Résultats de recherche

123 résultats pour Éditeur: Presse Universitaire
par page
  1. 1
  2. ...
  3. 5
Identifiez-vous pour consulter vos prix remisés et commander
  1. Hiérarchies, subordinations et insubordinations en Roussillon et en Provence du Moyen Age au XIXe siècle

    Christophe Juhel, Collectif Collection : Etudes
    EAN : 9782354123628
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 04/09/2019 > Voir le résumé

    Au quotidien la population roussillonnaise d'Ancien régime est plutôt respectueuse de l'ordre établi par les autorités locales ou monarchiques ainsi que des traditions ancestrales, familiales ou professionnelles. De son sommet jusqu'à sa base, la société nord catalane se fonde sur des hiérarchies acceptées par tous. Les Roussillonnais reproduisent tout au long de leur vie des attitudes et comportements marquant, consciemment ou non, leur soumission ou leur intégration d'une organisation sociale inégalitaire mais dans laquelle ils se reconnaissent. Leur participation tout au long de leur vie au fonctionnement des institutions locales, qu'elles soient politiques, professionnelles ou religieuses, leur confère un rôle actif dans la conservation et la transmission des usages légués par leurs aïeux. Ils s'intègrent ainsi parfaitement dans des processus pluriséculaires. Seuls remettent en cause ces modes de fonctionnement des comportements, généralement ponctuels et considérés comme marginaux, dont l'interprétation doit être faite avec beaucoup de précautions car, à la vérité, peu d'actions semblent animées par un rejet pur et simple de l'ordre établi, qu'il soit économique ou professionnel, social, familial, politique, administratif ou religieux. L'illégalité ou criminalité n'est pas endémique, si ce n'est pour ce qui touche à la frontière, en particulier la contrebande. Pour autant, les comportements relevant de l'indiscipline et l'irrespect des lois, des autorités politiques, des bonnes moeurs ou des préceptes religieux suscitent toujours autant d'intérêt car ils nous offrent l'opportunité de nous immerger dans la société roussillonnaise, d'en découvrir les rouages et codes sociaux, leurs éventuelles contestations ou transgressions et les processus de maintien ou rétablissement de l'ordre.

    Qté.
    Disponible
  2. La décomposition

    Anne Chamayou, Jocelyn Dupont, Collectif Collection : Etudes
    EAN : 9782354123468
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 17/04/2019 > Voir le résumé

    " Parce qu'elle ne dénote pas un état mais un processus, la notion de Décomposition, voisine mais distincte de la Déconstruction derridienne, révèle un dynamisme singulier. Entre le tout dont elle est la trace et en même temps l'analyse, et la partie dont elle énumère les constituants ; entre l'avant et l'après ; le vivant et le mort ; le visible et l'invisible ; le dicible et l'implicite : la notion de Décomposition fournit non seulement des objets de fascination pour la rêverie moderne et des expériences_de prédilection pour l'écriture-textuelle et cinématographique - et pour la création artistique, notamment contemporaine, mais aussi un sujet de réflexion inépuisable dans le domaine des passions, de la philosophie, de la linguistique, voire de la politique. Que la Décomposition donne matière à répulsion, compassion ou indignation, son potentiel de violence et sa puissance subversive s'expriment aussi dans le registre parodique et comique, des épopées scatologigues du Moyen-Age aux machines à excrémentation de l'artiste contemporain Wim Delvoye. D'inspiration principalement littéraire, mettant à l'honneur des écrivains aussi majeurs que Karl Joris Husymans, Yukio Mishima ou Wajdi Mouawad, mais aussi les oeuvres d'auteurs moins connus tels que John Clare, Georges Hyvernaud, Patrick McGrath ou Ellen Melloy, cet ouvrage n'a pourtant pas retenu l'hétérogénéité comme principe (in)directeur. Les articles qui le composent, regroupés en quatre chapitres distincts et articulés, sont autant de pistes à emprunter pour mieux saisir comment la Décomposition, loin de pointer vers le Néant dont elle pourrait de prime abord sembler annonciatrice, ouvre au contraire maints chemins et horizons nouveaux pour l'analyse et le plaisir des textes " Anne Chamayou et Jocelyn Dupont.

    Qté.
    Disponible
  3. Le choix de l'indépendance en Catalogne

    Krystyna Schreiber, Mireia Domènech i Bonet, Alfred de Zayas, Collectif Collection : Etudes
    EAN : 9782354123413
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 09/01/2019 > Voir le résumé

    Les transformations politiques en Catalogne et le mouvement indépendantiste qui les a entraînées font la Une de l'actualité mais ses motivations et ses causes sont moins connues. Des questions se posent toujours : Qu'y a-t-il derrière ce mouvement et comment surgit-il ? Que veulent les Catalans ? Comment se déclenche un processus d'indépendance au XXIe siècle ? Quels en sont les défis et quels peuvent 'être ses effets en Europe ? En vue d'analyser ces questions et de donner un regard historique sur ce mouvement qui entend changer l'avenir du pays, deux journalistes cèdent la parole aux experts internationaux et aux acteurs directs, dont certains sont poursuivis en justice ou même emprisonnés.

