans une tension avec les impulsions volontaristes exogènes et les bouleversements de leurs cadres socio-spatiaux, elles reconfigurent autant les systèmes hydro-agricoles hérités que ceux nouvellement greffés et interagissant ainsi, dessinent des territorialités autant contrastées que mouvantes.

    Qté.
    Disponible
  16. Systèmes spatiaux et structures régionales en Afrique

    Amadou Diop, Noukpo Agossou, Gabriel Kwami Nyassogbo Collection : Maîtrise de l'espace et développement
    EAN : 9782811103736
    Karthala | Broché | Paru le 31/05/2010 > Voir le résumé

    Pendant longtemps l'aménagement du territoire a été dilué à travers les actions et/ou programmes sectoriels des ministères et entités de planification du développement économique. La synergie nécessaire à la mise en cohérence des politiques nationales y faisait défaut. Après plusieurs échecs et tâtonnements, la plupart des Etats se sont doté des outils de planification du développement territorial. Ce mouvement faisait suite aux actions menées plusieurs décennies plus tôt en France, en réaction notamment à l'extrême déséquilibre spatial du développement entre Paris et le reste du territoire français. Dans un souci de gestion rationnelle, des outils performants sont disponibles de nos jours. Au niveau du continent, une vision stratégique de l'aménagement du territoire contribuera à la réduction de la pression démographique sur les régions urbaines et les régions rurales fortement peuplées ; il aidera à une meilleure planification des mouvements spatiaux de population et à une meilleure canalisation des flux migratoires, ainsi qu'à une gestion plus rationnelle des terres. Compte tenu de la diversité des milieux étudiés ainsi que des méthodes et outils d'analyse, cet ouvrage atteste bien des difficultés que rencontrent les Etats africains à trouver des solutions durables aux problèmes de contrôle, de gestion et de maîtrise de l'espace de développement en vue d'offrir de meilleures conditions de vie à leurs populations.

    Qté.
    Disponible
  17. Logiques paysannes et espaces agraires en Afrique

    Koffi Atta, Tanga Pierre Zoungrana, Collectif Collection : Maîtrise de l'espace et développement
    EAN : 9782811103699
    Karthala | Broché | Paru le 10/05/2010 > Voir le résumé

    Ce volume de la collection " Maîtrise de l'espace et développement " offre un espace de réflexion et de partage aux géographes africains sur la relation étroite qui existe entre les paysages construits par les cultures paysannes d'Afrique et les motivations profondes qui les produisent. Si la diversité des milieux physiques explique celle des espaces agraires sur le continent africain, l'attention de l'observateur est attirée par la variété des paysages dans chaque bande climatique, laissant l'ouverture à une interprétation non empirique de l'importance des choix culturels dans l'appropriation et la gestion de l'espace. Les sujets traités sont variés : les systèmes de production, le foncier, les aménagements agricoles et pastoraux, les écosystèmes lagunaires et la sécurité alimentaire. La richesse des textes sélectionnés permet de poser les bases d'un débat futur sur lequel se construira la nouvelle géographie africaine. En attendant ce débat, le présent ouvrage insiste sur les relations économiques largement dominées par les complémentarités entre pays côtiers et ceux de l'intérieur. L'impact de ces relations s'exprime par des logiques paysannes qui engendrent des formes variées d'organisation de l'espace agraire.

    Qté.
    Disponible
  18. Echanges et réseaux marchands en Afrique

    Tijani A. Malam Moussa, Bio Goura Soulé, Alix Servais Afouda Collection : Maîtrise de l'espace et développement
    EAN : 9782811103712
    Karthala | Broché | Paru le 30/04/2010 > Voir le résumé

    Le développement des échanges, l'amélioration des infrastructures de communication et de transport, la mise en oeuvre de nombreux programmes et projets ont favorisé l'émergence de nouveaux réseaux marchands dont certains se sont positionnés à l'interface du marché international. Ces nouveaux réseaux ont accentué l'extraversion de l'économie et des échanges régionaux, comme en témoigne la relative faiblesse des taux du commerce général qui alimente les échanges intra-communautaires : 13,6 % au sein de l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), 12 % au sein de la Communauté économique des états de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), 1,8 % au sein de la Communauté économique de l'Afrique Centrale (CEMAC) contre 75 % au sein de l'Union Européenne. Ces taux faibles constituent des défis et posent le problème de la performance des économies africaines face aux exigences du marché. Ils soulèvent aussi la question de l'efficience des données statistiques disponibles sur des relations commerciales largement dominées par les flux transfrontaliers de nature informelle. Ce septième volume apporte des éclairages intéressants sur le niveau actuel de ces échanges et permet d'en appréhender l'impact sur les dimensions spatiales du développement. Prépondérante pendant la période coloniale, la fonction commerciale constitue encore de nos jours l'un des déterminants principaux des activités économiques.

