Résultats de recherche

1059 résultats pour Éditeur: Presse Universitaire
par page
Identifiez-vous pour consulter vos prix remisés et commander
  1. Augustin Thierry

    Aude Déruelle, Yann Potin, Collectif Collection : Histoire
    EAN : 9782753575561
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 10/10/2018 > Voir le résumé

    Connaissez-vous Augustin Thierry ? Si le nom et la légende de cet historien aveugle, contraint dès 30 ans à écrire l'histoire de mémoire, sont un patronage encore recherché - avec trois prix éditoriaux éponymes - son oeuvre est largement oubliée. A peine est-il considéré comme un styliste de l'âge romantique, en rivalité avec son cadet, Jules Michelet, tant sur le plan de l'érudition désirée que de la maîtrise du récit. Car Thierry est un de ces classiques de l'histoire du XIXe siècle que l'on évoque sans les avoir lus : il n'est "rien qu'un nom", "un de ces vieux noms que les manuels continuent à faire vivre d'une sorte de vie singulière et désincarnée" (Lucien Febvre). Condamné à une lecture anthologique - des extraits des Lettres sur l'histoire de France (1827) ou des Récits des temps mérovingiens (1840) figurent dans les recueils d'historiographie à l'usage des étudiants en histoire - Augustin Thierry occupe, avec son frère Amédée, la place de précurseur périmé du "roman national". Entre politique de mémoire et fabrique de l'histoire, les travaux d'Augustin Thierry dessinent les revendications et les contradictions d'une discipline en pleine rénovation au lendemain de la Révolution et de l'Empire. C'est à la redécouverte du parcours et de l'oeuvre de l'"Homère de l'Histoire" (Chateaubriand) que cet ouvrage collectif invite.

    Qté.
    Disponible
  2. Le lion et les lys

    Guillaume Hanotin, Dominique Picco, Alain Hugon, Collectif Collection : Histoire
    EAN : 9791030002966
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 03/10/2018 > Voir le résumé

    Crépuscule du Siècle d'Or ou prélude du siècle des Lumières, le règne de Philippe V a longtemps retenu l'attention par la guerre de Succession d'Espagne qui a marqué ses débuts. Pourtant, l'installation de la maison de Bourbon en Espagne correspond aussi à un temps propice aux échanges, qu'ils soient matériels ou immatériels. Femmes, hommes, idées et objets ont circulé entre la France et l'Espagne à l'heure où de nouveaux rapports politiques et diplomatiques modifiaient leur place en Europe. Nombreux et divers, ces transferts sont aisément décelables à la faveur de la venue d'une princesse lorsqu'ils se matérialisent dans des livres ou des vêtements. Ces objets deviennent alors les symboles de l'introduction de nouveaux usages et de nouvelles pratiques. Ils sont aussi favorisés par ces individus moins connus, voire inconnus, qui circulent entre les différents territoires des deux monarchies, des Pays-Bas espagnols à l'Italie, en passant par la France. Analyser les différentes formes de transferts culturels existants entre la France et l'Espagne au temps de Philippe V permet d'offrir une cohérence à des champs d'études trop souvent considérés séparément. Le contexte politique sert ici de cadre à ces échanges sans pour autant que l'histoire de ces derniers ne se confonde avec celles des Etats concernés. Cette histoire des liens et des transferts culturels offre ici une autre réalité que celle de l'Europe bouleversée par la guerre de Succession d'Espagne.

    Qté.
    Disponible
  3. Les Prétoriens du Général

    François Audigier Collection : Histoire
    EAN : 9782753575431
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 03/10/2018 > Voir le résumé

    Fondé par de Gaulle au printemps 1947, le Rassemblement du peuple français (RPF) se dote d'un puissant service d'ordre pour se protéger de la violence communiste. S'inspirant d'un modèle de gestion militante de la violence politique élaboré depuis la fin du XIXe siècle par la droite nationaliste française (des Commissaires de Déroulède aux Dispos des Croix-de-Feu), ce puissant appareil de sécurité, incarné par des chefs charismatiques (colonel Rémy, Dominique Ponchardier), met au point un protocole efficace pour sécuriser les meetings et campagnes d'affichage. Avec ses gros bras et sa "brigade volante", le RPF tient la rue et permet au Général d'exister politiquement. L'ouvrage questionne la nature paramilitaire de ce service d'ordre (niveau d'effectifs, présence d'armes, sur-représentation de militaires, fonctionnement autoritaire et dimension offensive), interroge son rapport banalisé à la violence (effet générationnel de la guerre, propagande accidentogène, virilisme politique), analyse les pratiques de clandestinité, d'infiltration et d'espionnage issues de la Résistance et réactivées par l'anticommunisme de guerre froide. Remobilisé lors des "complots" du printemps 1958 et de la campagne référendaire de l'automne, ce service d'ordre, dans lequel le nouveau chef de l'Etat recrute ses "gorilles", forme début 1959 le Service d'action civique qui recycle sous l'impulsion du tandem Foccart/Debizet, les hommes et méthodes du RPF. L'ouvrage insiste sur ce que révèle cet appareil de sécurité de la culture politique gaulliste : la place de l'informel et de l'officieux, le rôle de la violence et du secret. Il propose une histoire politique et culturelle de la violence militante en France des lendemains de la Seconde Guerre mondiale aux débuts de la V République (1947-1959) via une lecture "par le bas" centrée sur le terrain, et sur des acteurs et types d'engagement souvent négligés car jugés mineurs et prosaïques.