    Qté.
    Disponible
  4. Les accidents de la circulation en Europe

    François Caulet, Mathieu Rouillard, Alain Sériaux, ollectif Collection : Etudes
    EAN : 9782354123000
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 26/09/2018 > Voir le résumé

    L'objectif des rencontres européennes de Perpignan est de réunir des professionnels du droit et des universitaires de renom afin d'aborder des problématiques juridiques transfrontalières. S'appuyant sur la proximité de l'Espagne, une des originalités de notre démarche est de proposer une réflexion franco espagnole. Celle-ci est particulièrement intéressante en ce qui concerne les accidents de la circulation qui pose des problématiques pratiques et juridiques très concrètes auxquelles doivent faire face un nombre croissant de justiciables et de professionnels du droit. Le fait de compiler dans des actes de colloques des travaux de haute tenue, à la fois pratiques et théoriques, permet d'offrir un ouvrage d'une grande utilité à toute personne devant aborder ces problématiques. Il constitue dans cette perspective une proposition unique en la matière.

    Qté.
    Disponible
  5. Ecriture et psychose : lire l'illisible

    Laurence Aubry, Collectif Collection : Etudes
    EAN : 9782354123307
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 26/09/2018 > Voir le résumé

    Cet ouvrage collectif est né du questionnement d'un psychiatre, le Dr. Bernard Odier, constatant la place prise par l'écriture dans le travail avec certains de ses patients. Il a cherché, et trouvé, dans l'auteure, une " femme de lettres " pour partager et prolonger ses réflexions. D'autres praticiens exerçant dans les Pyrénées-Orientales, que rapprochent leur amitié pour Henri Ey et la fidélité à sa pensée cultivant l'hospitalité, ont jugé comme nous bienvenu de reprendre actuellement ces questions, en amenant à dialoguer des psychanalystes, des littéraires, des linguistes, des philosophes, des soignants, des animateurs..., tous, ou presque, écrivants. La psychanalyse met l'accent sur l'écoute et la parole. Pourtant des patients psychotiques semblent préférer l'écriture... Ce livre a pour ambition d'éclairer, depuis l'expérience de cliniciens, ce que l'affection de patients psychotiques pour l'écriture peut nous apprendre de leur folie, de la nôtre, et encore de la littérature, dans ses potentialités créatrices et relationnelles, dans ses chausse-trappes aussi. Son écriture se tisse du va-et-vient entre l'expérience avec des malades et l'étude de nos grands écrivains. Eux qui ont pu vivre avec la part de psychose en eux, à condition d'en faire une oeuvre, nous invitant aussi au deuil d'une vision par trop idéalisée de l'écriture, bien loin, dans leur cas, d'être sans reste...

    Qté.
    Disponible
  6. Rôles, statuts et représentations des femmes en Roussillon et en Europe méridionale du Moyen Age au XIXe siècle

    Christophe Juhel, Collectif Collection : Etudes
    EAN : 9782354122997
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 03/01/2018 > Voir le résumé

    Les femmes, dans la société roussillonnaise et catalane d'Ancien Régime, ne sont pas vouées à une vie de soumission et de violences, condamnées à l'inaction ou passivité. Loin de subir les événements elles deviennent actrices de leur destin dès que l'opportunité s'offre à elles. Les toutes jeunes filles sont certes vulnérables mais devenues de jeunes femmes, elles savent défendre leurs droits, notamment en cas de rupture de promesse de mariage. Aspirant à occuper la place que toute femme ambitionne selon les moeurs de l'époque, elles sont promptes à sauvegarder leur honneur pour accéder au mariage. Elles ne sont alors pas abandonnées à leur sort, estant en justice avec l'accord d'un proche, généralement leur père, voire accompagnées ou représentées par lui. L'étroitesse des liens familiaux, souvent perçue comme une pesanteur se mue en solidarité protectrice. Les représentations religieuses de la femme ne rendent pas compte de la place qu'elle occupe dans le siècle ni en justice et esquissent les traits de femmes idéalisées. La perfection est incarnée par celles qui se vouent à Dieu mais le plus souvent les oeuvres d'art ornant les églises roussillonnaises retracent les étapes de la vie de bonnes chrétiennes ayant fondé une famille. Epouses et mères attentionnées, elles sont dépeintes comme dévotes au moment de recevoir leurs sacrements. Cependant, les femmes portent à tout jamais la culpabilité du péché originel que véhicule l'Eglise catholique et qui imprègne l'inconscient collectif. Elles pâtissent d'une réputation de tentatrice peu compatible avec le statut de victime. Les juges peinent à les reconnaître comme des victimes totalement innocentes dans les affaires de moeurs. Les criminelles sont d'ailleurs bien identifiées, notamment lorsqu'il s'agit d'empoisonneuses.

    Qté.
    Disponible
  7. Comment la France d'aujourd'hui est-elle gouvernée ?

    Christophe Euzet, Collectif Collection : Etudes
    EAN : 9782354122690
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 01/03/2017 > Voir le résumé

    Cet ouvrage est la restitution écrite d'une manifestation pédagogique d'initiation à la recherche qui s'est tenue à l'Université de Perpignan Via Domitia au printemps 2015. Les étudiants de la promotion du master en droit de l'action publique se sont attelés à rendre compte des conditions effectives du gouvernement de la France dans une période où les regards commençaient déjà à se focaliser sur l'élection présidentielle de 2017. En renonçant à bâtir une analyse classique du jeu horizontal et concentré des pouvoirs, ils livrent ici une étude des niveaux décisionnels atomisés et verticaux, mieux à même de faire état de la réalité du pouvoir dans la société contemporaine. La République française subit en effet, dans sa gestion au quotidien, des influences supranationales (internationales et européennes), de même qu'elle se redéfinit en interne, à la faveur d'un processus linéaire de décentralisation, en transférant "du" pourvoir aux collectivités territoriales. La logique démocratique de l'Etat de droit, qui se matérialise dans la figure du juge, irradie un système décisionnel complexe qui se caractérise pourtant, depuis des années maintenant, par la traversée d'une crise durable. Politique, économique et sociale, accentuée aujourd'hui par une vague terroriste sans précédent, cette dernière remet en cause des fondements du régime et expose les institutions et la culture au coeur de laquelle elles ont germé aux conditions de leur redéfinition. La VIe République se dresse alors, pour certains, comme une voie à suivre pour en sortir par le haut : une voie qui vise à penser aujourd'hui le gouvernement de la France pour demain.