    Qté.
    Disponible
  19. Ressources naturelles et environnement en Afrique

    Adeniyi Gbadegesin, Michel Boko, Nadhèl Bano-Diallo, Collectif Collection : Maîtrise de l'espace et développement
    EAN : 9782811103378
    Karthala | Broché | Paru le 05/04/2010 > Voir le résumé

    Ce volume pose le problème de l'inventaire et de la gestion sociale et économique des ressources naturelles. Il contribue ainsi à évoquer les ressources à la fois comme élément et comme facteur de développement. En Afrique comme dans les autres régions du monde, l'environnement physique et le potentiel des ressources naturelles constituent les bases géographiques de l'organisation de l'espace. L'un et l'autre y sont extrêmement variés. En effet, l'environnement physique y réunit le relief, le climat, la végétation, les sols et l'hydrographie ; quant au potentiel des ressources naturelles, il y comprend la faune, la flore et les ressources minières et énergétiques. A partir de la documentation existante, des observations et des enquêtes de terrain, ce volume 2 de la collection " Maîtrise de l'espace et environnement en Afrique ", fournit un éclairage scientifique enrichissant sur leur panoplie, leurs principales caractéristiques et leur évolution temporelle, ainsi que sur l'utilisation que populations locales en ont fait jusqu'à présent, dans le but de satisfaire leurs besoins vitaux.

    Qté.
    Disponible
  20. Population et mobilités géographiques en Afrique

    Famagan-Oulé Konaté, N'guessan Ngotta, Samuel Ndembou Collection : Maîtrise de l'espace et développement
    EAN : 9782811102661
    Karthala | Broché | Paru le 31/03/2010 > Voir le résumé

    Les enjeux spatiaux liés à l'exploitation des ressources ne peuvent laisser les géographes indifférents. En se focalisant sur la mobilité géographique des populations africaines, ce volume cherche à retracer l'itinéraire historique et les différents contextes économiques qui continuent à conditionner les mouvements de populations dans l'espace ouest-africain. Les contributions de cet ouvrage traitent de différentes mobilités. Il y a la mobilité historique qui rend compte de la répartition de la population dans l'espace national. C'est ce que l'on apprend sur le Bénin où la distribution historique de la population en détermine le redéploiement actuel, pour cause de développement. II y a la mobilité régionale avec des exemples sur le nord du Cameroun et le sud-ouest de la Côte d'Ivoire. Le Cameroun offre des cas de mobilisations dirigées et spontanées pour une redistribution de la population dans un objectif de développement équilibré. La Côte d'Ivoire présente un exemple de mobilité spontanée qui a débouché sur des conflits fonciers propres à entraver les efforts de développement. Au Mali enfin, nous avons une combinaison de mobilités nationales et internationales qui ont conduit à la restructuration territoriale, aussi bien en ville qu'à la campagne. Dans ce travail, ce n'est pas tant cette mobilité qui préoccupe, mais ses types. sa portée et surtout ses causes. La grande préoccupation dans la majorité des cas est l'adéquation entre la population et les ressources. Les différentes contributions illustrent comment les populations s'évertuent à réaliser cette adéquation et à s'adapter aux changements à travers le temps.