    Qté.
    Disponible
  4. La Résistance à l'épreuve du genre

    Laurent Douzou, Mercedes Yusta, Collectif Collection : Histoire
    EAN : 9782753575684
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 03/10/2018 > Voir le résumé

    Du milieu des années 1930 à la fin des années 1940, dans tous les pays européens du pourtour méditerranéen, des femmes et des hommes ont combattu, selon des temporalités et des modalités différentes, dans des mouvements de résistance antifasciste, que ce soit contre le régime en place ou contre une armée d'occupation, au premier chef l'armée allemande. Dès le temps de la lutte et à la sortie de cette phase de longues et intenses convulsions, la question de la place et du rôle des femmes a été soulevée, souvent par les acteurs et les actrices eux-mêmes. Elle a plus encore retenu l'attention de la recherche scientifique à dater des années 1970, quand les revendications féministes ont fait irruption dans le monde intellectuel et sur l'avant-scène publique. En revanche, les questions liées à la catégorie de genre n'ont été prises en compte que tout récemment et de façon inégale en fonction de l'aire géographique. Ce champ d'investigation relève davantage encore actuellement d'un chantier en pleine ébullition que d'un jardin à la française. C'est sur ce chantier que les artisans de cet ouvrage ont réfléchi ensemble dans une perspective transnationale qui en modifie les caractéristiques et la perception. Venus d'Australie, d'Espagne, des Etats-Unis, d'Italie, de France, de Grèce, de l'ex-Yougoslavie, ils éclairent différemment une période qui défie volontiers l'analyse.

    Qté.
    Disponible
  5. La société fluide

    Richard Flamein, Michel Biard Collection : Histoire
    EAN : 9782753574519
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 29/08/2018 > Voir le résumé

    Classes mouvantes, classes inquiétantes, pourrait-on dire. Les mobilités sociales n'ont jamais été véritablement un objet historiographique, celles d'Ancien Régime en particulier, volontiers tenues pour inexistantes. Il est vrai que la société dite d'ordres a longtemps servi de contre-modèle, pour ne pas dire de repoussoir, consacrant, dans les sociétés démocratiques, des dynamiques parfois plus supposées que réelles. " La société d'ordres d'Ancien Régime ne connaît guère les mobilités sociales ", " le capitalisme dynastique français souffre de la rigidité de ses structures ", " le marchand du XVIIIe siècle n'aspire qu'à quitter son état par l'anoblissement de sa lignée ", voilà quelques lieux communs mis à mal par le présent livre. L'approche retenue en fait la particularité : délaissant les catégories traditionnelles posées comme a priori, elle offre une matrice fluide du mode de production empirique des mobilités et des identités bourgeoises, par une analyse méticuleuse de ses univers matériels, de ses réseaux de propriétés et de sociabilités. De la Malmaison à la place Vendôme, du négoce normand à la création de la Banque de France, de la traite négrière à l'argent d'Espagne, le livre épouse la formidable ascension de la dynastie Le Couteulx sur sept générations. Il propose, en définitive, un tableau totalement inédit des mobilités sociales bourgeoises, entre 1600 et 1824.

    Qté.
    Disponible
  6. Les dons d'archives et de bibliothèques

    Bénédicte Grailles, Patrice Marcilloux, Valérie Neveu, Véronique arrazin Collection : Histoire
    EAN : 9782753574243
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 29/08/2018
    Qté.
    Disponible
  7. Clientélisme politique et recommandations

    Julie Bour Collection : Histoire
    EAN : 9782753574212
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 29/08/2018 > Voir le résumé

    " Cli-en-té-lis-me ", le mot est ancien, dure et perdure. Mais de quoi parle-t-on au juste ? " Je connais tel élu et il a le bras long, il pourra me trouver une place à la mairie ! " Si la phrase est courante, quelles réalités et quels fantasmes recouvre-t-elle précisément ? Alors que le phénomène du clientélisme a déjà fait l'objet de plusieurs études en sociologie et sciences politiques, cette pratique originale a moins retenu l'attention des historiens du politique. Spécialiste de l'histoire politique française contemporaine, Julie Bour entend étudier les acteurs, causes, modalités et limites du clientélisme via une approche quantitative originale et inédite, reposant sur l'exploitation statistique de corpus importants de courriers de recommandation, dépassant parfois les milliers de lettres entre les élus et leurs administrés et portant sur des dossiers sensibles, symboliques ou plus prosaïques (emplois, décorations, service militaire, aide sociale, affaires communales, etc.). Elle concentre son analyse sur un espace test particulier qui est celui de la Lorraine et l'appréhende sur le temps long qui va de la IIIe République aux années 2000. Au travers d'études de cas portant sur des élus célèbres (Louis Jacquinot, Pierre Messmer, François Guillaume, Christian Pierret) ou plus anonymes (Jean Bernard, Jules Develle, André Savard) qui représentent l'ensemble des courants politiques, le clientélisme apparaît pour ce qu'il est réellement : une pratique très répandue (et non limité à un Sud méditerranéen arriéré), qui structure la vie politique locale, mobilise tout un réseau d'intercesseurs relais, crée des solidarités fines entre l'élu et les électeurs, et joue un rôle parfois déterminant dans l'élection et la longévité politique de certains parlementaires. Cette pratique, ancrée sur la durée, institutionnalisée au point d'être déculpabilisée, interroge la démocratie dans ses limites en termes de corruption et de clientélisme.