    Qté.
    Disponible
  8. La mise en scène dans tous ses états

    Justine Guitard, Claire Picod, Collectif Collection : Etudes
    EAN : 9782354122713
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 01/03/2017 > Voir le résumé

    Apparu au XIXe siècle, le concept de mise en scène a mis longtemps à s'imposer ainsi que l'observe Jacques Aumont. Dans une acception étroite, le terme de "mise en scène", qui s'applique naturellement au théâtre, désigne l'activité consistant dans l'agencement des différents éléments d'interprétation scénique d'une oeuvre dramatique et, dans un sens plus large, l'ensemble des moyens d'interprétation scénique : décoration, éclairage, musique, jeu des acteurs... La mise en scène s'étend, par extension, à tout type d'événement ou de spectacle qui, par une préparation plus ou moins minutieuse en amont, ne peut être qualifié de spontané. En outre, Erving Goffman va bien plus loin en démontrant que tout est mis en scène, y compris la vie quotidienne. Les douze contributions réunies examinent les différentes facettes de la mise en scène dans certaines pratiques sociales, au cinéma et au théâtre. Envisagée comme un art, la mise en scène apparaît alors comme un champ de création à part entière qui permet aux artistes de s'exprimer.

    Qté.
    Disponible
  9. Le catalan en Catalogne Nord et dans les pays catalans

    Alà Baylac Ferrer Collection : Etudes
    EAN : 9782354122720
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 01/03/2017
    Qté.
    Disponible
  10. Corps intermédiaires

    Geneviève Gavignaud-Fontaine, Gilbert Larguier, Collectif Collection : Etudes
    EAN : 9782354122577
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 11/12/2016 > Voir le résumé

    La réflexion sur les corps intermédiaires a connu une longue phase de désintérêt, voire de désaffection en raison de l'image passéiste des corporations associée à la société d'Ancien Régime et aux expériences corporatistes des régimes autoritaires de la première moitié du XXe siècle. Supprimés et interdits en 1791 (décret d'Allarde, loi Le Chapelier), ils étaient tenus pour des obstacles rédhibitoires à la liberté, à l'exercice des droits naturels, à l'intérêt général, à la relation entre les volontés individuelles et l'Etat qui ne saurait tolérer des intermédiaires surtout s'ils s'affichent autonomes. Il fallut attendre les lendemains de la célébration du bicentenaire de la Révolution pour que la réflexion historique se revivifie. Yves Mény, Pierre Rosanvallon revisitèrent alors la notion de corps intermédiaires, en amont comme en aval de la Révolution et jusqu'au temps présent. Fruit de travaux conduits sur le terrain languedocien, notamment dans le domaine de la viticulture si essentiel pour l'économie méridionale, cet ouvrage expose des cas particuliers prenant valeur générale. La cohérence d'une réflexion collective menée des premières années du XVIIIe siècle jusqu'à la veille de la Seconde Guerre mondiale et l'attention portée aux conduites des populations donnent à l'étude des corps intermédiaires la densité des faits humains replacés dans la continuité des siècles. L'attention est attirée sur les continuités et les ruptures dans les stratégies organisationnelles de la société, l'irruption de nouveaux corps intermédiaires venant renouveler espoirs et énergies. La parole est aux acteurs de l'économie, non à ses théoriciens. Opératoire, le concept "corps intermédiaires" fait saisir la rapidité avec laquelle ils se constituent dès que la loi le permet : échec de la Révolution, plus exactement d'une utopie de la liberté qui faisait son lit au libéralisme économique, ou horreur du vide de la société qui ne saurait fonctionner sans corps intermédiaires ? Une partie de la réponse se trouve dans les cahiers de doléances de 1789. La puissance publique, dès 1801, procéda elle-même à la création des conseils de commerce inspirés des Chambres de commerce du XVIIIe siècle. Entre les individus et l'Etat, se développent de nouvelles interactions. La diversité des désignations (syndicats professionnels et interprofessionnels, institutions de lobbying, régions économiques, ou Confédération Générale des Vignerons [CGV] qui fut la réponse la plus efficace et originale à la grande crise viticole de 1907) montre, s'il en était besoin, combien les corps intermédiaires sont présents dans les champs économique, social et politique sans que l'on discerne toujours clairement ni leurs formes et moyens d'action ni leur influence.

    Qté.
    Disponible
  11. Représentations esthétiques en Argentine et dans le Rio de la Plata XIXe, XXe, XXIe siècle : politique, fêtes et excès

    Sylvie Sureda-Cagliani, Collectif Collection : Etudes
    EAN : 9782354122447
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 09/03/2016 > Voir le résumé

    Ce volume en hommage au professeur Francis Suréda réunit les travaux du deuxième Colloque International organisé par le CreaC-CRILAUP - qui s’est tenu à l’université de Perpignan Via domtia les 17 et 18 octobre 2013. Il recueille des contributions de champs disciplinaires divers (théâtre, peinture, musique, cinéma, littérature) qui proposent une lecture originale des représentations esthétiques en Argentine et dans le Rio de la Plata entre le XIXe et le XXIe siècle autour de la politique, des fêtes et des excès.

