Résultats de recherche

34 résultats pour Éditeur: Presse Universitaire
par page
  1. 1
  2. 2
Identifiez-vous pour consulter vos prix remisés et commander
  1. Les mille et un visages de Segundo de Chomón

    Réjane Hamus-Vallée, Jacques Malthête, Stéphanie almon, llectif Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757428092
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 03/07/2019 > Voir le résumé

    Segundo de Chomón (1871-1929) est l'un des maîtres incontestés des premiers trucages cinématographiques et des débuts de la mise en couleurs des images animées. Néanmoins, ce pionnier espagnol est bien plus que cela et l'importance de son oeuvre aurait sans doute été mieux étudiée sans l'ombre portée de Georges Méliès. Si Chomón a pu s'inspirer du célèbre prestidigitateur français dans certains de ses films à trucs, il s'en distingue toutefois clairement par son exploitation magistrale du tour de manivelle, des ombres chinoises et du mouvement inversé. Par ailleurs, il reste l'un des rares à avoir réussi le passage entre le cinéma monstratif des films à trucs des années 1900 et le cinéma institutionnalisé des années 1910. Les trucages de ses premières scènes à trucs chez Pathé frères deviendront effets spéciaux dans les films narratifs dont il assurera l'exécution, tel Maciste alpino de Giovanni Pastrone en 1916. Cet ouvrage propose de revisiter son oeuvre et de comprendre les mille et un visages de ce formidable pionnier du cinématographe, truqueur, coloriste et cinématographiste. Cet ouvrage est issu d'un colloque organisé en novembre 2017 par la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé et "Les Arts trompeurs. Machines. Magie. Médias".

    Qté.
    Disponible
  2. Le cinéma taiwanais

    Matthieu Kolatte Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757424445
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 20/02/2019 > Voir le résumé

    Les oevres de réalisateurs tels que Hou Hsiao-hsien, Tsai Ming-liang, Ang Lee ou Edward Yang ont d'ores et déjà acquis leur place dans l'histoire du septième art. Mais au-delà d'elles, que sait-on du cinéma taiwanais ? Quelles ont été les principales étapes de son développement ? De quel contexte historique, social, culturel et politique est-il le produit ? Que nous apprend-il sur le pays qui l'a vu naître et grandir ? C'est à ces questions que ce livre se propose de répondre. Offrant la première synthèse large en français sur ce sujet, ses pages présentent l'évolution du cinéma taiwanais, des débuts aux dernières sorties, éclairant au passage les tensions historiques qui en traversent à tout moment le développement. Les présentations en fin d'ouvrage de vingt-cinq réalisateurs viennent compléter cette traversée historique, invitant le lecteur à la découverte de classiques incontournables, mais aussi d'oevres méconnues de ce cinéma d'une richesse étonnante.

    Qté.
    Disponible
  3. Carlos Saura

    Marianne Bloch-Robin Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757423622
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 28/11/2018 > Voir le résumé

    A partir de l'oeuvre cinématographique du réalisateur espagnol Carlos Saura, cet ouvrage s'intéresse aux rôles narratifs et esthétiques de la musique vocale dans les films de fictions. Les fonctions de la musique vocale (paroles et musique) au scin du film sont analysées sous différents aspects : ordre, temps et espace du récit, caractérisation des personnages, révélation de leurs points de vue et de celui de l'énonciateur filmique. La notion de resémantisation est au coeur des analyses proposées car l'interrelation constante entre paroles, musiques et les autres matières sonores et visuelles produit toujours un glissement sémantique de la chanson qui influence elle-même la compréhension des autres éléments filmiques. L'oeuvre polysémique du cinéaste espagnol, très grand mélomane et maître de l'"oeuvre ouverte", permet de mettre en évidence ces rôles de la chanson, car la musique vocale se prête parfaitement à une révélation détournée du sens, caractéristique chez l'auteur de Cria Cuervos.

    Qté.
    Disponible
  4. Machines, Magie, Médias

    Frank Kessler, Jean-Marc Larrue, Giusy Pisano, Collectif Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757422922
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 10/10/2018 > Voir le résumé

    Constellation dynamique où se croisent, s'entremêlent et se redéfinissent les pratiques comme les savoirs, la magie se déploie en multiples facettes en se nourrissant des avancées de la connaissance dans les domaines les plus divers : de la physique à la religion, de la chimie à la linguistique, de la philosophie aux technologies, des théories de la communication et des médias au corps performant. C'est dans le but de cerner les principaux enjeux de ce vaste ensemble mouvant que nous avons convié des spécialistes à l'aborder, à partir de leur pratique et de leur discipline d'origine, en se concentrant sur sa dimension spectaculaire. De la scène au cinéma, de la télévision aux réalités augmentées et virtuelles, des spectacles de cirque aux spectacles aquatiques, la pratique magicienne n'a pas cessé de se renouveler et de se métamorphoser, perpétuant cette aura de mystère et de secret qui ne cesse de fasciner mais qui représente aussi, il faut le dire, un sérieux défi pour tout chercheur du domaine. C 'est la raison pour laquelle nous avons tenu à intégrer, en plus des théoriciens et historiens, des magiciens à ce vaste projet qui marque un premier aboutissement des travaux du groupe international de recherche Les Arts Trompeurs.