    Qté.
    Disponible
  8. "Car ce combat est aussi le nôtre"

    Francine Agard-Lavallé, Bernard Lavallé, Christophe Lavallé Collection : Histoire
    EAN : 9791030002515
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 11/07/2018 > Voir le résumé

    Bordeaux a toujours joué un rôle important dans les relations entre la France et l'Espagne. Il allait en être de même lors de la guerre civile espagnole, d'autant qu'une communauté espagnole nombreuse et politisée était intégrée à la population de la ville. Le présent ouvrage s'est attaché à étudier les moments où la ville s'est trouvée confrontée de très près à cette guerre : bataille d'Irun sur la frontière, menées des services secrets espagnols, recrutement des volontaires des Brigades internationales, vifs débats dans la presse, arrivée dans le port de l'aide soviétique, accueil des vagues successives de réfugiés. Le conflit eut aussi des conséquences très directes dans les années qui suivirent avec les difficultés d'intégration des Espagnols, la politique discriminatoire à leur égard de l'occupant et de Vichy, leur participation à la Résistance et à la Libération. Les sources utilisées sont celles de la presse bordelaise, de grande diffusion ou plus restreinte dans le cas des partis politiques, et surtout un travail systématique en archives à Bordeaux et dans la région mais aussi en Espagne.

    Qté.
    Disponible
  9. De la province à la nation

    Caroline Ford, Patrick Galliou Collection : Histoire
    EAN : 9782753574748
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 11/07/2018 > Voir le résumé

    Ce livre est une réflexion sur l'intégration et l'identité nationale, en France et plus généralement en Europe. Traduction d'un ouvrage paru d'abord en anglais en 1993, il analyse la manière dont se constituaient les nations et se forgeaient les identités, à la fois sous et contre l'influence de forces émanant des capitales des Etats et de leurs élites politiques. Devenu classique, ce livre a eu un impact intellectuel considérable depuis un quart de siècle dans les mondes anglo-saxon et français. La théorie de la modernisation, illustrée notamment par l'ouvrage d'Eugen Weber, La Fin des terroirs (1870-1914), ne prenait pas suffisamment en compte la façon dont ces identités étaient façonnées par des conditions locales et des allégeances régionales, dont celles de la langue. Caroline Ford a réussi à remettre en question cette perspective et a montré comment les hommes et les femmes dans un département de Basse Bretagne (le Finistère) s'étaient opposés à un Etat qui, à la fin du XIXe siècle, s'efforçait d'intégrer ces régions dites périphériques à une culture politique commune. Elle analyse les stéréotypes fortement péjoratifs qu'utilisaient les représentants de l'Etat et les observateurs, afin de contester ce que l'on a qualifié de "l'énorme condescendance de la postérité", en attribuant indépendance, rationalité et humanité aux Bretons des campagnes et des villes, vivant très loin de la capitale.

    Qté.
    Disponible
  10. Mer et désert de l'Antiquité à nos jours

    Gaëlle Tallet, Thierry Sauzeau, Nicholas Purcell, Collectif Collection : Histoire
    EAN : 9782753574342
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 11/07/2018 > Voir le résumé

    La mer et le désert, l'île et l'oasis, des objets qui entrent a priori assez rarement en relation mutuelle. Pourtant, depuis Hérodote, qui décrit les oasis du désert Libyque comme des "îles des Bienheureux", une connivence a souvent été entrevue entre ces deux entités, et le parallèle s'est prolongé jusqu'aux époques contemporaines. Ce volume rassemble les contributions de spécialistes de toutes les périodes historiques et de disciplines diverses, autour d'un rapprochement à la fois stimulant et porteur d'interrogations. Dans la continuité de l'ouvrage Mer et montagne dans la culture européenne, dirigé par A. Cabantous, J.-L. Chappey, N. Richard et F. Walter et paru aux PUR en 2011, les auteurs mettent en regard mer et désert en s'interrogeant tout d'abord sur le vécu de ces espaces : écrivains et voyageurs ont souvent comparé traversées au long cours et méharées, s'essayant parfois à une théorisation de ce rapprochement. Mais quelle est la portée heuristique d'une telle démarche ? Que peut-elle nous enseigner sur les espaces comparés ? Face à l'indétermination qui caractérise ces aires de marge, on identifie diverses tentatives technologiques et cartographiques, souvent convergentes, de réduire et traverser ces zones grises. En effet, en dépit de leur marginalité, ces espaces sont tissés de réseaux, maillés de ports insulaires ou caravaniers, dans ce qu'on a pu appeler, dans le cadre méditerranéen, la "connectivité" (Horden et Purcell). Enfin, l'actualité récente rappelle leur dimension stratégique sur le plan politique et économique. La problématique de la captation par les Etats des réseaux structurant ces espaces et des flux économiques qui leur sont propres va de pair avec les politiques de police des mers et des déserts, contre des populations présentées comme des pirates, mais qui n'en sont souvent que d'autres usagers. L'ouvrage vise à articuler des pratiques historiographiques aussi diverses que l'archéologie, l'histoire des migrations et de l'environnement, l'histoire des sciences, la géohistoire ou l'histoire des représentations, autour d'une approche inédite de la mer et du désert, en prise avec des problématiques contemporaines.