    Qté.
    Disponible
  21. Touaregs du Niger

    Emmanuel Grégoire, Edmond Bernus Collection : Hommes et Sociétés
    EAN : 9782811103521
    Karthala | Broché | Paru le 28/02/2010 > Voir le résumé

    Si la signature d'accords de paix (Niamey, 24 avril 1995) mit fin à la rébellion touarègue au Niger, le problème posé par l'insertion de cette société dans un Etat et une économie moderne ne semble pas pour autant résolu. A travers l'étude du développement de la région d'Aga-dès, l'auteur comprend une histoire politique et économique du pays touareg nigérien. Cette genèse met à nu les mécanismes qui ont amené l'accumulation des groupes marchands arabes, haoussas et djermassonghaïs et ceux qui ont conduit à la marginalisation de la communauté touarègue qui n'a pas pu, ou su, s'insérer dans le nouveau tissu économique mis en place dès l'époque coloniale. L'analyse des différents secteurs d'activités (exploitation de l'uranium, développement d'un grand commerce régional et transsaharien) souligne la faible participation des Touaregs à cette économie nouvelle. Beaucoup s'adonnent encore au commerce caravanier et au pastoralisme, dont ils maîtrisent remarquablement les techniques, mais ne contrôlent pas les lucratives filières d'exportation vers le Nigeria et le Maghreb. Sous l'impulsion de Mano ag Dayak, certains Touaregs, notamment les Iforas, ont réussi à investir le domaine du tourisme, mais les efforts accomplis ont été anéantis par la rébellion. Enfin, fuyant le chômage endémique qui sévit au Niger et n'ayant pas les moyens de reconstituer le troupeau familial décimé par les sécheresses, de jeunes Touaregs s'exilent en Libye. Comme d'autres Africains, qui ne craignent pas de traverser le désert pour tenter d'amasser un petit pécule, ils y constituent une main-d'oeuvre méprisée et corvéable à merci. L'ouvrage, qui se défend de tout parti pris, s'efforce de souligner les terribles défis que doivent relever les Touaregs afin de mettre fin à leur situation de sous-développement. A l'aide de l'Etat nigérien et des bailleurs de fonds internationaux, un sursaut salvateur s'impose pour que cette société prenne enfin sa place dans le monde contemporain et ne devienne pas le figurant d'un merveilleux décor parcouru par des touristes avides d'exotisme. La marche de l'histoire ne l'attendra pas...

    Qté.
    Disponible
  22. Maîtrise de l'espace et développement en Afrique

    John Igué, Kengne Fodouop, Jérôme Aloko-N'Guessan, ollectif Collection : Maîtrise de l'espace et développement
    EAN : 9782811102647
    Karthala | Broché | Paru le 31/01/2010 > Voir le résumé

    Depuis les années 1960, suite à la construction progressive de l'Union Européenne et, bien après, à l'émergence du phénomène de la mondialisation, les dimensions spatiales de développement sont devenues multiples. Aux anciens concepts comme le pays, la région, le territoire national... sont venus s'ajouter des espaces d'intégration régionale et de la mondialisation. De même, la démocratisation de l'Etat et de la société, amorcée dans la plupart des pays africains depuis 1990, a entraîné la promotion de tous petits espaces de commandement issus de la décentralisation. Désormais, les espaces de développement deviennent plus complexes. Faut-il aller de " l'Etat-nation aux Etats-régions " ou de la " Région aux territoires " ? Ce sont là autant de questions qui se posent actuellement à la géographie. Ce volume, Maîtrise de l'espace et développement en Afrique : état des lieux, a pour objectif de faire prendre conscience aux géographes africains des nouveaux enjeux et défis auxquels est désormais confrontée leur discipline. Que signifie désormais l'espace de développement ? Quelle est sa portée économique et politique ? Ces questions sont d'autant plus importantes à soulever qu'en Afrique, l'organisation de l'espace dépend de deux logiques : formelle et informelle.

    Qté.
    Disponible
  23. L'espace hydraulique sud-africain

    David Blanchon, Alain Dubresson, Jean-Paul Bravard Collection : Hommes et Sociétés
    EAN : 9782811101756
    Karthala | Broché | Paru le 31/03/2009 > Voir le résumé