    Qté.
    Disponible
  5. La critique d'art à l'écran

    Sylvain Dreyer, Dominique Vaugeois, Collectif Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757420195
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 18/04/2018 > Voir le résumé

    Le film est-il à même de renouveler notre rapport aux arts plastiques ? Est-il capable, surtout, de tenir un discours critique spécifique sur les oeuvres, l'histoire de l'art ou l'esthétique ? A l'intérieur du champ du "film sur l'art" auquel l'époque accorde une pleine visibilité, le propos de cet ouvrage est de configurer une zone particulière, celle des médiations cinématographiques du savoir sur l'art. Sont envisagés les films qui ouvrent un espace critique, c'est-à-dire ceux qui exhibent leur source d'énonciation ou articulent un discours argumenté à propos de l'oeuvre, du medium ou de l'art en général. Quatre pistes de réflexion majeures sont abordées : capacité du cinéma à construire un regard critique sur la production artistique, à capter le geste du peintre afin de percer le secret d'un style, à représenter les musées et les publics, enfin à remettre en question le partage des hiérarchies et des genres.

    Qté.
    Disponible
  6. Cinéma russe contemporain, (r)évolutions

    Eugénie Zvonkine, Collectif Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757417997
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 29/11/2017 > Voir le résumé

    A cause de ses incroyables mutations, le cinéma russe des années quatre-vingt-dix et celui du XXIe siècle devait être abordé dans un ouvrage collectif à la fois à travers ses thématiques, ses inventions formelles, mais également ses rapports avec l'Etat. Comment le cinéma russe contemporain repense son passé soviétique et s'inscrit dans la Russie d'aujourd'hui, comment il négocie sa place face aux goûts des spectateurs et aux exigences étatiques, comment il invente ou réinvente ses formes génériques et quelle place il laisse aux cinéastes singuliers et à leurs univers cinématographiques, voilà les questions auxquelles l'ouvrage proposera des réponses. Ecrits par les spécialistes russes, européens et américains, les textes abordent le cinéma sous des angles différents : juridique et économique, mais également historique et esthétique. Premier ouvrage collectif en français sur le cinéma russe contemporain, ce volume se veut une exploration d'une cinématographie riche et protéiforme, encore trop peu connue aujourd'hui en France.

    Qté.
    Disponible
  7. Regarder des films en Afriques

    Patricia Caillé, Claude Forest, Collectif Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757417249
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 08/11/2017 > Voir le résumé

    Le cinéma en Afriques se trouve devant une situation inédite. La disparition des salles de cinéma sur ce continent coïncide avec une production de films accrue, y compris de ces pays, et une diffusion considérablement développée pour une grande partie des populations urbaines. Mais où et comment sont-ils vus ? De quels films s'agit-il ? Sommes-nous toujours dans le cinéma ? Un ensemble de travaux tente de répondre à ces questions, posant un jalon dans une réflexion sur les rapports que des publics entretiennent aujourd'hui avec des films en Afriques. Ces recherches rendent compte de la façon dont les mutations technologiques affectent le rapport aux films dans des régions caractérisées jusqu'à très récemment par la rareté dans des économies du cinéma et de l'audiovisuel largement dominées par les pays occidentaux. Sont livrés également les premiers résultats d'une enquête comparative inédite menée en Tunisie, au Togo et au Tchad sur la façon dont les spectateurs voient aujourd'hui des films.

    Qté.
    Disponible
  8. Rendre accessible le théâtre étranger (XIXe-XXIe siècles)

    Marianne Bouchardon, Ariane Ferry, Collectif Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757415870
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 24/05/2017 > Voir le résumé

    Du XIXe au XXIe siècle, la centralisation de la vie théâtrale autour du répertoire français a fini par céder la place à une véritable circulation internationale des propositions dramatiques. Comment ont pu être franchis les obstacles linguistiques, esthétiques ou idéologiques à l'import-export du théâtre d'un pays à l'autre ? Quelles stratégies ont permis de rendre accessibles à des spectateurs de plus en plus curieux de la diversité des langues et des cultures des pièces venues d'ailleurs ?

    Qté.
    Disponible
  9. Histoire du cinéma polonais

    Tadeusz Lubelski, Isabelle Jannès-Kalinowski Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757411490
    Presse Universitaire | Relié | Paru le 29/03/2017 > Voir le résumé

    Toute l'histoire du cinéma polonais - des premières séances du cinématographe Lumière organisées en 1896 jusqu'à Ida et Imagine en 2013 – présentée dans un discours historico-cinématographique homogène. Le récit contient des analyses de films, des biographies de cinéastes ainsi que le contexte historique. Cet ouvrage d'un professeur de l'Université Jagellonne de Cracovie, appuyé sur une importante bibliographie, est la première étude complète sur le sujet publiée en France depuis vingt ans.

    Qté.
    Disponible
  10. L'internationalisation des productions cinématographiques et audiovisuelles

    Claude Forest, Collectif Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757415818
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 29/03/2017 > Voir le résumé

    La part croissante de l'internationalisation dans le montage financier des productions de films et séries constitue un fait majeur récent. Les incitations fiscales modifient les alliances entre producteurs et accroissent les niveaux quantitatif et qualitatif des oeuvres. L'optimisation des financements pousse aux stratégies de coopération entre structures de pays tiers. Pour la première fois en France, parole est donnée à des chercheurs de disciplines complémentaires, et à des producteurs de toutes tailles économiques aux pratiques diversifiées.