    Qté.
    Disponible
  11. L'université et la ville

    Florence Bourillon, Nathalie Gorochov, Boris Noguès, Loïc Vadelorge Collection : Histoire
    EAN : 9782753574380
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 11/07/2018 > Voir le résumé

    La place accordée à la ville dans l'histoire des universités est généralement limitée. Pourtant, l'université est depuis sa naissance, au XIIe siècle, une institution exclusivement urbaine et contribue à la fabrique de la ville en suscitant des espaces spécifiques. Saisir la nature spatiale et sociale de ces interactions sur la longue durée, du XIIIe au XXIe siècle et à l'échelle de l'Europe, est l'objectif de cet ouvrage. Au-delà des périodisations classiques, les dix-sept études réunies ici mobilisent trois grilles de lecture : la première interroge le lien entre ville et université lors des périodes de fondation et de refondation ; la seconde analyse les rapports entre le corps universitaire et les sociétés urbaines ; la dernière s'intéresse à la dissémination de l'université dans la ville, bien antérieure à son développement dans les banlieues des grandes villes européennes à la fin du XXe siècle. Les deux figures du quartier et du campus ne résistent guère à l'analyse historique qui décrit la perméabilité des espaces et la difficulté à séparer les mondes de la ville et de l'université.

    Qté.
    Disponible
  12. Le patrimoine, un enjeu de la Grande Guerre

    Laurence Baudoux-Rousseau, Michel-Pierre Chélini, Charles Giry-Deloison, Collectif Collection : Histoire
    EAN : 9782848323190
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 11/07/2018 > Voir le résumé

    Dès le début de la Grande Guerre, en réponse aux violentes critiques des Alliés, l'Allemagne créa un service de préservation des oeuvres d'art (Kunstschutz) dans les territoires occupés. A l'Ouest, archéologues et historiens de l'art allemands privilégièrent les fouilles, la conservation, les publications patrimoniales. A l'Est, ils soulignèrent d'abord la spécificité de l'art polonais et concoururent à sa sauvegarde mais à l'été 1917 ils changèrent de position, le réduisant à une simple imitation de l'art allemand. Après l'Armistice, la question des réparations en biens artistiques fut âprement débattue dans un contexte général de reprise du marché de l'art et de renforcement des règles d'exportation des oeuvres.

    Qté.
    Disponible
  13. Disciplines scolaires et cultures politiques

    Jérémie Dubois, Patricia Legris, Collectif Collection : Histoire
    EAN : 9782753574359
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 04/07/2018 > Voir le résumé

    Cet ouvrage envisage l'histoire politique récente des disciplines scolaires à différentes échelles sur plusieurs continents. Il vise à éclairer les rapports entre cultures politiques et transmission scolaire des savoirs, tant aux Etats-Unis qu'en Europe occidentale, en Chine, en Russie ou dans les territoires ultramarins français. Alors que le rôle des disciplines scolaires dans la construction des Etats-nations commence à être bien connu, il est intéressant de comprendre comment les rapports entre sociétés, pouvoirs et disciplines scolaires ont évolué depuis 1945 et jusqu'à nos jours, dans des contextes démocratiques ou autoritaires. Sous l'effet de la démocratisation scolaire ou de l'emprise grandissante de l'évaluation, les facteurs qui déterminent l'organisation et le contenu des disciplines scolaires ont beaucoup changé. L'étude de ces transformations ne se fait pas uniquement à travers l'analyse des outils pédagogiques mais met ceux-ci en relation avec des changements plus larges concernant la géopolitique ou les politiques nationales, les évolutions démographiques, les changements des mentalités et des cultures transmises.

    Qté.
    Disponible
  14. Alfred Naquet et ses amis politiques

    Christophe Portalez Collection : Histoire
    EAN : 9782753574373
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 04/07/2018 > Voir le résumé

    Loin d'être seulement l'homme de la loi sur le divorce, Alfred Naquet est l'une des figures majeures des débuts de la Troisième République. Son parcours et celui de ses amis politiques sont envisagés dans cet ouvrage comme servant de buttes témoins à une étude des pratiques et des discours autour des phénomènes de patronage, de corruption et de scandale à la fin du XIXe siècle. L'auteur montre comment des réseaux autour d'Alfred Naquet participent à un clientélisme républicain et quelles sont les contradictions de ce parlementaire face à ces pratiques, ainsi que ses velléités de réformes constitutionnelles. Celles-ci s'inscrivant dans la quête d'une "vraie république" de certains radicaux au tournant des années 1880, oblitérée dans la mémoire républicaine du fait de l'engagement de certains d'entre eux dans le boulangisme. Enfin l'auteur montre comment Alfred Naquet passe durant sa vie politique d'acteur critique de la corruption électorale sous l'Ordre moral à la place d'accusé de corruption durant le scandale de Panama, scandale qui révèle des conflits normatifs autour de la question de la corruption.