    Depuis les débuts de la conquête coloniale jusqu'à la fin de l'apartheid, la partition de l'espace sud-africain s'est doublée d'un partage inégal des eaux. Tout comme les terres les plus fertiles et les ressources minières, les ressources hydrauliques sud-africaines, indispensables au développement dans un pays marqué par l'aridité, ont été l'objet d'une conquête par les colons blancs. Ce livre retrace l'histoire de cette appropriation, à travers l'exemple des deux principaux cours d'eau, l'Orange et son affluent le Vaal. Il montre comment un vaste système de manipulation des cours d'eau a été construit autour de grands transferts d'eau, pour les faire passer de leur direction " naturelle ", vers l'océan, à leur direction " anthropique " actuelle, vers l'argent et le pouvoir. De cette conquête, les cours d'eau sud-africains, barrés par des centaines de barrages, parfois gigantesques, endigués, transférés et pollués, ne sont pas sortis indemnes. Il est devenu difficile de distinguer dans les cours d'eau sud-africains les dynamiques naturelles des modifications voulues par l'homme, souvent du fait des interactions complexes entre les grands barrages et les aménagements locaux. Avec l'arrivée au pouvoir de l'ANC de Nelson Mandela, la gestion de l'eau était promise à un changement radical, passant du " All, for Some, Now " de l'apartheid au " Some, for All, for Ever ". Mais comment évaluer des impacts environnementaux alors que s'entremêlent de façon inextricable le " naturel " et " l'artificiel ", les processus nés des aménagements locaux, des grands barrages et les fluctuations cycliques des précipitations ? Comment gérer des cours d'eau et mener des politiques environnementales, au sortir de 40 ans d'apartheid, alors que le cadre du bassin versant n'a plus de sens ? Les réponses apportées à ces questions depuis 15 ans sont non seulement un indicateur des changements qui affectent l'Afrique du Sud, mais aussi un exemple pour tous les pays du Sud confrontés aux mêmes défis.

    Qté.
    Disponible
  24. Des fleuves entre conflits et compromis

    Jean-Pierre Raison, Géraud Magrin, Collectif Collection : Hommes et Sociétés
    EAN : 9782811102142
    Karthala | Broché | Paru le 31/03/2009 > Voir le résumé

    L'eau est engrais, route et force, et ainsi " richesse souveraine ", écrivait Jean Brunhes. Par la variété de ses usages, répondant à des besoins fondamentaux, elle constitue un bien de souveraineté, une source de conflit quand la ressource se raréfie, que les usages et les usagers se multiplient. Conflits entre finalités (agriculture et production d'électricité par exemple), modalités techniques (décrue et irrigation, modernisation technique ou tradition...), usagers (agriculteurs contre éleveurs, pêcheurs), ou encore entre échelles, de l'État au terroir : les échelles d'analyse sont multiples. La géopolitique fluviale est une géographie régionale qui se plaît dans les grands ensembles, mais ne s'y complaît pas. L'Afrique n'est certes pas un théâtre majeur des conflits hydropolitiques ; sur la part la plus sèche du continent, contre toute attente, les tensions restent modérées. Faut-il s'en réjouir naïvement ? Ce calme relève largement des crises économiques et politiques, du caractère limité et local des aménagements. On a renoncé à traiter ici les bassins du Congo et du Zambèze, qui sont pourtant de remarquables objets géopolitiques : la crise multiforme que traverse l'Afrique centrale a affecté les équipements hydroélectriques mais, peu peuplée, bien arrosée, cette région n'a cure d'irrigation. Le Congo n'est plus qu'une voie d'eau mal balisée, un pis aller faute de routes. Les cinq grands bassins étudiés appartiennent donc tous aux zones soudanienne et sahélienne : eaux rares, pluies faibles, population relativement dense circonscrivent les problèmes. De surcroît, à l'exception du Niger, les tracés fluviaux conduisent du mieux arrosé au plus sec : Sénégal, Nil et Niger supérieur auraient pu se perdre dans les sables, à l'instar des tributaires du lac Tchad... Pour le reste, que de différences ! Bassins du Nil et de l'Orange se distinguent des autres par leur niveau d'aménagement, résultante du développement économique et technique. Dans le cas de l'Orange, on pourrait parler de suréquipement. Partout, on évoque les risques de pénurie. Pourtant les conflits internationaux pour l'eau sont rares, les risques de guerre semblent pondérés par la géométrie des États et des fleuves. Malgré les discours catastrophiques et parfois menaçants de l'Egypte, on n'a pas dépassé le stade des conflits internes aux pays. Ceci n'est-il pas à l'image d'un continent où les aménagements modernes sont des îlots, où le poids des États aménageurs relève du discours au moins autant que du réel, où les antagonismes internationaux se cachent derrière les " rébellions " régionales, aujourd'hui ethniques et affairistes plus qu'idéologiques ? Ce répit ne saurait durer longtemps. Il serait d'autant plus utile d'en profiter pour penser les fleuves comme systèmes... Cet ouvrage, réalisé par trois générations de géographes et historiens, voudrait y contribuer.