    Qté.
    Disponible
  11. Voyages et exils au cinéma

    Patricia-Laure Thivat, Collectif Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757414873
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 01/03/2017 > Voir le résumé

    Voyages et exils au cinéma, rencontres de l'altérité s'intéresse aux phénomènes d'hybridation entre cultures tels qu'ils se traduisent à l'écran, sans restriction géographique (cinémas américain, italien, africain, libanais, indien, taïwanais, japonais etc.). Si le voyage et l'exil des cinéastes sont sources de transferts culturels et esthétiques, le thème du voyage et de l'exil représenté au cinéma questionne la notion d'altérité en proposant une vision diversifiée de la rencontre entre autochtones et nouveaux arrivants. Dans un monde globalisé, mais qui continue de s'interroger à la fois sur la mixité culturelle et le sens de la nation, le cinéma reflète ainsi les cultures plurielles dans leur richesse et leur vivacité, mais aussi les replis communautaires, les phénomènes d'imprégnation et bien entendu de domination culturelle. La caméra se désigne alors comme acteur, témoin et exégète de ces processus qui, s'ils ont une longue histoire et se développent tout au long du XXe siècle, culminent dans notre temps présent.

    Qté.
    Disponible
  12. Peindre pour le cinéma

    Réjane Hamus-Vallée Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757413814
    Presse Universitaire | Dos carré collé | Paru le 02/10/2016 > Voir le résumé

    Présent depuis les débuts du cinématographe et traversant toute l'histoire du cinéma, le Matte Painting permet de combiner en un même plan large un décor réel et son prolongement sous forme d'une peinture, qu'elle soit réalisée avec des pinceaux sur du verre ou créée numériquement. Son agencement avec d'autres plans est si parfait que le spectateur en est rarement conscient. L'illusion est ainsi complète pour le serment du Jeu de paume de Napoléon d'Abel Gance (1927), la façade de l'Inquirer de Citizen Kane d'Orson Welles (1940), la visite d'un musée est-berlinois du Rideau déchiré d'Alfred Hitchcock (1965), la forêt du Retour du Jedi (Richard Marquand, 1983) ou celle d'Avatar (James Cameron, 2008)... Cet ouvrage propose une histoire de cette technique, de ses ancêtres directs à ses différentes technologies cinématographiques. Il analyse la façon dont les matte painters ont cherché et cherchent toujours à introduire ce décor truqué en harmonie avec l'esthétique de la mise en scène. Ainsi, par l'étude du Matte Painting, c'est le rôle des effets spéciaux au cinéma qui est questionné, au moment où le numérique renouvelle les enjeux même de l'illusion cinématographique.

    Qté.
    Disponible
  13. Les archives de la mise en scène

    Pascale Alexandre- Bergues, Martin Laliberté, Collectif Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757413692
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 21/09/2016 > Voir le résumé

    Longtemps méprisés, les spectacles populaires sont abordés ici sous l'angle d'une culture médiatique dont on suit l'essor à travers différentes formes de spectacles visuels et sonores, théâtre, cinéma, music-hall ou café-concert. Ce volume, Spectacles populaires et culture médiatique, s'inscrit dans la continuité du précédent ouvrage publié dans la même collection, Hypermédialités du théâtre. Les dix-neuf contributions que renferme le présent volume poursuivent l'analyse des archives du fonds de l'Association de la Régie Théâtrale (ART), déposé à la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris. Peu étudiée jusqu'ici, cette riche collection rassemble les documents - près de 6 500 pour la période choisie - déposés par les régisseurs, metteurs en scène et directeurs de théâtre de la région parisienne : relevés de mise en scène, photographies, partitions, articles de presse... Une grande partie de ce fonds concerne des oeuvres traditionnellement rangées dans la catégorie des spectacles populaires.

    Qté.
    Disponible
  14. Noir

    Véronique Perruchon Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757412855
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 08/06/2016 > Voir le résumé

    Cette étude est une traversée historique et esthétique du noir au théâtre. Par des exemples concrets, l'ouvrage rend compte de son évolution et permet d'établir le noir en tant que lumière parmi les composantes de la scène. Du XVe au XVIIe siècle, la lumière était un luxe. Au XIXe siècle, époque de "l'obscurcissement des théâtres", le noir est un allié de l'illusion théâtrale. En se rapprochant du XXe siècle, il trouve progressivement sa place et ses richesses esthétiques. Car enfin, on va "faire le noir et travailler l'ombre", grâce au symbolisme, au naturalisme ou à l'expressionnisme. Dès lors, à l'instar des futuristes, de la danse de Loïe Fuller et du théâtre d'ombres, on peut éprouver le noir et jouer avec lui dans le cadre de la boîte noire du théâtre. Plastiquement, au XXIe siècle, le noir se révèle dans son absence ou sa présence. Le noir prend en charge la dimension poétique et politique du théâtre. Il devient "avaleur", "mangeur d'images" et révélateur des grandes tragédies contemporaines.