    Qté.
    Disponible
  15. Du clos Saint-Lazare à la gare du Nord

    Frédéric Jiméno, Karen owie, Florence ourillon, ollectif Collection : Histoire
    EAN : 9782753566125
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 27/06/2018 > Voir le résumé

    La léproserie Saint-Lazare, signalée pour la première fois en 1122, était située à proximité de la ville de Paris, dans le faubourg Saint-Laurent. Elle devint en 1632 le berceau de la congrégation de la Mission que saint Vincent de Paul avait fondée quelques années auparavant. D'imposants bâtiments furent alors construits pour abriter une importante communauté. La petite église gothique accolée aux nouveaux bâtiments reçut la tombe du saint fondateur, devenant un haut lieu de pèlerinage que des tableaux de grands maîtres devaient dignifier. La maison et son clos attenant, qui comptait encore 52 hectares de terres en 1789, étaient devenus un domaine préservé dans un Paris toujours plus densément peuplé. Par la suite, cet espace subit des transformations marquantes au cours des XIXe et XXe siècles. Accueillant d'importants projets de lotissement dès la Restauration (Nouveau Quartier Poissonnière), ce quartier situé près de la gare du Nord fut l'objet, sous le Second Empire, de réaménagements dont James de Rothschild est le principal acteur. Transformée tour à tour en prison puis en hôpital, la maison survécut aux aléas de l'histoire jusqu'à la démolition partielle des bâtiments en 1940. Seule la nouvelle chapelle et l'infirmerie bâties par Louis-Pierre Baltard témoignent encore aujourd'hui de l'existence du clos Saint-Lazare. Une infirmerie récemment restaurée par la Ville de Paris et qui abrite depuis 2015 la médiathèque Françoise-Sagan. C'est non pas tant l'histoire de la prison pour femmes qui vit passer Louise Michel et Mata Hari que ce livre tente d'éclaircir, que celle de la maison Saint-Lazare et de son clos et, à travers elle, l'économie de la maison mère d'une des principales congrégations de la France d'Ancien Régime et son adaptation successive à différents usages.

    Qté.
    Disponible
  16. Le Débarquement

    Jean-Luc Leleu, Collectif Collection : Histoire
    EAN : 9782753573246
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 30/05/2018 > Voir le résumé

    Qu'on l'appelle "D-Day", "Jour J", "6 Juin" ou "Débarquement", nulle autre précision n'est nécessaire pour évoquer l'offensive alliée en Normandie en 1944, alors même que de nombreuses opérations militaires de ce type ont été menées au cours de la Seconde Guerre mondiale et que le sort de l'Allemagne nazie s'est joué sur le front de l'Est. Quelles sont les raisons qui expliquent que cette bataille - une parmi tant d'autres qui ont émaillé les conflits du XXe siècle - a d'emblée revêtu une dimension historique pour les contemporains ? Pourquoi précisément cette opération militaire est-elle désormais régulièrement commémorée par autant de chefs d'Etat sous le regard des télévisions du monde entier ? Comment expliquer le statut si particulier acquis par cet événement au fil des décennies, jusqu'au projet d'inscription des plages du Débarquement au patrimoine de l'Unesco ? En revenant à la dramatisation des enjeux d'une bataille annoncée près de quatre années à l'avance, mais aussi aux ressorts politiques, idéologiques, économiques et culturels qui ont contribué à transcender l'événement en épopée, cet ouvrage s'interroge sur la quête d'identité de chacun des acteurs nationaux à travers l'évolution de leur mémoire. Ainsi peut-on mieux comprendre la surprenante transformation de l'épisode guerrier en symbole universel de paix et de liberté.

    Qté.
    Disponible
  17. Les années Mitterrand 1984-1988

    Gilles Richard, Sylvie Ollitrault, Collectif Collection : Histoire
    EAN : 9782753573130
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 16/05/2018 > Voir le résumé

    Les années 1984-1988. sont à tous égards décisives car elles virent le premier président socialiste de la Ve République renoncer à son programme de 1981. L'angle de vue choisi est ici volontairement régional pour contribuer, par une approche décentrée des pôles de décision parisiens, à une meilleure compréhension des événements politiques, économiques, sociaux et culturels de la période considérée. Au départ du projet, le constat que l'année 1986 vit se tenir sur tout le territoire national, DOM inclus, les premières élections régionales au suffrage universel direct. Occasion évidente de prendre la mesure des rapports de forces politiques différenciés d'une région à l'autre dans un pays souvent réputé a priori - mais à tort - comme unifié par près de deux siècles de "jacobinisme". Plus largement, il s'est agi d'observer les transformations sociales et culturelles, les douloureuses mutations économiques et les évolutions partisanes de grande ampleur d'une façon territorialisée. En partant du principe - qui a été vérifié, décrypté et pondéré - que la crise de la sidérurgie ne signifie pas la même chose et n'est pas vécue de la même manière à Paris et à Longwy, que les mobilisations pour "l'école libre" diffèrent d'une région à l'autre, que "l'alternance", mot lancé par Valéry Giscard d'Estaing en 1978, ne recouvre pas les mêmes réalités quotidiennes au niveau national et aux divers échelons des pouvoirs locaux.

    Qté.
    Disponible
  18. La fin de l'asile ?