    Qté.
    Disponible
  12. Questions de santé sur les bords de la Méditerranée

    Gilbert Larguier, Collectif Collection : Etudes
    EAN : 9782354122423
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 12/11/2015 > Voir le résumé

    C’est au cours de l’époque moderne (XVIe-XVIIIe siècle) que les questions de santé commencent à être abordées de manière éclairée, avec une attention plus grande apportée à l’hygiène, la mise en place de mesures visant à éviter la propagation des épidémies, la réorganisation des établissements hospitaliers et d’assistance, les débuts d’une véritable recherche médicale. Tous ces thèmes, facettes d’une révolution en profondeur qui touche à la fois à la société, à l’Etat, à la médecine et aux sciences, aux comportements et aux croyances, sont abordées de manière concrète dans les différentes contributions, complémentaires les unes des autres, qui portent sur le sud de la France, mais ont valeur d’exemple beaucoup plus large. La question fondamentale est en effet : comment une société fait-elle face aux questions de santé ? On pourra voir que les préoccupations contemporaines étaient formulées de manière beaucoup plus claire et pertinente qu’on ne le pense avant la période industrielle.

    Qté.
    Disponible
  13. L'Eglise, le clergé et les fidèles en Languedoc et en pays catalans (XVIe-XVIIIe siècle)

    Gilbert Larguier, Collectif Collection : Etudes
    EAN : 9782354121860
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 29/01/2014 > Voir le résumé

    Ce livre est la publication des communications faites lors de la journée thématique tenue le 9 juin 2013 à l'université de Perpignan, qui a réuni des historiens, des historiens de l'art, des historiens du droit et des institutions. Ce thème paraît classique au premier abord. En fait, si l'on est attentif à l'historiographie récente, on s'aperçoit qu'il est peu traité, les publications s'attachant davantage aux institutions, aux ordres religieux, à la spiritualité. Aussi était-il intéressant d'étudier les relations entretenues par les ecclésiastiques et les fidèles, très variées au quotidien puisque les prêtres ne bornaient par leurs activités et leur rôle aux tâches pastorales, mais recevaient les testaments, étaient choisis comme procureurs des successions, intervenaient dans le choix des conjoints, prêtaient de l'argent..., de d'interroger sur la manière de se comporter des ecclésiastiques, sur les regards réciproques que se portaient les prêtres et les fidèles, sur la place de ces derniers dans la vie paroissiale, la décoration des églises. La comparaison entre le Roussillon, plus largement les pays catalans, et le Languedoc est toujours suggestive. L'éventail des cas présentés grâce à la mise en oeuvre de sources variées - textes juridiques, dossiers de justice, contrats passés avec des artistes, comptabilités d'œuvres paroissiales, livres de raison..., des exemples significatifs sont joints aux articles - offre un regard neuf, nuancé, sur un aspect central de la société d'Ancien Régime.

    Qté.
    Disponible
  14. Mémoire, rumeur, propagande : approche psycho-sociologique

    Patrick Rateau, Collectif Collection : Etudes
    EAN : 9782354121877
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 24/11/2013 > Voir le résumé

    Sous leur apparente diversité, les rumeurs, la mémoire sociale et la propagande entretiennent des relations très étroites. Soumises aux règles de la sociabilité ordinaire, elles rendent compte et explicitent le mode de fonctionnement de la "pensée sociale", cette pensée commune du quotidien qui alimente nos conversations et nos échanges courants. Toute l'oeuvre de Michel-Louis Rouquette fut de décrire au plus près ces règles en traitant les phénomènes collectifs comme des objets de science et en cherchant sans relâche à rendre compte à la fois de leurs particularismes et de leurs invariants. Les six chapitres de cet ouvrage proposent de rendre hommage au travail de Michel-Louis Rouquette en en explorant ses différents aspects. Il présente aussi la transcription intégrale d'une conférence donnée par Michel Louis Rouquette sur le thème de la propagande en 2010.

    Qté.
    Disponible
  15. François Féral

    Jean-François Calmette, Jacobo Rios Rodriguez, Philippe Ségur, Collectif Collection : Etudes
    EAN : 9782354121921
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 07/11/2013 > Voir le résumé

    François Féral, Professeur à l'Université de Perpignan Via Domitia, a su donner à ses travaux l'empreinte de sa propre personnalité. Que ce soit dans les thématiques, où l'on retrouve notamment la confrontation singulière avec la mer, ou dans l'optique utilisée, humaine, latine, ancrée sur le territoire mais ouverte à l'international, sa démarche est à la fois authentique et reconnaissable par ses recherches autour du droit de l'action publique et des sciences administratives. Ses engagements institutionnels l'ont mené de la Direction de la Répression des fraudes à l'école Pratique des Hautes Etudes en passant par la FAO, le CNRS et la présidence de l'Université de Perpignan : dans sa carrière, il a été aussi à l'aise comme Professeur d'Université que comme expert ou homme d'action administrative. Les textes figurant dans cet ouvrage sont des extraits de ses travaux principaux, précédés d'une présentation thématique, ainsi que d'un portrait, rédigés par ses collègues et amis du CDED-CERTAP.