    Qté.
    Disponible
  25. Agriculteurs dans les villes ouest-africaines

    Ndèye Fatou Diop Guèye, Salimata Seck Wone, Moussa Sy Collection : Hommes et Sociétés
    EAN : 9782811101794
    Karthala | Broché | Paru le 28/02/2009 > Voir le résumé

    Une recherche participative pour le développement durable de l'agriculture urbaine a été conduite de 2001 à 2004 à Dakar, Niamey, Cotonou, Nouakchott, Ouagadougou, Abidjan et Bamako. Dans un contexte peu favorable, caractérisé par des contraintes qui inhibent ses énormes potentialités, cette activité parvient à occuper des milliers de personnes, à réduire la malnutrition, à générer des revenus et à préserver l'environnement. Malgré toutes ses possibilités, l'avenir de l'agriculture urbaine est compromis en raison du faible intérêt que lui accordent les pouvoirs centraux et locaux, avec comme corollaire sa prise en compte insuffisante dans le dispositif institutionnel et juridique des pays. Les agriculteurs urbains exercent leurs activités dans une grande insécurité foncière liée d'abord à leur statut d'occupants des terres et à la pression sur les réserves foncières résultant d'une démographie galopante et d'une urbanisation accélérée. Ils sont également confrontés au problème majeur de l'accès à l'eau, une denrée essentielle pour leur activité. La compétition pour disposer des ressources dans les villes exige donc de ces agriculteurs une capacité de négociation pour défendre leurs intérêts. Au regard des potentialités de l'agriculture urbaine, il importe de définir et de mettre en oeuvre une politique réaliste, visant à lever les contraintes pesant sur les acteurs et sur l'activité elle-même, qui permettrait aux agriculteurs dans la ville de jouer un rôle majeur dans les politiques de développement durable, de lutte contre la pauvreté urbaine et la dégradation de l'environnement.

    Qté.
    Disponible
  26. Villes du delta du Nil

    Delphine Pagès-El Karoui Collection : Terres et gens d'islam
    EAN : 9782845869875
    Karthala | Broché | Paru le 31/10/2008 > Voir le résumé

    La fascination pour l'Égypte semble inaltérable, pour ne pas dire éternelle. Mais que connaît-on de l'Égypte actuelle ? Ce livre est une invitation à découvrir une Égypte moins mystérieuse que celle des pyramides et plus discrète que celle du Caire, une Égypte de l'intérieur, qui reste méconnue. Fleuron immémorial de la campagne égyptienne, le delta du Nil est à présent très urbanisé. Il offre le visage, sinon d'une Égypte authentique, du moins d'une Egypte ordinaire. Ses grandes villes de l'intérieur, Tantâ, Mahalla et Mansûra, pour qui veut bien prendre le temps de s'y arrêter, de les observer, livrent maints enseignements et affirment chacune une personnalité qui vient contredire l'image d'une province morne, insipide et immobile. Ce livre s'organise selon trois échelles de l'urbain. Sous la pression d'une forte croissance démographique, les villes du Delta se sont considérablement étendues jusqu'à former de vastes agglomérations. La contrainte de la conservation d'un espace agricole restreint limite les capacités d'extension horizontale et induit la densification rapide des paysages urbains, voire leur saturation. Les citadins sont de plus en plus nombreux à venir s'installer dans des bourgs qui offrent des loyers moins élevés et qui restent accessibles de ces grandes villes, où se concentre toujours une grande partie de l'activité. Des flux intenses et variés de mobilités quotidiennes dessinent alors de vastes aires périurbaines. Le passage à l'échelle régionale fait émerger un troisième niveau de l'urbain qui réunit Tantâ, Mahalla et Mansûra en une région urbaine secondaire : la Mésopolis en formation joue le rôle d'intermédiaire entre les deux grands axes économiques nationaux, Le Caire / Alexandrie et Le Caire /villes du canal de Suez. Décrypter la vie qui façonne les paysages urbains de ces villes provinciales, c'est comprendre beaucoup des bouleversements que connaissent le territoire et la société de l'Egypte. C'est aussi contribuer à mieux apprécier, dans le contexte actuel de transition libérale, les nouveaux processus d'urbanisation qui remodèlent les pays du Sud. Et si c'était là que s'élaborait la ville de demain ?