    Alexandre Klein, Hervé Guillemain, Marie-Claude Thifault, Collectif Collection : Histoire
    EAN : 9782753573949
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 02/05/2018
    Qté.
    Disponible
  19. Finistère du Front populaire

    ean-Paul Sénéchal Collection : Histoire
    EAN : 9782753573093
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 25/04/2018
    Qté.
    Disponible
  20. De l'estran à la digue

    Sylviane Llinares, Benjamin Egasse, Katherine Dana, Collectif Collection : Histoire
    EAN : 9782753573062
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 11/04/2018 > Voir le résumé

    Les politiques d'aménagements des espaces portuaires, littoraux et fluviomaritimes sont au coeur de cet ouvrage qui veut comprendre les mécanismes à l'oeuvre depuis le XVIe siècle jusqu'au XXe siècle. Les aménagements sont étudiés dans leur diversité, des plus modestes aux plus spectaculaires, quai, bassin, jetée, phare, citadelle, et dans une dimension spatiale étendue, à l'échelle du littoral français, avec la mise en exploitation du trait de côte, de la saline au parc conchylicole, du pré-salé à la station balnéaire, en incluant la protection des littoraux, l'édification des digues et l'entretien des dunes, ou encore la question de l'accessibilité des estuaires et fleuves côtiers. Le livre aborde les questions majeures de l'innovation, de la technicité et de l'expertise des aménagements, celles des marchés et des entrepreneurs, acteurs peu connus, véritables bâtisseurs du littoral. Il interroge la problématique du développement au regard du coût et du financement des infrastructures, de la création à l'entretien, où s'entremêlent les enjeux économiques et les pouvoirs.

    Qté.
    Disponible
  21. La politique à la ville

    Hélène Hatzfeld Collection : Histoire
    EAN : 9782753566316
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 11/04/2018 > Voir le résumé

    Du milieu des années 1960 à la fin des années 1970, Louviers, cité de Normandie qui avait été le fief de Pierre Mendès France, a connu une vie politique et citoyenne intense, étonnante. "L'imagination était au pouvoir" titre Le Nouvel Observateur en 1969, en découvrant les idées et les réalisations d'un jeune maire médecin. Sept ans plus tard, lorsque le comité d'action de gauche local conquiert la municipalité, c'est au nom de "Rendre le pouvoir aux citoyens" et d'"Information Participation Contrôle". L'enquête menée par Hélène Hatzfeld dans les archives et auprès des acteurs de l'époque met à nu les continuités et les transformations d'un projet d'émancipation sociale, politique et humaine qui rebondit d'une décennie à l'autre, jusqu'à aujourd'hui. Une bascule s'opère : les horizons révolutionnaires font place à l'invention d'alternatives ; le mythe d'une municipalité autogestionnaire se construit et se diffuse. Par la diversité de ses emprunts, par l'exercice des pouvoirs et la subversion des institutions, l'histoire de Louviers est révélatrice d'une généalogie complexe de la démocratie participative. Débats, espoirs, désenchantements et conflits sont ici minutieusement décryptés, questionnés et toujours remis en contexte. Louviers est un terrain d'expérimentation de possibles qui, tout en appartenant à l'imaginaire d'une époque, trouvent un écho dans les mobilisations et les attentes de notre début de XXIe siècle.

    Qté.
    Disponible
  22. Les embellissements d'Aix et de Marseille

    Julien Puget Collection : Histoire
    EAN : 9782753565203
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 11/04/2018 > Voir le résumé

    La France du "Grand Siècle" est notamment connue pour l'extraordinaire mouvement d'embellissement qui toucha de nombreuses villes jusqu'à la fin de l'Ancien Régime. L'épanouissement de ce phénomène urbain sous le règne de Louis XIV a tôt fait de le faire assimiler au volontarisme politique du monarque absolu. Cette interprétation longtemps vivace a eu pour effet de passer sous silence l'action décisive des populations, des habitants des villes eux-mêmes, face à ces aménagements urbains. A partir des embellissements qu'ont connus les villes d'Aix et de Marseille au milieu du XVIIe siècle, cet ouvrage permet de revenir sur ces événements qui ont profondément marqué l'organisation de nos villes. En reléguant au second plan les aspects architecturaux et monumentaux de ces accroissements d'ampleur, pour se concentrer sur les processus juridiques et sociaux qui encadrent et accompagnent ces opérations urbaines, ce livre éclaire sous un jour nouveau l'action des habitants les plus divers dans ces projets. A partir d'un éventail documentaire particulièrement varié, ce sont plus largement les modes de production de l'espace des sociétés anciennes qui se trouvent mis en lumière. Du marché des échanges de biens immobiliers et fonciers aux appareils de pouvoir en charge de l'administration des territoires urbains, en passant par l'économie et les chantiers de construction, cette étude permet de mieux cerner la manière dont s'articulaient les logiques individuelles et les pratiques collectives dans la gestion et l'administration de ces "villes en train de se faire".

    Qté.
    Disponible
  23. Liberté des consciences et religion

    Catherine Guyon, Bruno Maes, Marta Peguera Poch, Anne-Elisabeth Spica Collection : Histoire
    EAN : 9782753555297
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 28/03/2018 > Voir le résumé

    Si le fait religieux est quelquefois présenté comme un moyen de contrainte sur les consciences, il est pourtant source de liberté des consciences morales, selon un paradoxe qui n'est qu'apparent. Telle a été la question complexe étudiée lors du colloque dont le présent volume recueille une sélection de communications. Délibérément attachés à l'étude des sources religieuses de la liberté de conscience, les textes ici réunis constituent autant de contributions à l'étude de la part du fait religieux dans l'émergence de la liberté de et des consciences, c'est-à-dire, aussi bien dans l'acception subjective que dans l'acception objective de cette liberté. Dans une perspective résolument orientée en diachronie longue, l'ouvrage met au jour les questions récurrentes et leur évolution ; les courants religieux favorisant l'individualisme et le contact personnel avec le monde divin ; les médiateurs (prédication, images religieuses, imprimé...) ; les points d'application dans la société sur les plans religieux et politique ; les discours et modalités énonciatives selon lesquels se développe le for intérieur, de manière à moduler l'affirmation d'une subjectivité spirituelle autonome. Sont ainsi mises au jour des étapes significatives aussi bien de la réflexion sur cette liberté que des manifestations qui contribuent à l'éclairer.

