Des signes pour le dire

Des signes pour le dire

Etude sémiotique des émotions complexes animales

Pauline Delahaye
Presse Universitaire
Date de parution : 07/11/2019
Grand Format
Référence : 061180
EAN : 9782753577930
A se demander longuement si les animaux étaient ou non capables de dire, nous en avons oublié de nous demander s'ils avaient, surtout, quelque chose à ... voir plus
  • Livraison gratuite
    en France

  • Pas de minimum de
    commande

  • Remises importantes
    sur les manuels scolaires

  • Droits de retour

  • Manquants maintenus
    en commande

  • Réf éditeur : 061180
  • Collection : Rivages linguistiques
  • Editeur : Presse Universitaire
  • Date de parution : 07/11/2019
  • Disponibilité : Disponible
  • Barême de remise : Non scolaire - NS
  • Nombre de pages : 230
  • Format : 21.00 x 15.50 x 2.00 cm
  • Poids : 0.366 Kg
  • Présentation : Grand Format
  • Dewey : 410
Description
A se demander longuement si les animaux étaient ou non capables de dire, nous en avons oublié de nous demander s'ils avaient, surtout, quelque chose à dire. Suivant les traces de Peirce qui disait qu'il "n'y a pas de pensée sans signe", cet ouvrage se propose d'utiliser les signes de l'expression animale, non pour savoir si elle peut être ou non appelée langage, mais pour remonter à la source de ce qui les crée. A quoi bon avoir un langage, s'il ne sert pas à véhiculer des pensées ? Face à l'aspect insaisissable de la pensée, les émotions constituaient un bon point de départ, car elles ont cette capacité à mettre le langage humain en échec : quand le chagrin est trop terrible ou l'angoisse trop étouffante, nous échouons à en parler. Mais il nous reste possible d'en "dire" quelque chose, un dire que nous partageons avec d'autres espèces, et qu'il devient, aujourd'hui, nécessaire de savoir décrypter et entendre.
Biographie
Pauline Delahaye a étudié à Paris Descartes sous la direction de l'anthropologue Jean-Didier Urbain, puis à Paris Sorbonne, où elle fait sa thèse sous la direction de la sémioticienne Astrid Guillaume. Reçue docteur en 2017 avec les félicitations unanimes du jury, elle a enseigné depuis à Sorbonne Université et participe à de nombreux séminaires et congrès, en France (Diderot, Lyon 1) et à l'étranger (Moscou, Palerme, Lausanne, Berkeley).
De la collection