Résultats de recherche

4 résultats pour Éditeur: Presse Universitaire
par page
Identifiez-vous pour consulter vos prix remisés et commander
  1. Les nouveaux patrimoines en Pays de la Loire

    Guy Saupin, Jean-René Morice, Nadine Vivier, Collectif Collection : Art & Société
    EAN : 9782753528208
    Presse Universitaire | Relié | Paru le 01/12/2013 > Voir le résumé

    Le mouvement de préservation du patrimoine, commencé au XIXe siècle, a pris un essor considérable à la fin du XXe siècle. Depuis quatre. décennies, le champ patrimonial s'enrichit d'éléments du passé jusqu'ici ignorés ou peu considérés : patrimoines matériels naturels, paysager ou végétal ; patrimoine rural, artisanal, industriel, maritime, militaire et hospitalier. Et l'on observe désormais une percée très significative vers les patrimoines culturels immatériels. L'approche de tous ces nouveaux patrimoines est regroupée ici en plusieurs grands thèmes : l'eau, le relief, le rural et l'industrie comme patrimoines, on y étudie aussi les nouvelles frontières du patrimoine, ainsi que les mutations méthodologique ; introduites par la révolution du numérique. Richement illustré et doté de nombreuses cartes inédites. le présent ouvrage s'interroge sur la signification de cette montée des nouveaux patrimoines. Ce processus de patrimonialisation répond à une demande du public, il accompagne une volonté du citoyen. il contribue à la construction identitaire dans un contexte de mondialisation où chacun éprouve le besoin de racines culturelles. Est-ce un repli sur le passé ou bien une garantie pour la construction de notre avenir ? Sans vouloir trancher, on pourra constater que ces nouveaux patrimoines contribuent à promouvoir le respect de la diversité culturelle et la promotion de la créativité humaine. Cette montée des nouveaux patrimoines a aussi généré une réflexion sur l'économie du patrimoine. Qui doit financer ? Les associations, les régions ou les instances européennes et l'UNESCO ? Tous interviennent pour la valorisation du patrimoine car ils y voient un élément de développement durable des régions. Les pays de la Loire, riches d'un patrimoine classique autant que de nouveaux patrimoines, se sont engagés dans cette voie d'une façon active et novatrice.

    Qté.
    Disponible
  2. La demeure seigneuriale dans l'espace Plantagenêt

    Gwyn Meirion-Jones, Collectif Collection : Art & Société
    EAN : 9782753521131
    Presse Universitaire | Relié | Paru le 20/02/2013
    Qté.
    Disponible
  3. Adam-François Van der Meulen (1632-1690)

    Sjoukje Van der Meulen, Isabelle Richefort Collection : Art & Société
    EAN : 9782868478894
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 01/12/2004 > Voir le résumé

    Adam-François Van der Meulen, né en 1632 à Bruxelles, fit l'apprentissage de son art auprès d'un peintre de l'école d'Anvers entré au service des archiducs espagnols, et se spécialisa dans la peinture de batailles. genre pictural dont les Pays-Bas méridionaux lui offraient d'autres modèles et sources d'inspiration. Batailles, combats et escarmouches de cavalerie, marches de troupes, convois militaires, haltes de cavalerie et attaques de voyageurs, qui constituaient un spectacle quotidien dans un pays ravagé par la guerre, devinrent ses sujets de prédilection durant les années passées à Bruxelles. Le peintre se distingua rapidement de ses confrères par des qualités particulières, l'attention accordée au paysage, son habileté à représenter les chevaux et les costumes ainsi que la richesse de sa palette. C'est à cet artiste que Charles Le Brun, premier peintre de Louis XIV et directeur de la Manufacture des Gobelins, fit appel en 1662 pour renforcer l'équipe des collaborateurs qui devaient l'aider à mettre en image l'histoire du roi de France. Sous la direction de Le Brun. l'art de Van der Meulen gagna en lisibilité, en mesure et en grandeur pour se conformer aux critères du classicisme français. De son côté, Van der Meulen devait marquer de son empreinte la peinture française du Grand Siècle. Il fit école dans le domaine qui était le sien, et plusieurs de ses collaborateurs lui succédèrent comme peintres de l'histoire du roi. Au-delà de sa spécialité, il exerça une influence sur les artistes des générations suivantes par l'importance qu'il avait accordée au paysage, par son sens aigu de la réalité et ses qualités de coloriste, qui répondaient à une évolution du goût vers un art plus directement accessible. Le jugement porté sur le peintre évolua naturellement au cours des années. Apprécié en tant que talentueux illustrateur des conquêtes du Roi-Soleil et de la grandeur de son règne, il fut progressivement entraîné dans le discrédit qui affecta la peinture officielle du règne de Louis XIV, et tomba peu à peu dans l'oubli. La présente étude constitue une contribution à la redécouverte de l'œuvre de ce peintre, qui témoigne de la richesse et la complexité des échanges artistiques qui existèrent entre la France et les Pays-Bas méridionaux au XVIIe siècle.

    Qté.
    Disponible
  4. Le président de Robien

    Gauthier Aubert Collection : Art & Société
    EAN : 9782868476333
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 30/09/2001 > Voir le résumé

    Dans la Bretagne du siècle des Lumières, un homme est fréquemment désigné comme une brillante exception : le président de Robien (1698-1756). Membre éminent du Parlement de Bretagne, issu d'une veille lignée de la noblesse provinciale, riche d'une solide fortune reposant sur de nombreuses seigneuries du pays de Quintin, un Trégor et du Vannetais, Christophe-Paul de Robien fut aussi un savant. Historien et " antiquaire ", il fut l'un des premiers à s'intéresser à l'affaire Pontcallec et aux mégalithes. Passionné par la Bretagne, il entreprit d'en rédiger une description encyclopédique, parcourant toute la province pour la connaître au mieux. Naturaliste, il accueillait et étudiait dans son cabinet de curiosités toutes sortes de productions de la nature, depuis les coquillages venus des Indes jusqu'aux " monstres " humains qu'on lui apportait. Collectionneur aux multiples facettes, il amassa dans son hôtel rennais des milliers d'œuvres d'art qui constituèrent, plus tard, le noyau initial des musées de Rennes. Savant renommé, élu à l'Académie de Berlin au seuil de sa vie, le président de Robien, gentilhomme et savant, est une figure emblématique de ces " Républicains des lettres " qui animaient la vie culturelle dans leurs provinces. En suivant le président de Robien sur les chemins de la grandeur provinciale et sur les chemins provinciaux du savoir, depuis ses châteaux bas-bretons jusqu'au Parlement de Bretagne et depuis son hôtel rennais jusqu'au cœur de la République des lettres, cette étude propose, à travers l'exemple d un homme et en confrontant son cas à son environnement, une approche des rapports qu'entretenait la Noblesse avec le Pouvoir et le Savoir dans la Bretagne des Lumières.

    Qté.
    Disponible
par page

Identifiez-vous pour consulter vos prix remisés et commander