    Qté.
    Disponible
  24. L'humanitaire en guerre civile

    Marie-Luce Desgrandchamps Collection : Histoire
    EAN : 9782753565135
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 28/03/2018 > Voir le résumé

    Mai 1967, au Nigeria, la République du Biafra déclare son indépendance. Bientôt, la guerre civile et la famine ravagent la région et font progressivement irruption dans les médias européens et américains. Les photographies du conflit soulèvent une émotion considérable en Occident. L'enclave sécessionniste et les zones reprises par l'armée nigériane deviennent alors le théâtre d'importantes opérations de secours, élaborées et financées par de multiples organisations et gouvernements. S'inscrivant dans une historiographie de l'humanitaire en plein renouvellement, ce livre raconte l'histoire de la guerre, de sa métamorphose en une crise internationale et des réponses qui ont y ont été apportées.

    Qté.
    Disponible
  25. Peindre en leur âme des fantômes

    Florence Buttay Collection : Histoire
    EAN : 9782753565289
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 28/03/2018 > Voir le résumé

    Ce livre s'interroge sur les techniques de mobilisation de la jeunesse pendant les guerres de Religion et sur leur efficacité. On sait que les enfants ont été impliqués dans les violences pour contribuer à la justification des actes des adultes. Mais on s'est peu intéressé à l'école durant ces conflits. Comment enseigne-t-on pendant les guerres de Religion ? Comment la pédagogie est-elle mise au service de la mobilisation de la jeunesse ? Un ensemble de documents exceptionnels, des recueils de compositions des élèves du collège des jésuites à Paris, datant des années 1590 et 1592, permet de suivre une tentative d'inscrire durablement dans la mémoire des jeunes catholiques les motifs de la détestation de l'ennemi, afin de former de futurs acteurs intransigeants du monde. Ces exercices ont fait l'objet d'expositions ouvertes au public et accompagnées de performances musicales et théâtrales. On y retrouve les efforts des jésuites pour convertir la culture humaniste, dans ses formes les plus séduisantes, en armes de combat pour la foi. Mais on y voit aussi les échos d'une vaste circulation de textes et d'images polémiques, que les partis - protestants, catholiques ou "politiques" - s'échangent et adaptent au gré des besoins. Pour apprendre à reconnaître et à haïr l'ennemi, intérieur et extérieur, les enfants sont invités à composer devinettes, emblèmes et hiéroglyphes. Le patient travail de chiffrement et déchiffrement fonctionne comme un exercice de méditation sur les motifs de la haine. Le pouvoir des énigmes est donc moins de convaincre d'éventuels contradicteurs que de dessiner une communauté et de renforcer l'identité politique et religieuse des enfants qui les composent. Alors qu'après la victoire d'Henri IV, les ennemis des jésuites ont vivement dénoncé leur enseignement pernicieux, que peut-on dire de l'efficacité de cette pédagogie ? En suivant le destin d'un certain nombre d'élèves, et en tentant des rapprochements avec des situations plus contemporaines, on cherche à comprendre ce qui reste d'une éducation militante.

    Qté.
    Disponible
  26. Une solidarité en miettes

    Jean-Noël Retière, Jean-Pierre Le Crom Collection : Histoire
    EAN : 9782753565197
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 28/02/2018 > Voir le résumé

    "Soulager la détresse alimentaire !" : cette antienne pathétique que l'on croyait l'apanage des grandes organisations humanitaires internationales est devenue un appel à secourir ici et maintenant, dans notre société. La paupérisation d'une population croissante a suscité au cours des dernières décennies une mobilisation d'ampleur qui s'est traduite par des reconfigurations d'associations historiques (Sociétés de Saint-Vincent-de-Paul, Secours catholique, Secours populaire...), des créations (Banques alimentaires, Restos du coeur...) et des initiatives multiples. C'est à l'ensemble du champ constitué par ces acteurs collectifs que cet ouvrage est consacré avec pour objectif d'en suivre, depuis les années 1930, les jeux d'accointance et de concurrence, les formes et les logiques d'approvisionnement et de recrutement, les usages et les registres de justification de l'action. En combinant la démarche de l'historien et les outils du sociologue, en croisant archives publiques et privées, documentations internes, presse et entretiens (bénévoles, responsables associatifs et politiques, fonctionnaires d'Etat, territoriaux et européens, cadres de la grande distribution), ce livre interroge les processus qui, des oeuvres philanthropiques d'hier aux associations humanitaires contemporaines, ont affecté la nature du bénévolat, l'esprit et la forme du don ainsi que leur type de gouvernement. Il montre qu'en comparaison de la solidarité collective garantie par l'Etat sous forme de droits, l'aide d'urgence alimentaire a revêtu depuis toujours, par-delà la rhétorique humanitaire, une forme dégradée de sécurisation de l'existence. Des "miettes de solidarité" en quelque sorte, constituées par des denrées soustraites au marché et reliefs de nos tables solvables.