    Qté.
    Disponible
  16. L'avenir des langues anciennes : Repenser les humanités classiques

    Olivier Rimbault, Joël Thomas Collection : Etudes
    EAN : 9782354121372
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 12/10/2011 > Voir le résumé

    Malgré le succès persistant du latin et du grec au niveau collège, où le quart des élèves étudiaient l'une de ces deux langues à la rentrée 2010, l'enseignement des langues anciennes a considérablement décliné au niveau du lycée et de l'université. Il a décliné du point de vue du nombre des étudiants, mais aussi de leurs compétences en langue. Répondant à l'ouvrage de Heinz Wismann et de Pierre Judet de la Combe, L'Avenir des langues, paru en 2004, Olivier Rimbault explique comment l'esprit du "collège unique" et du "Nouveau Lycée", mais surtout les méthodes didactiques en vigueur entraînent ces résultats décevants et leurs conséquences. S'appuyant sur les données de la psychologie et les méthodologies de l'imaginaire, l'auteur montre les limites épistémologiques de ces méthodes. A l'enseignement de langues mortes, il propose de substituer un enseignement de langues tout à la fois mortes, anciennes, vivaces et même vivantes. Un recueil de poésies néolatines personnelles vient illustrer sa démonstration.

    Qté.
    Disponible
  17. Elément d'analyse numérique

    Abdelhaq El Jai Collection : Etudes - Edition : 2e édition
    EAN : 9782354121242
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 04/01/2011
    Qté.
    Disponible
  18. Le monde vu de la plus extrême droite

    Nicolas Lebourg Collection : Etudes
    EAN : 9782354120757
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 15/12/2010 > Voir le résumé

    Dès l'origine, les mouvements fascistes connaissent une marge qui se veut européenne et socialiste. N'ayant pu jouir du pouvoir, ayant souvent été éliminée, elle a toutefois su inventer des discours et des idées pour la construction d'une Europe nationaliste. Ceux-ci ont largement contribué à la formation de la propagande des Etats fascistes après 1942, mettant en exergue l'édification d'un " Nouvel ordre européen ". Après la Seconde Guerre mondiale, et particulièrement avec la phase de décolonisation, puis post-1968, le néo-fascisme a redéployé ces éléments dans le cadre de ce qu'il est convenu d'appeler le nationalisme-révolutionnaire. Ayant placé l'unité européenne en horizon d'attente, ces fascistes oeuvrent à la constitution d'une action et d'une idéologie internationales. Ils participent dès lors à de nombreux champs politiques, nationaux et internationaux, et y entreprennent des tactiques différentes de l'un à l'autre. Leurs idées européistes les entraînent ainsi non seulement dans une élaboration post-moderne du politique, n'hésitant pas à puiser aussi bien dans les signes gauchistes que moyen-orientaux, mais les poussent à des réorientations géopolitiques éclairant l'évolution du monde des lendemains de la Première guerre mondiale à ceux du 11 septembre. De là, ce sont l'histoire et la nature du phénomène fasciste qui sont revisitées. Cet ouvrage s'appuie avant tout sur une documentation inédite : les archives internes des mouvements néo-fascistes et des documents des services de police, essentiellement des Renseignements Généraux. Il reprend des éléments d'une thèse d'histoire contemporaine soutenue à l'Université de Perpignan-Via Domitia (directeur : Jean-Marcel Goger, Université de Perpignan-Via Domitia ; rapporteurs : Pascal Dry, Université Paris I Panthéon-Sorbonne et Roger Grifin, Université d'Oxford Brookes ; Michel Cadé, U P V D ; Olivier Dard, Université de Metz).

    Qté.
    Disponible
  19. En Languedoc au XIIIe siècle, le temps du sac de Béziers

    Monique Bourin, Jean Sagnes, Collectif Collection : Etudes
    EAN : 9782354120689
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 01/09/2010 > Voir le résumé

    Le sac de Béziers ; il est peu d'événements du Moyen Age qui aient eu un tel retentissement auprès de ses contemporains et peu qui aient ensuite, au fil des siècles, acquis un telle portée symbolique. Peu de villes aussi qui aient connu, au cours de leur histoire, pareilles alternances d'opulence et de malheurs. En 1209, la Croisade des Albigeois s'ouvre par la prise de Béziers. Riche et forte parmi les autres villes languedociennes, qui aurait pu alors penser qu'elle serait prise et pillée par une armée que son immensité même fragilisait ? " Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens " ! Stupeur ! Ensanglantée, Béziers ne s'est plus guère rebellée. Qu'aurait été le XIIIe siècle languedocien si Narbonne et Béziers avaient réalisé l'impossible cause commune ? Mais le Languedoc est multiple, une mosaïque d'intérêts divergents. Ces divergences font sa faiblesse et sa force. Car un demi-siècle plus tard, malgré sa haute noblesse terrassée, le Languedoc, et Béziers au premier plan, font preuve d'une étonnante capacité de rebond et de renouvellement. A l'occasion du huitième centenaire de cet épisode tragique de la Croisade, un groupe de médiévistes, spécialistes des pays d'oc, l'a reconsidéré en le mettant au centre d'une histoire aussi large que nécessaire, politique, sociale, économique, culturelle, à partir de documents peu ou mal connus. De part et d'autre de cette horrible année 1209, son passé de vicomté languedocienne et son avenir intégré au royaume de France apparaissent sous des traits nouveaux.