    Qté.
    Bientôt
    disponible
  15. Cinémas libertaires

    Nicole Brenez, Isabelle Marinone, Collectif Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757409527
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 07/10/2015 > Voir le résumé

    Les contributeurs, parmi lesquels de nombreux cinéastes et plasticiens, explorent le corpus méconnu des films issus des idéaux libertaires, depuis la lutte armée jusqu'aux pensées de la non-violence. Cet ouvrage décrit la diversité des pratiques inventées par les réalisateurs engagés ; les formes spécifiques nées de films revendiquant une action concrète, que celle-ci soit d'ordre révolutionnaire, pédagogique ou simplement émancipatrice ; les puissances de déplacement, de destruction et de proposition théorique dynamisées par l'esprit anarchiste. Il met en circulation des documents rares ou inédits concernant l'histoire des cinémas libertaires et la parole de certaines de ses figures parmi les plus créatrices, enthousiasmantes, libératrices.

    Qté.
    Disponible
  16. La Grande illusion

    Luc Vancheri Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757411193
    Presse Universitaire | Dos carré collé | Paru le 30/09/2015 > Voir le résumé

    La Grande Illusion de Jean Renoir compte parmi les films les plus étudiés de l'histoire du cinéma. On a pourtant méconnu un aspect essentiel de ce film qui emprunte à la culture visuelle de son auteur des oeuvres de peinture aussi importantes que le retable d'Issenheim de Grünewald, le Polyptyque de saint Antoine de Piero della Francesca ou L'Annonciation de Léonard de Vinci. Ce matériel iconographique qui constitue la documentation raisonnée du musée imaginaire de Renoir est encore et surtout l'instrument d'une politique de l'art en temps de guerre qui rencontre les engagements de Georges Bataille, de Pablo Picasso et d'André Malraux. C'est à partir de quelques chefs-d'oeuvre de la peinture occidentale que Renoir a choisi de s'interroger sur le destin de la civilisation, thème douloureusement polémique de l'entre-deux-guerres, ainsi que sur ses attaches chrétiennes qu'il rassemble sur la figure de la Vierge Marie. La Grande Illusion est "un film fantôme" disait Renoir à l'occasion de sa ressortie en 1946 : quelque soixante-dix ans plus tard ce film continue de hanter notre imaginaire cinématographique.

    Qté.
    Disponible
  17. Théâtre et intermédialité

    Jean-Marc Larrue, Collectif Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757409077
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 24/06/2015 > Voir le résumé

    Théâtre et intermédialité propose une première application en français, à grande échelle et sur des objets variés - analyses de spectacles, modes de production, discours théoriques - des concepts intermédiaux, ou de concepts repris par l'intermédialité, à l'univers du théâtre. Si les études intermédiales, qui sont nées dans le sillage de la "révolution numérique" , ont à peine trente ans, les processus qu'elles contribuent à mettre au jour remontent bien au-delà de cette dernière vague technologique majeure. Le théâtre en offre une très bonne illustration. Art deux fois millénaire, le théâtre est l'une des pratiques intermédiales les plus anciennes et les plus connues. L'intermédialité désigne à la fois un objet, une dynamique et une approche. Comme objet, elle concerne les relations complexes, foisonnantes, instables, polymorphes entre les médias. Cela touche autant des valeurs, des protocoles, des savoirs que des technologies qui passent ainsi, selon les modalités les plus diverses, d'un contexte médial à un autre. Comme dynamique, l'intermédialité est ce qui permet l'évolution, la création et le repositionnement continuel des médias, parfois aussi leur disparition : la dynamique intermédiale produit aussi des résidus (qu'on pense à la machine à écrire). Il découle de cela la nécessité d'une approche originale susceptible de mieux comprendre cet objet et cette dynamique. Les dix-neuf articles de cet ouvrage, en même temps qu'ils explorent le théâtre selon une perspective intermédiale, montrent bien la diversité des phénomènes intermédiaux et des approches qu'on peut en avoir au théâtre comme dans d'autres pratiques.

    Qté.
    Disponible
  18. Les archives de la mise en scène

    Jean-Marc Larrue, Giusy Pisano, Collectif Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757408537
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 11/12/2014 > Voir le résumé

    Une équipe internationale constituée de 21 chercheurs en théâtre, cinéma, divertissements populaires, littérature, médias et musique présente dans cet ouvrage les résultats de l'analyse du fonds d'archives de la ART (Association de la Régie Théâtrale). Cette vaste collection de plus de 6 500 documents porte sur 2 000 spectacles créés à Paris et repris en tournée - y compris en Afrique, en Europe et au Canada - entre 1850 et 1950. Créée par les praticiens de théâtre au fil des productions, ces documents d'une richesse exceptionnelle permettent aux chercheurs de pénétrer au coeur même de la fabrique du spectacle au moment où apparaît et s'impose la figure du metteur en scène. Par une approche transversale attentive aux traces et indices et dans un va-et-vient continu entre observation et conceptualisation, ils en dégagent le tableau d'une pratique théâtrale dynamique et variée qui n'hésite pas à intégrer les technologies reproductives à son arsenal créatif. Le théâtre de cette époque apparaît ainsi bien plus technologisé que l'image que nous en avons. Organisé en quatre axes - "Esthétique et technologie du son", "Esthétiques du visuel", "Mise en scène" et "Dynamiques intermédiales", l'examen des documents rend compte de la présence sur scène de la peinture, de la scénographie, de la technologie sonore, de la musique, du chant, de la photographie, de la magie et du cinéma. C'est cette dynamique fédératrice singulière du théâtre, considéré ici comme un hypermédia, qui est l'objet du présent ouvrage collectif, d'où son titre : Archives de la mise en scène. Hypermédialités du théâtre.