    Qté.
    Disponible
  27. Etudes des fleuves d'Asie Mineure dans l'Antiquité

    Anca Dan, Stéphane Lebreton, Collectif Collection : Histoire
    EAN : 9782848322964
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 21/02/2018 > Voir le résumé

    Le Scamandre divin, le Méandre au cours sinueux, le Pactole charriant de l'or, le Xanthos tourbillonnant, le Caïque au beau cours, le grand Sangarios ou l'Halys, ligne de démarcation entre la Basse et la Haute Asie... L'Asie Mineure comprend de nombreux fleuves et d'importants cours d'eau. Plusieurs d'entre eux ont intéressé les auteurs anciens. Quelques-uns sont devenus ainsi célèbres et sont rentrés dans la mémoire collective, associés à l'image de cet espace géographique. Pourtant peu de travaux existent sur les fleuves et les lacs de la péninsule anatolienne dans l'Antiquité. Plus encore, il n'existe pas d'étude d'ensemble à l'échelle de l'Asie Mineure dans ce domaine. Ce présent ouvrage, divisé en deux volumes, propose une première approche. Il est le résultat de trois journées d'études qui se sont tenues à l'Université d'Artois entre 2010 et 2011. Le premier volume s'intéresse à la question du fleuve comme objet d'histoire. Il prend ainsi en considération les représentations des fleuves dans la tradition antique et cherche à explorer la diversité des études permises par le sujet. Le deuxième volume présente l'étude de plusieurs cours d'eau, du Bosphore à l'Euphrate. Ce sont là autant de cas particuliers qui nous ramènent à la fois vers le local, la diversité et le concret : le fleuve en son territoire. Cette première approche est une invitation à poursuivre la recherche dans un domaine prometteur.

    Qté.
    Disponible
  28. Etudes des fleuves d'Asie Mineure dans l'Antiquité

    Anca Dan, Stéphane Lebreton, Collectif Collection : Histoire
    EAN : 9782848323046
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 21/02/2018 > Voir le résumé

    Le Scamandre divin, le Méandre au cours sinueux, le Pactole charriant de l'or, le Xanthos tourbillonnant, le Caïque au beau cours, le grand Sangarios ou l'Halys, ligne de démarcation entre la Basse et la Haute Asie... L'Asie Mineure comprend de nombreux fleuves et d'importants cours d'eau. Plusieurs d'entre eux ont intéressé les auteurs anciens. Quelques-uns sont devenus ainsi célèbres et sont rentrés dans la mémoire collective, associés à l'image de cet espace géographique. Pourtant peu de travaux existent sur les fleuves et les lacs de la péninsule anatolienne dans l'Antiquité. Plus encore, il n'existe pas d'étude d'ensemble à l'échelle de l'Asie Mineure dans ce domaine. Ce présent ouvrage, divisé en deux volumes, propose une première approche. Il est le résultat de trois journées d'études qui se sont tenues à l'Université d'Artois entre 2010 et 2011. Le premier volume s'intéresse à la question du fleuve comme objet d'histoire. Il prend ainsi en considération les représentations des fleuves dans la tradition antique et cherche à explorer la diversité des études permises par le sujet. Le deuxième volume présente l'étude de plusieurs cours d'eau, du Bosphore à l'Euphrate. Ce sont là autant de cas particuliers qui nous ramènent à la fois vers le local, la diversité et le concret : le fleuve en son territoire. Cette première approche est une invitation à poursuivre la recherche dans un domaine prometteur.

    Qté.
    Disponible
  29. Pouvoirs et environnement

    Laurent Coumel, Raphaël Morera, Alexis Vrignon, Collectif Collection : Histoire
    EAN : 9782753565074
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 21/02/2018 > Voir le résumé

    Les questions environnementales cristallisent des enjeux de pouvoirs comme le montrent les controverses actuelles autour du changement climatique, de la pollution de l'air, de la mise en péril de la biodiversité et de la transition énergétique. Depuis une quarantaine d'années, elles suscitent des mobilisations et font l'objet de négociations et d'oppositions à toutes les échelles. Or cette tendance récente s'ancre dans un passé plus lointain. Ce livre a l'ambition de montrer l'ancienneté et la richesse des liens entre pouvoirs institutionnels et environnement. Les quatorze contributions réunies ici interrogent les modalités de cette relation en balayant plusieurs siècles d'histoire sur trois continents (Europe, Amérique, Afrique). D'abord, les questions environnementales participent de l'affirmation des pouvoirs : les catastrophes naturelles et le surgissement des risques apparaissent comme des moments privilégiés de cette coconstruction. Ensuite, la définition de l'environnement constitue un attribut essentiel des institutions et des acteurs qui, pour défendre des milieux, sont parfois amenés à les politiser. A travers les aménagements et la gestion des conflits, l'environnement apparaît enfin en tant que sujet de négociations et objet de jeux d'acteurs complexes au sein desquels les pouvoirs publics jouent un rôle souvent difficile, à l'interface entre des intérêts divergents.

    Qté.
    Disponible
  30. Des châteaux en Espagne

    Sébastien Malaprade, Laurent Bourquin, Jean-Frédéric Schaub Collection : Histoire
    EAN : 9782842877767
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 12/02/2018
    Qté.
    Disponible
par page

Identifiez-vous pour consulter vos prix remisés et commander