    Qté.
    Disponible
  20. La vieillesse des uns et le travail des autres

    Hervé Blanchard, Eliane Le Dantec, Collectif, Vincent Caradec, Aurélia Belkiri Collection : Etudes
    EAN : 9782354120085
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 10/12/2008 > Voir le résumé

    La forte augmentation de la part des " vieux " - en particulier des " très vieux " dans la population totale alimente la croissance des activités de service à la personne et favorise la création en nombre d'emplois salariés caractérisés par une féminisation très élevée et une précarité notoire (importance du temps partiel subi, faible niveau des rémunérations...). Quels sont les savoir-faire et être, non officiellement reconnus en tant que qualifications, mis en œuvre dans le " travail en train de se faire " pour accompagner les plus âgés d'entre nous dans les actes de la vie quotidienne qu'ils ne peuvent plus réaliser seuls ? Que se passe-t-il de significatif au plan sociétal dans les échanges singuliers qui, à cette occasion, se nouent entre des travailleuses salariées réputées peu qualifiées et des retraités âgés ayant besoin d'être aidés ? Plus précisément encore, qu'en est-il des tâches comme " passer du temps à se parler sur la fin de vie et la mort ", non officiellement identifiées en tant que telles, mais très récurrentes dans les interventions salariées auprès de personnes âgées en perte d'autonomie, qu'elles soient maintenues à domicile ou placées en institution ? A quelles conditions ces tâches peuvent-elles accéder à la qualification au regard de l'efficacité sociale qu'elles contribuent à produire ? Les différentes contributions composant l'ouvrage s'efforcent de préciser les implications de ces questions et d'y apporter des éléments de réponse. A l'échelle des territoires, la connaissance des modalités et des enjeux du travail des uns dans la vieillesse des autres peut venir en appui aux décisions relatives à la prise en charge des difficultés liées à l'avancée en âge comme aux orientations politiques générales qui la fondent. Dans ses ressorts économiques, sociaux et culturels, cette connaissance donne notamment des repères pour étayer l'alternative actuellement en jeu autour des rapports entre générations dans notre société : d'un côté, poursuivre en l'amplifiant la solidarité salariale via la cotisation sociale ou, de l'autre, encourager la responsabilité individuelle via l'épargne complétée, si nécessaire, par une solidarité/assistance à minima palliant ses défaillances.

    Qté.
    Bientôt
    disponible
  21. La ville et ses marges scolaires

    David Giband, Guillaume Lacquement, Collectif Collection : Etudes
    EAN : 9782354120009
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 28/02/2007 > Voir le résumé

    Les modes de planification urbaine comme les modalités d'intervention dans les quartiers dits " sensibles " font depuis longtemps l'objet de critiques tant du côté des chercheurs en sciences sociales que de celui des praticiens et des acteurs institutionnels ou associatifs. Parmi les nombreux dysfonctionnements, les zones d'éducation prioritaire, établies en 1981 par le rapport Savary, sont montrées du doigt. Les liens entre un territoire (le quartier, la cité, la ZUP) et son institution première (l'école) se désagrègent au rythme de la paupérisation et de l'adoption commune de pratiques d'évitement. Les politiques publiques, spécifiques à l'enseignement prioritaire (ZER, REP), contribuent par la désignation d'un zonage spécifique à la construction de " ségrégations scolaires ", sociales et spatiales. Le constat, s'il n'est pas neuf, n'en reste pas moins d'actualité et renvoie à la pertinence des découpages institutionnels en décalage avec la demande sociale et la pratique urbanistique engagée depuis la loi SRU (Solidarité et Renouvellement urbain, décembre 2000) dans la voie de la planification et de la concertation.En croisant les approches de la Géographie et de la Sociologie, l'ouvrage interroge les liens complexe entre le territoire de la ville, l'école en tant qu'institution et comme acteur local, et la planification urbaine. En confrontant le contexte français à des expériences étrangères choisies, l'analyse remet en perspective les objectifs de la politique de rénovation urbaine mise en place à partir de 2003. Le dispositif ambitionne un " idéal de mixité urbaine et sociale " qui place de fait la question scolaire au centre de la réflexion planificatrice en matière de renouvellement urbain. Mais, cela suppose une extension de la démarche de concertation au secteur scolaire et une redistribution des prérogatives au sein d'un système complexe d'acteurs (Education Nationale, collectivités territoriales, associations, enseignants et parents). Des modalités de l'intégration des marges scolaires dépendent alors la cohérence comme l'efficience des projet de planification urbaine.

    Qté.
    Disponible
  22. Déclinaisons de la voie : avoiement, dévoiement, fourvoiement

    Paul Carmignani, Pascale Amiot-Jouenne, Hélène Guillaume, Jonathan Pollock, Collectif Collection : Etudes
    EAN : 9782914518840
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 30/09/2006 > Voir le résumé

    L'ouvrage présente la synthèse de deux années de travaux menés par les membres du VECT-Mare Nostrum ("Voyages, Echanges, Confrontations, Transformations"), groupe de recherche pluridisciplinaire de l'Université de Perpignan-Via Domitia. Reliant les domaines de l'imaginaire, de la littérature et de l'épistémologie, les treize études réunies ici confrontent les réflexions de spécialistes de divers domaines (lettres classiques, lettres modernes, études médiévales, philosophie, études anglo-américaines, études irlandaises) sur le thème de la voie et de ses aléas, sous la triple forme de l'avoiement (la mise en route), de dévoiement (le fait de changer de voie, de s'écarter de l'itinéraire) et du fourvoiement (le fait de quitter toute voie). L'ouvrage s'ouvre sur une prise de repères qui place les usages de l'image de la voie dans une perspective épistémologique et souligne le biais " spatialisant " des habitudes de pensée dominantes, de tradition aristotélicienne. Elle présente trois types de conceptions de la voie, respectivement attachées aux traditions aristotélo-thomiste (la voie selon sa fin), épicurienne (la voie selon son origine) et à la pensée chinoise pré-bouddhiste, dans laquelle la voie ne se définit ni selon un début ni selon une fin mais ne se comprend qu'en fonction du trajet lui-même. Ainsi, de manière largement diachronique, l'analyse de diverses conceptions et modalités de la voie et du voyage opère une mise en perspective philosophique, historique et littéraire nouvelle et donne à percevoir des dimensions subtiles du triptyque de l'avoiement, du dévoiement et du fourvoiement depuis l'antiquité. Epicure et Lucrèce posaient la déclinaison comme source de toute création : dans l'évolution de son imaginaire et par le déplacement des valeurs de l'avoiement, du dévoiement et du fourvoiement, la littérature occidentale a su donner toute sa place à ce principe vital.