    Qté.
    Disponible
  19. Y a-t-il un cinéma d'auteur ?

    Michel Serceau Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757407738
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 15/07/2014 > Voir le résumé

    La vulgarisation de la notion d'auteur de film, tant du côté de la réception que de la production, fait écran à une question que la critique, héritière zélée de la Politique des auteurs mise en oeuvre par les Cahiers du cinéma de jadis, ne pose plus, celle des critères qui permettraient de distinguer, de même que l'on distingue les écrivains des écrivants, les grands cinéastes des réalisateurs et des tâcherons. Ceci ne suffit pas à cela. Les critères d'appréciation étant devenus plus culturalistes qu'esthétiques, ou alors esthétisants, il n'est pas certains en bref que ceux que l'on présente comme des auteurs et les auteurs eux-mêmes soient de grands cinéastes. On ne prend guère en compte la façon dont le film fait sens au-delà de l'information, du discours, du message. Il ne suffit pas d'effets de sens, il faut que le spectateur soit mis en position de participer et même de construire du sens. Des classiques aux modernes, le cinéma a certes considérablement évolué : de nouveaux genres sont apparus, le cinéma documentaire a effectué des avancées et des mues essentielles, on n'est pas auteur aujourd'hui comme on l'était à l'époque des studios. Mais suffit-il d'être auteur ? Les critères sont plus que jamais nécessaires pour distinguer ceux des cinéastes qui sont, au même titre que les grands écrivains et artistes, des créateurs.

    Qté.
    Disponible
  20. Le Patis

    Claude Forest, Michel Serceau Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757406878
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 09/04/2014 > Voir le résumé

    L'histoire d'une salle de cinéma d'un quartier d'une ville de province se voit ici retracée, depuis son ouverture le 18 novembre 1942 jusqu'à sa fermeture définitive à la fin du mois de juillet 1983 : ses origines, son contexte, son évolution avec cette particularité de s'être, à la moitié de son existence, muée en salle d'Art et d'Essai. Une analyse statistique exhaustive (titres, genres, entrées, etc.) de sa programmation durant les quatre décennies est menée, l'un des buts recherché étant de mettre en évidence l'écart temporel entre la première présentation d'un film sur le territoire et son arrivée au Patis, puis d'en mesurer l'évolution au fil de la période étudiée. L'étude de la part qu'ont occupée dans cette programmation les différentes cinématographies selon la nationalité de leur production, française majoritairement, est également menée. Une analyse comparative confronte les films offerts à la demande du public mesurée par les entrées payantes déclarées au CNC et aux distributeurs, amène à faire ressortir des préférences, des lignes de force représentatives du public de cette salle d'abord populaire, puis d'Art et Essai. Cette demande se voit aussi examinée de manière transversale, selon les genres des films proposés. Question importante vu la double histoire de cette salle, repère essentiel dans la production et la réception du cinéma jusqu'à l'avènement du cinéma moderne et la Nouvelle vague, le genre n'étant en effet plus un critère pour une programmation Art et Essai.

    Qté.
    Disponible
  21. Régie théâtrale et mise en scène

    Françoise Pélisson-Karro, Giusy Pisano, Serge ouillon Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757406748
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 05/03/2014 > Voir le résumé

    Quand Voltaire débarrassait la scène des Comédiens-Français, un équilibre nouveau s'imposait entre la scène et la salle. L'auteur devait charger la mémoire des comédiens d'un faisceau de recommandations destinées à conjurer un vide soudainement révélé. Aux premiers temps du Théâtre-Libre, André Antoine devait retrouver le problème du côté du metteur en scène. Le texte théâtral ne se réduit donc pas au texte littéraire. Alors, doit-on, peut-on conserver l'éphémère de la représentation ? D'entrée de jeu, le choix est inéluctable. Au XIXe siècle, les régisseurs de théâtre, en ordre dispersé, relèvent le défi. Ils ouvrent entre Paris, la province et l'Europe les chemins divers du nouveau théâtre français. Mutualistes convaincus, ils constituent une association en 1911. Ils décident alors de projeter, dans une période économique difficile, qui aurait pu inciter au repliement sur les soucis quotidiens, une Bibliothèque de mises en scène dramatiques et lyriques qui va favoriser la circulation des oeuvres. Ils créent un véritable instrument de travail pour le technicien ou pour le chercheur. Ils servent ainsi l'avènement du metteur en scène et le triomphe de la mise en scène de création qui les entraînent à un professionnalisme croissant. Parallèlement, une distinction stricte s'opère entre le matériel "historique", toujours emprunté, et le dépôt légal de la création soumis progressivement à une règlementation rigoureuse. La Bibliothèque de mises en scène témoigne de la validité du choix initial, professionnel et résolument ouvert à des professionnels. L'ouvrage de Françoise Pélisson-Karro, conservateur en chef honoraire de la BnF, invite à entrer dans cet univers où se posent des problèmes, intellectuels et humains, qui nous concernent encore aujourd'hui.