    Qté.
    Disponible
  27. São Tomé et Principe

    Dominique Gallet Collection : Méridiens - Edition : 2e édition revue et augmentée
    EAN : 9782811100254
    Karthala | Broché | Paru le 31/08/2008 > Voir le résumé

    L'archipel de Sao Tomé et Principe, situé dans le golfe de Guinée, non loin des côtes gabonaises, fut découvert il y a plus de cinq siècles, en 1471, par des navigateurs portugais. Quinze ans plus tard, les deux îles furent peuplées par des repris de justice et des esclaves, et devinrent " une grande et triste auberge de l'équateur ", selon l'expression de l'écrivain santoméen Francisco Tenreiro. Là, les caravelles s'approvisionnaient en eau et en vivres afin de continuer leur course à la recherche de la route des Indes. Une végétation luxuriante, des paysages montagneux, un relief étrange, une architecture d'une richesse exceptionnelle qui, tel un livre, raconte leur histoire, caractérisent ces îles. Pays des roças, dernier vestige d'un système agraire unique, fondé sur la servitude, c'est aussi le pays du Tchiloli qui, de manière inattendue, met en scène l'empereur Charlemagne, en un long plaidoyer pour la justice. Premier producteur de cacao au début du XXe siècle, Sao Tomé et Principe, à présent micro-Etat dont l'indépendance n'a pas quarante ans, tente de diversifier ses productions agricoles, d'élever le niveau de vie de sa population, tout en multipliant les relations internationales et son offre touristique. De nouvelles ressources financières, liées au gisement pétrolier découvert au seuil du XXIe siècle, devraient favoriser cet effort de développement. Ces îles de l'équateur, où se mélangèrent les origines africaines et portugaises, réceptives aux influences du monde entier, étonnent le voyageur. L'auteur livre ici, sur Sao Tomé et Principe, à la fois une présentation exhaustive de ce pays inconnu de la plupart des Européens et un guide pour ceux qui seraient tentés par une découverte sensible de ces îles, auxquelles l'histoire et la géographie conférèrent une empreinte singulière.

    Qté.
    Disponible
  28. Le Cap après l'apartheid

    Alain Dubresson, Sylvy Jaglin, Collectif Collection : Hommes et Sociétés
    EAN : 9782845869936
    Karthala | Broché | Paru le 31/05/2008 > Voir le résumé

    Depuis la disparition du régime d'apartheid. de spectaculaires transformations caractérisent les six métropoles-sud-africaines. En créant des gouvernements locaux. le pouvoir central a tenté de concilier, de manière hybride, une gouvernance métropolitaine soucieuse d'une répartition plus équitable des ressources et un régionalisme compétitif fondé sur la nécessaire adaptation des structures territoriales de l'Etat à la mondialisation néo-libérale. Dans ce mouvement de political rescaling, les métropoles ont été dotées de compétences et investies de fonctions de développement local, de planification et d'aménagement visant à promouvoir l'intégration urbaine. Cet ouvrage collectif, issu d'une collaboration entre des universitaires sud-africains et français engagés dans des programmes de recherche communs, est consacré à la capacité de pilotage du changement urbain par le gouvernement métropolitain du Cap. Il vise à comprendre comment les coalitions politiques successives gouvernant la capitale du Western Cape ont tenté de mener de front les deux stratégies de croissance (pro-growth) et de lutte contre la pauvreté (pro-poor) pour favoriser l'intégration et pourquoi, avec le recul dont on dispose aujourd'hui. nombre d'auteurs analysent le cas du Cap en termes de " crise " ou de " tragédie " de la gouvernance. Au-delà de cet exemple singulier, il s'agit aussi de contribuer à un débat plus général sur les formes spécifiques d'articulation entre métropolisation et mondialisation dans les pays émergents.