    Qté.
    Disponible
  23. Sadi Carnot 1786-1832

    Victor Brodiansky Collection : Etudes
    EAN : 9782914518864
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 25/09/2006 > Voir le résumé

    L'originalité de ce livre est de présenter une réflexion sur la vie et l'œuvre de Carnot et sur les applications qui en découlent. Après avoir présenté Lazare Carnot, son père, qui eut une forte influence sur lui, l'auteur montre comment Sadi a médité sur bon nombre de problèmes scientifiques comme ceux liés à la chaleur, aux propriétés des fluides ou aux machines à vapeur. Il place le cheminement de la pensée de Sadi Carnot dans le contexte scientifique de l'époque en y associant les grands savants du XIXe siècle. L'œuvre maîtresse de Carnot " Réflexions sur la puissance motrice du feu et sur les machines propres à développer cette puissance " est ensuite présentée en montrant son immense portée scientifique et technique, malgré un accueil mitigé par nombre de savants contemporains. L'auteur met en évidence les avancées que Carnot a permis de réaliser dans la conception de machines performantes et les progrès qu'il a induit dans le domaine de la thermodynamique naissante. Bien plus qu'une biographie, ce livre est une rétrospective sur l'évolution raisonnée et critique, conduite par Carnot et d'autres savants après lui, d'une science de base la thermodynamique appliquée.

    Qté.
    Disponible
  24. Pouvoirs municipaux et pouvoir royal en Roussillon et en Languedoc XVIIe-XVIIIe siècles

    Gilbert Larguier, Collectif Collection : Etudes
    EAN : 9782914518918
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 31/08/2006 > Voir le résumé

    Interroger les pouvoirs locaux, leur organisation, leur fonctionnement, leurs relations avec le pouvoir royal, reste un thème
    inépuisable encore neuf, surtout si l'on se place dans une perspective comparative, ce qu'offre le cas du Roussillon annexé en 1659 et du
    Languedoc intégré trois siècles plus tôt au royaume de France. Les différences entre les deux provinces sont profondes en effet derrière
    les apparences. Leur analyse fait redécouvrir le statut des individus, leur droit à la représentation, les stratégies déployées pour accéder au pouvoir, bénéficier des avantages qu'il confère, éviter les charges qu'impose la qualité de citoyen. Dépasser les cadres institutionnels, relativement stables, permet de se placer au plus près des réalités, au cœur des relations sociales, du fonctionnement de l'État, infiniment plus complexe et nuancé qu'on ne l'a longtemps cru. L'exemple des deux provinces intéresse le royaume de France dans son ensemble.

    Qté.
    Disponible
  25. Hérérologies

    Groupe H3 Collection : Etudes
    EAN : 9782914518826
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 14/06/2006 > Voir le résumé

    Devant des objets artistiques qui, soit par nécessité interne, soit par éloignement historique, font échec à la transmission et à la communicabilité, l'enseignant, le critique et le chercheur se doivent d'interroger les fondements de leur pratique et de développer des stratégies plus propices à recueillir le non transmis (sous sa double forme de " pas encore transmis " et d'" impossible à transmettre "). On préfère trop souvent déceler des liens, des harmonies, des chaînons soi-disant manquants, sans songer à redonner toute leur force aux écarts que creusent une pensée ou une œuvre marquantes. L'artiste n'est pas toujours cet être pur qui cherche à parfaire son œuvre dans une cohérence interne, il est tout autant le carrefour passif de forces antagonistes qui débordent largement l'expérience artistique. Le lecteur, spectateur ou auditeur peut rejeter ce qu'il absorbe, ou rester impénétrable suivant les circonstances. L'acte culturel n'est déjà plus ce que tel groupe veut s'approprier pour transmettre aux autres sa vision de la vie, car aujourd'hui des groupes ne peuvent pas, ou ne veulent plus communiquer. Notre but est de rendre manifestes les règles (critères) qui entravent la transmission, afin d'en proposer d'autres à la place ou en sus. En revanche, l'utopie du " sans règles " nous semble vaine: l'absence de règles est un signe avant-coureur de la reproduction. Trouver, c'est inventer. Groupe H3

    Qté.
    Disponible
  26. Eléments de contrôlabilité

    Abdelhaq El Jaï Collection : Etudes
    EAN : 9782914518901
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 31/05/2006
    Qté.
    Disponible
  27. Potins, cancans et littérature

    Nathalie Solomon, Anne Chamayou, Brigitte Bercoff, Mireille Courrént, Collectif Collection : Etudes
    EAN : 9782914518819
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 31/03/2006 > Voir le résumé