    Qté.
    Disponible
  22. Un lézard

    Giorgio Passerone Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757406076
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 08/01/2014 > Voir le résumé

    A la 6le minute, 25e seconde de la Mort d'Empédocle, un lézard fait irruption en bas du champ et disparaît d'emblée. Il faut s'exercer, la perception aux aguets, pour qu'il ne passe pas inaperçu. Mais une fois qu'on l'a vu, on ne regarde et on ne pense plus le monde comme avant. Car pour Danièle Huilier et Jean-Marie Straub (et pour Rosa Luxembourg) le sort d'un petit reptile a autant d'importance que le sort de la révolution. Ce livre va ainsi à la rencontre d'une oeuvre au pluriel de ses textes, de ses musiques (la têtue géométrie cézannienne comme aplat géologique de l'image), et sans auteur fixe : le nom propre est "l'appréhension instantanée d'une multiplicité" (Deleuze) et celle-ci un événement qui continue aujourd'hui pour les Straubs. Chaque chapitre compose une carte mouvante, qui se répète et se modifie. Il s'agit d'une cartographie tout d'abord italienne, depuis les constellations des films-Pavese et Vittorini et d'un autre Dante exilé au paradis. Dès lors, on dérivera de l'ailleurs-dehors de l'Italie fasciste et " démocratique ", post-fasciste (Fortini), à l'Allemagne nazie et "démocratique", post-nazie (Brecht), à l'Égypte nomadisée, mosaïque de Schoenberg, à ses révoltes trop tôt trop tard d'hier et d'aujourd'hui, à la Palestine hallucinatoire de Kafka... D'où l'interférence avec les visions de Godard ou encore avec le regard-désert d'Antonioni. Donc, un livre-carte, dont les Straubs ne sont pas les sujets mais les passeurs, jusqu'aux derniers films en numérique qui extériorisent un réalisme psychique terrifiant et vivant... Image roche, sur roche, contre le saccage du capitalisme planétaire. Un lézard.

    Qté.
    Disponible
  23. Passions du corps dans les dramaturgies contemporaines

    Alexandra Poulain, Evelyne Grossman, Elisabeth Angel-Perez, Marielle Silhouette, Collectif Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757403495
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 14/12/2011 > Voir le résumé

    Les dramaturgies contemporaines se passionnent pour le corps, les corps. Jadis instrument de l'action dramatique, le corps reprend à présent ses droits sur scène ; se donne alors à voir la physis d'un corps vulnérable, désirant, traversé d'intensités, toujours déjà travaillé par l'échéance de sa propre mort. Les " passions du corps ", au sens étymologique de " souffrances ", désignent ainsi tout ce qui porte atteinte à l'intégrité du corps, tous les flux, forces ou émotions qui l'écartent de lui-même, l'arrachent à la fiction de l'identité entendue comme pure intériorité. Enfin, le terme " passions " fait évidemment référence au paradigme christique, et à la Passion comme forme théâtrale d'origine médiévale. Les dramaturgies contemporaines s'intéressent plus particulièrement au moment iconique de la Passion, celui de l'agonie du Christ en croix. Là où le théâtre de tradition aristotélicienne tend à occulter le corps en l'instrumentalisant comme support du logos, le théâtre de la Passion est tout entier tourné vers la monstration du corps agonisant. A la suite d'Artaud, les dramaturgies contemporaines font retour vers un théâtre sacrificiel, renouant ainsi avec les origines cultuelles du théâtre. Parcourant tout le champ des pratiques scéniques contemporaines (théâtre, performance, danse, opéra, etc.), les articles réunis ici abordent ces questions chez John Adams, Howard Barker, Samuel Beckett, Edward Bond, Marie Chouinard, Klaus Michael Grüber, Elfriede Jelinek, Sarah Kane, Dea Loher, Hermann Nitsch, Valère Novarina et Einar Schleef.

    Qté.
    Disponible
  24. Traduction et médias audiovisuels

    Adriana Serban, Jean-Marc Lavaur, Collectif Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757403419
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 26/10/2011 > Voir le résumé

    L'élargissement des échanges de programmes audiovisuels suppose que ceux-ci doivent nécessairement être traduits en de nombreuses langues, afin d'être compris par un public le plus large possible. Souvent, le public peut choisir à partir de toute une palette de possibilités quant aux langues et le type de traduction souhaitée. Cette ouverture rapide aux langues dans les médias suscite cependant des réflexions concernant les défis du transfert linguistique et culturel, et parfois des réserves sur la qualité des traductions et sur la manière dont celles-ci sont reçues par leurs différents publics. Ce volume présente une analyse critique des formes les plus importantes de traduction dans les médias audiovisuels (sous-titrage, doublage, surtitrage et traduction pour personnes ayant un handicap auditif ou visuel). Il aborde les évolutions récentes dans plusieurs pays et soulève des questionnements multiples qui se posent quant à la réception des oeuvres traduites sur les écrans ou sur les scènes. La traduction audiovisuelle est abordée ici sous l'angle de plusieurs disciplines différentes et complémentaires, notamment les études cinématographiques et culturelles, la traductologie, la linguistique et la psychologie cognitive, en mettant l'accent tant sur les aspects théoriques que sur les enjeux pratiques.