    Qté.
    Disponible
  29. Lomé

    Philippe Gervais-Lambony, Gabriel Kwami Nyassogbo, Collectif Collection : Hommes et Sociétés
    EAN : 9782845869349
    Karthala | Broché | Paru le 16/01/2008 > Voir le résumé

    Fruit d'un programme de recherche pluridisciplinaire, ce livre réunit des auteurs du sud et du nord (togolais et français) à parts égales. Articulé sur la question des changements socio-spatiaux de la ville de Lomé depuis le début des années 1990, avec en arrière-plan une interrogation générale sur la cohésion urbaine (spatiale, gestionnaire, économique et sociale), résultat de travaux de terrains conduits en 2004-2006, il vise d'une part à faire un point sur une ville en particulier, d'autre part à contribuer à un débat général sur l'évolution des espaces urbanisés au XXIe siècle, affirmant que dans ce débat les villes africaines ont à nous apprendre, autant que d'autres, à condition qu'on les aborde sans a priori ethnocentriste. Est donc proposé au lecteur un ouvrage monographique mais participant à un débat général. La question des processus de territorialisation et de différenciation socio-spatiale est abordée ici en combinant anthropologie spatiale (une géographie des pratiques et représentations citadines), études des modes de gouvernante (les politiques urbaines actuelles contribuent-elles à l'unité ou à la fragmentation des villes ?) et des économies urbaines (les fonctionnements économiques des villes conduisent-ils à une intégration ou fracturation des sociétés citadines ?). La question des causalités des évolutions est aussi ici éclairée de manière originale : on dit trop rapidement les villes des pays " pauvres " d'Afrique à l'écart de la mondialisation contemporaine, mais alors pourquoi y observerait-on des processus socio-spatiaux évoquant bien des cas d'espaces urbains au contraire très intégrés dans le système-monde ? On associe très fréquemment les changements contemporains à des changements d'ordre économiques liés au passage du fordisme au postfordisme, mais alors comment expliquer les évolutions de villes non industrielles ?

    Qté.
    Disponible
  30. L'autre Zanzibar

    Nathalie Bernardie-Tahir Collection : Hommes et Sociétés
    EAN : 9782845869462
    Karthala | Broché | Paru le 31/12/2007 > Voir le résumé

    L'archipel de Zanzibar n'est pas un mythe ou un lieu imaginaire, c'est un territoire insulaire situé au large de la côte continentale de la Tanzanie, qui connaît aujourd'hui, sur fond de mondialisation, une évolution rapide et chaotique. Derrière l'image alanguie de " l'île des mille et une nuits " se dresse la réalité d'une île pauvre, ravagée par la malaria, théâtre d'une croissance démographique et d'une urbanisation accélérées, en proie à une tension politique de plus en plus vive. Son intégration régionale forcée, dans le cadre de l'Union tanzanienne, ainsi que son positionnement relativement récent sur la scène de l'économie mondiale réactivent avec force les débats identitaires qui déchirent douloureusement cette société musulmane multiculturelle. On peut lire cet ouvrage comme une étude à double entrée. Il s'agit à la fois d'une recherche, à l'échelle régionale, sur la production territoriale, culturelle et identitaire de l'archipel tanzanien, mais aussi d'une réflexion globale sur l'insularité à partir de l'exemple de Zanzibar considéré ici comme une " île-laboratoire ". L'insularité renvoie encore trop souvent aux " quatre "i" " : imaginaire, immobilité, isolement et identité. Pourtant, le cas de Zanzibar, plus que jamais territoire du mouvement, de l'extraversion et de l'ouverture au monde, illustre à quel point la réalité géographique insulaire peut être éloignée de ces poncifs. Soucieuse de rompre avec les discours déterministes qui ont régulièrement invoqué l'insularité comme la clé de voûte d'une construction singulière, cette analyse propose de porter un regard nouveau sur une géographie des îles fondée sur le concept néologique de contre-insularité. Après cinq années de recherche, ce livre est le fruit d'un travail d'équipe réunissant différents chercheurs d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord dont les contributions et les regards croisés, éclectiques et pluridisciplinaires, ont permis de construire cette approche inédite de Zanzibar.

    Qté.
    Disponible
par page
  1. 1
  2. 2

Identifiez-vous pour consulter vos prix remisés et commander