    Univers de la parole inconsistante, médisante ou scandaleuse quand la littérature prétend à la dignité du sens et à la pérennité de son discours ; activité des femmes bavardes, des badauds impuissants et des mondains désœuvrés quand l'écrivain engage l'essentiel d'une vie, d'une vision, d'un art, fût-ce même d'un jeu, dans le travail fixé d'une écriture, le potin relève de ces pratiques délectables mais indignes et parfois délectables à proportion de leur indignité qui sont sans doute inhérentes à la vie sociale mais semblent sans relation, sans mesure commune avec cette autre pratique délectable mais souveraine qu'est la littérature. Opposés l'un à l'autre dans leurs modalités, leur vocation, leurs victoires, la littérature et le potin entretiennent pourtant des affinités que, malgré l'insolence du rapprochement, le colloque de Perpignan a souhaité explorer. Si l'on connaît les situations et les milieux où, dans l'histoire de la littérature, celle-ci a trouvé à s'épanouir, il reste à analyser par quels processus les propos tenus dans les cercles ou les salons deviennent matière d'œuvres et au prix de quelles transformations. Comment le potin est-il fait littérature ? Inversement, pour autant que la littérature participe elle aussi d'un discours social à large spectre, on peut se demander quelle place elle accorde à cette forme de commérage, avec quelle autorité, quelle jubilation, au prix de quelle mauvaise conscience, au mépris de quelle représentation de l'écrivain ? Portrait de l'artiste en " potineur " ou comment la littérature se fait potin... D'autre part, la relation entre littérature et potin intéresse la fiction, à la fois comme catégorie morale et comme modalité de récit. En effet, si potiner consiste essentiellement à échanger ce qui est présenté comme une information, tout (enjeu de cette information -qualité discriminante à quoi s'évalue le potin- est celui de sa vérité. Et pour peu que cette information soit développée, sa structure est celle du récit, au cœur le plus souvent de la conversation. On pourra donc confronter les œuvres aux événements ou aux êtres qu'elles " potinisent " pour mesurer quel usage est fait des potins, quelle relation au romanesque ils entretiennent selon qu'ils sont vérifiés ou falsifiés, selon qu'ils engendrent, noyautent ou entravent le récit. Cette réflexion a pu s'étendre au-delà du roman, à l'ensemble des genres et des formes littéraires, ceux où le potin est le plus attendu (lettres, romans à clés, portraits, satires, ou caractères, pamphlets, gazettes, journaux, carnets), ceux où on ne l'attendrait pas (poésie, théâtre), et ceux où sa présence parai trahir les exigences ordinaires du genre, celles du sérieux et de l'objectivité par exemple (mémoires, chroniques ..). Les actes de ce colloque, où le potin fut considéré dans tous ses rapports (thématique, structurel, métalittéraire, générique, stylistique etc..) avec la littérature et ceux qui la font, permettent à la fois de tenter une mise au point théorique et d'ouvrir des perspectives historiques.

    Qté.
    Disponible
  28. La Méditerranée à feu et à sang

    Paul Carmignani, Jean-Yves Laurichesse, Joël Thomas, Thierry Eloi, Collectif Collection : Etudes
    EAN : 9782914518833
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 31/03/2006 > Voir le résumé

    Les deux précédents colloques internationaux organisés par l'Équipe de recherches VECT Mare Nostrum - "Saveurs, senteurs : le goût de là Méditerranée" et "Rythmes et lumières de la Méditerrannée" - ayant privilégié l'image du monde méditerranéen comme " machine à faire de la civilisation " (P. Valéry), il était temps, pour équilibrer l'analyse et l'image que nous souhaitons en donner, de prendre pour objet la Méditerranée belliqueuse et cruelle. L'approche retenue pour cette nouvelle série de contributions s'inscrit dans le cadre de la poétique (théorie généralisée de la littérature ou rhétorique restreinte) ou mieux encore de la poiétigtte " le faire qui s'achève est quelque oeuvre " (P Valéry). Elle nous conduira à examiner la spécificité du récit de guerre et la démarche paradoxale de l'écrivain, ce " pense-phrases " (R. Barthes), confronté à la gageure de rendre accessible au langage une expérience a priori ineffable qui risquait fort d'être à jamais condamnée à " l'aphasie du monstrueux " (J. Hervier).

    Qté.
    Disponible
  29. Invectives

    Didier Girard, Jonathan Pollock, Collectif Collection : Etudes
    EAN : 9782914518758
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 28/02/2006 > Voir le résumé

    La lettre tue, soit. Mais qu'en est-il de la parole dite vive ? Nous pensons d'habitude à ses vertus communicatives " à la chaleur que tisse la parole / autour de son noyau le rêve qu'on appelle nous " (Tristan Tzara). Cependant, lorsque la haine, l'indignation, la colère ou la peine, investissent la langue, la chaleur devient insoutenable. On appelle " invective " cette fulguration de la langue, ces paroles ou ces discours agressifs visant à réduire l'adversaire, quel qu'il soit, au silence et au néant. Au lieu d'essayer de conceptualiser une notion, il s'agit de mettre en évidence des opérations. Ainsi la première partie (" Présentations ") s'ouvre aux foudres de l'invective (spontanée, codifiée ou littéraire) pour tenter de décrire, et d'expérimenter, deux des processus qui la constituent : un processus irruptif au fil duquel l'affect violent " s'expulse " en passant dans la voix et la langue du furieux ; et un processus ruptif qui délie, sépare et éloigne définitivement les parties en conflit. La deuxième partie (" Littératures et Représentations ") explore plus avant les rapports entre le corps et le verbe, en suivant le cours de l'histoire culturelle occidentale. Quand le corps reprend la parole, non seulement il se met à parler de nouveau, mais aussi il reprend ce qui lui revient, ce qui vient de lui. Reprendre la parole, c'est à la fois l'amender, l'améliorer (comme on reprend des bas) et la blâmer, la réprimander, la condamner. L'invective connaît ainsi une visée proprement poétique.

    Qté.
    Bientôt
    disponible
  30. Eléments de mathématiques

    Abdelhaq El Jaï Collection : Etudes
    EAN : 9782914518796
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 28/02/2006
    Qté.
    Bientôt
    disponible
par page
  1. 1
  2. ...
  3. 5

Identifiez-vous pour consulter vos prix remisés et commander