    Qté.
    Disponible
  25. L'art des foules

    Emmanuel Plasseraud, Giusy Pisano Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757403358
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 17/08/2011 > Voir le résumé

    Chacun va au cinéma, aujourd'hui, avec le sentiment de vivre une expérience partagée, mais en même temps intime et singulière. La réception filmique ne fut pourtant pas toujours envisagée ainsi. Durant la période "muette", en France, elle était considérée comme un phénomène ressortissant aux lois de la psychologie collective. Les films ne s'adressaient pas à des individus mais à la foule. La foule était au centre des préoccupations d'une époque que Gustave Le Bon a baptisé d'"ère des foules". Sa Psychologie des foules est demeurée l'emblème de la psychologie sociale naissante. Pourtant, la vision négative des foules qui s'y dessine ne fut pas la seule manière de concevoir ce phénomène. La foule est aussi apparue comme l'expression d'une volonté de renouveau du communautarisme et du spiritualisme, au sein d'un monde moderne qui s'orientait vers l'individualisme et le matérialisme. C'est par rapport à ces débats que des critiques, cinéastes et théoriciens (Canudo, Gance, Delluc, Epstein, L'Herbier, Moussinac, Faure) envisagèrent d'octroyer au cinéma un rôle capital. Ils voulurent que ce spectacle populaire devienne l'art des foules. Ce n'était qu'ainsi qu'il pouvait offrir aux foules des moments de communion et d'élévation spirituelle, et qu'en même temps, cette mission "religieuse" conférée à l'art par le romantisme serait sauvée. Il était donc destiné à prolonger les idéaux romantiques dans le monde moderne, tout en préparant la venue d'un homme nouveau capable de fusion psychique, voire de télépathie. Psychologies des foules, histoire de l'art, pacifisme, universalisme, socialisme, occultisme et sciences psychiques sont ici convoqués pour exhumer les enjeux idéologiques de cette grandiose et utopique théorisation du cinéma comme Septième Art et de la réception filmique comme phénomène collectif.

    Qté.
    Disponible
  26. L'image paradoxale

    Caroline Chik, André Gaudreault Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757401743
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 05/06/2011 > Voir le résumé

    A l'ère du numérique, les frontières entre les catégories, entre les états de l'image se sont ouvertes de manière évidente. L'image n'est plus nécessairement une image fixe ou une image animée mais, de plus en plus, les deux à la fois. Bien plus, il semble que le clivage "image fixe versus image animée" n'ait pas toujours eu cours. Un regard rétrospectif sur l'image optique nous enseigne qu'elle fut de tout temps travaillée par des liens étroits et féconds entre les deux états. Ce livre traite des relations entre fixité et mouvement qui se sont nouées tout au long de l'histoire de l'image optique, depuis ses origines jusqu'à ses formes les plus récentes. Il propose une analyse de ces nouvelles images au statut parfois ambigu entre fixité et mouvement, mais il s'interroge aussi, auparavant, sur les liens paradoxaux de la photographie au mouvement, et de l'image animée, à la fixité. S'appuyant sur de multiples dispositifs allant de la camera obscura aux animations interactives, il envisage l'image optique comme une et continue, sous un angle à la fois historique, esthétique et technique, libéré de certains schématismes. De cette image si répandue et souvent partiellement méconnue, image qui n'a cessé d'être pensée en termes d'opposition (entre fixité et mouvement, entre optique et numérique, entre archaïsme et modernité), il s'agit de relier, voire réconcilier les différents aspects, histoires et états, afin d'en mieux saisir les paradoxes et les problématiques spécifiques.

    Qté.
    Disponible
  27. Bollywood

    Camille Deprez, Kristian Feigelson Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757401545
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 02/06/2010 > Voir le résumé

    L'attention des observateurs occidentaux est aujourd'hui rivée sur l'Asie, au point que beaucoup se demandent si le centre économique mondial n'est pas en train de se déplacer de l'Atlantique vers l'océan Indien. L'essor de l'Inde lui confère une plus grande crédibilité culturelle sur la scène internationale et permet d'aborder le cinéma populaire indien d'un oeil neuf. Dans le contexte actuel d'une mondialisation accrue des industries culturelles, la résistance de Bollywood aux productions hollywoodiennes sur son marché intérieur et sa présence hors de ses frontières font exception. Identifier les forces acquises à travers les décennies, les bouleversements en cours et les défis majeurs à relever, donne les clés d'une compréhension en profondeur du cinéma indien. L'analyse transversale des différentes étapes du processus de création cinématographique - de la production, distribution et exploitation des films, en passant par les industries techniques et la réception par les publics, jusqu'aux formes et contenus d'une filmographie représentative des deux dernières décennies - dévoile tous les enjeux, mais aussi les limites, de cette confrontation du cinéma populaire indien au modèle d'Hollywood et des grands groupes multimédias. Soucieux des enjeux contemporains, cet ouvrage propose pour la première fois d'aborder Bollywood sous l'angle des industries culturelles. L'approche de terrain nous plonge au coeur d'un système unique, à la fois foisonnant et rentable, divertissant et innovant.

    Qté.
    Disponible
  28. Quel film voir ?

    Claude Forest, Giusy Pisano Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757401415
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 27/01/2010 > Voir le résumé

    Que demande-t-on lors de chacune de nos consommations, y compris culturelles ? Quel film voir ? La théorie économique dominante, considérant chaque individu comme un être rationnel, présuppose que son comportement est avant tout dicté par la recherche de son intérêt. Elle a imposé la conception d'une autonomie du désir du sujet, supposé s'orienter librement vers tous les objets, en vue d'une maximisation de sa satisfaction. En s'intéressant particulièrement au cinéma, l'auteur tente de montrer le caractère essentiellement mimétique de nos actes, achats et consommations, explicitant par exemple les fortes concentrations des entrées autour de quelques films en quelques salles. En essayant de nourrir l'approche économique d'autres sciences, et notamment la sociologie, l'anthropologie, la neurobiologie et les travaux de René Girard, il a tenté de montrer que, loin d'être un sujet autonome décochant la flèche de son désir en direction d'un bien optimalement choisi, l'humain adopte au contraire un comportement totalement hétéronome, son regard se portant d'abord sur un autre humain, médiateur souvent involontaire qui l'oriente à son insu vers un objet dont il est déjà lui-même propriétaire. Si les produits offerts et les incantations autour de la " diversité " n'ont jamais été aussi nombreux, l'accroissement du nombre et de la rapidité des supports médiatiques a surtout provoqué l'accélération du processus mimétique, induisant une concentration accrue de la demande sur quelques biens, y compris culturels tels les livres, disques, ou films.

    Qté.
    Disponible
  29. Le mythe, le miroir et le divan

    Michel Serceau, Giusy Pisano Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757401125
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 12/11/2009 > Voir le résumé

    Art au même titre que la littérature et la peinture, le cinéma a ses auteurs. La cause est entendue. Les intellectuels s'y intéressent alors qu'ils le méprisaient il y a quelques décennies. Mais le cinéma " populaire " perdure. Il y a toujours un cinéma " de masse ", " de grande consommation ", où, comme à la belle époque d'Hollywood, l'action et le spectacle restent au premier plan. C'est toujours lui qui a la faveur de ce que l'on appelle le " grand public ". Hiérarchie, clivage même, qui, ravivant des préjugés (" le cinéma est un divertissement d'ilotes ", la grande production est une " usine à rêve ") occulte la fonction culturelle du cinéma. Le cinéma de grande consommation n'a jamais été en effet, contrairement à certaines assertions, un opium du peuple ou un divan du pauvre, mais un miroir de la psyché collective. Les grands cinéastes classiques, dont certains étaient déjà des auteurs, savaient, en utilisant les genres et les codes du spectacle, donner corps à l'imaginaire collectif. Et ce sans le ravaler ni le mépriser : ils revisitaient les grands mythes. La sophistication de la production ne doit donc pas nous abuser. Des genres comme la science-fiction, le fantastique... aidant, les mythes travaillent toujours les récits et les représentations. Quelques ruptures que l'on ait connues, quelque hiérarchie que l'on doive établir entre les oeuvres, il y a ici une continuité, un héritage culturel, méconnu par la critique et l'université, que le présent ouvrage se donne pour tâche d'explorer.

    Qté.
    Disponible
  30. Cinéma et imaginaire baroque

    Emmanuel Plasseraud, Giusy Pisano Collection : Arts du spectacle
    EAN : 9782757400234
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 30/11/2007 > Voir le résumé

    Le style baroque, défini dans un premier temps par Aloïs Riegl et Heinrich Wölfflin à partir de l'art du XVIIe siècle, est devenu un concept qui s'est élargi au-delà de ses frontières initiales, si bien que l'on a pu l'appliquer, par exemple, au cinéma, art du 20e siècle. En effet, parce qu'il est un dispositif de projection d'ombres, d'artifices, d'illusions, de mise en mouvement des images, le cinéma semble correspondre au désir profond du baroque de dépasser la représentation réaliste du monde pour accéder à la dimension de l'imaginaire. Mais cette utilisation du concept de baroque au cinéma ne va pas de soi, et tout l'enjeu de ce livre, qui vient après des tentatives éparses et parfois contradictoires, est d'offrir une présentation synthétique d'un cinéma baroque qui est envisagé sous l'angle de sa métaphysique illusionniste et de sa physique de l'infiniment divers. Il s'agit donc de proposer une théorie du cinéma au regard du baroque, à partir d'analyses d'œuvres de cinéastes qui se sont dits influencés par ce style, comme Raoul Ruiz, Peter Greenaway ou Emir Kusturica. C'est aussi l'occasion de relire les films de réalisateurs reconnus, comme Orson Welles, Federico Fellini, Max Ophuls, Alain Resnais ou David Lynch et de découvrir des cinéastes plus marginaux, comme Kenneth Anger, Jos Stelling, Alejandro Jodorowsky, style du passé. Il est un miroir qui permet surtout de penser notre monde moderne, et d'offrir au cinéma des possibilités de renouvellement formel laissant espérer, pour l'avenir, de riches perspectives de développements.

    Qté.
    Disponible
par page
  1. 1
  2. 2

Identifiez-vous pour consulter vos prix remisés et commander