Résultats de recherche

162 résultats pour Éditeur: Presse Universitaire
par page
  1. 1
  2. ...
  3. 6
Identifiez-vous pour consulter vos prix remisés et commander
  1. Jeux et enjeux du cadre dans les systèmes décoratifs de la première modernité (1500-1700)

    Nicolas Cordon, Edouard Degans, Elli Doulkaridou-Ramantani, Caroline Heering Collection : Art & Société
    EAN : 9782753577404
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 19/06/2019 > Voir le résumé

    Qu'il soit éphémère ou permanent, profane ou religieux, qu'il concerne l'architecture, la sculpture, la peinture, la tapisserie ou les jardins, l'art du décor atteint en Europe un degré exceptionnel d'élaboration et de complexité à partir de la Renaissance. Les études réunies dans le présent volume s'intéressent aux dispositifs d'encadrement, réels ou feints, imaginés par les artistes pour délimiter, articuler, transfigurer les différentes parties de leurs décors, tout en conditionnant l'expérience et la réception du message proposé aux sens. Trop souvent considéré par l'histoire de l'art comme un ornement accessoire destiné à embellir objets et images, le motif du cadre trouve dans les décors de la première modernité (1500-1700) un champ d'application aussi vaste que fécond, et permet de penser l'oeuvre dans son ensemble comme un système unitaire organisant, parfois de façon étonnement ludique, plusieurs niveaux de représentation et d'artifice.

    Qté.
    Disponible
  2. Sacellum mirabile

    Elena Bugini, Collectif Collection : Art & Société - 1DVD
    EAN : 9782753577602
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 05/06/2019 > Voir le résumé

    Résultat de plusieurs années de travail menées entre France, Italie et Etats-Unis, ce livre jette un regard nouveau sur Claude d'Urfé et sur la chapelle qu'il fait édifier et décorer dans la Bâtie, la demeure de ses ancêtres qu'il érige en château de la Renaissance, mêlant modèles français et italiens. Désignée au XVIIe siècle comme un "sacellum mirabile", c'est-à-dire comme une "petite église qui suscite l'admiration", la chapelle d'Urfé a été imaginée comme un écrin précieux, dans lequel le maître des lieux condense les symboles de son microcosme d'humaniste, de chrétien et de serviteur fidèle de la couronne. Mais, en 1874, la chapelle est démantelée. Privé des oeuvres d'art qui l'enjolivaient et qui depuis n'ont été réintégrées qu'en partie seulement, le sacellum n'est plus que l'ombre de lui-même. Cet ouvrage rend compte de sa splendeur Renaissance, notamment par une reconstitution virtuelle en 3D de la chapelle telle qu'elle se présentait au moment de sa consécration, enregistrée sur un DVD. Avec des contributions de Guillaume Alonge, Isabelle Balsamo, Jean-Pierre Barjon, Pierre Barjon, Isabelle Baudoin, Agnès Bos, Elena Bugini, Luisa Capodieci, Olivier Christin, Rosa De Marco, Charles-Yvan Elissèche, Aurélie Gerbier, Antonio Geremicca, Jean-François Grange Chavanis, Manuel Lalanne, Maud Lejeune, Philippe Morel, Tommaso Mozzati, Roberto Pancheri, Vanessa Selbach, Jean Sénié et Cécile Tomezak.

    Qté.
    Disponible
  3. La peinture hollandaise et la foi catholique au XVIIe siècle

    Léonie Marquaille Collection : Art & Société
    EAN : 9782753577008
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 01/05/2019 > Voir le résumé

    A l'âge de la Contre-Réforme, le catholicisme néerlandais a su inspirer des oeuvres spécifiques et originales, dont l'étude permet de renouveler l'histoire de la peinture religieuse en Hollande au XVIIe siècle, mais aussi celle, moins attendue, du portrait, du paysage et des scènes de la vie quotidienne. Comment, en terre réformée, les convictions religieuses des Catholiques ont pu trouver une forme d'expression dans la peinture ? Existe-t-il des tableaux manifestes de la foi catholique ? En quelle mesure les oeuvres incarnent-elles une sensibilité nouvelle pour la peinture, dans un contexte où le rapport à l'art est de plus en plus sécularisé? Cette vision renouvelée du Siècle d'Or hollandais repose sur une meilleure compréhension des rapports entre les pratiques artistiques et les sentiments religieux. L'oeuvre de certains peintres, tels qu'Abraham Bloemaert ou Johannes Vermeer, présente des traces d'engagement confessionnel, mais la question d'un regard catholique porté sur l'oeuvre d'art doit aussi être soulevée. A travers l'étude des oeuvres, de leur mise en contexte et de leur réception, il est dès lors possible de saisir les sentiments d'appartenance à la confession catholique d'une partie de la société hollandaise du XVIIe siècle et d'esquisser les contours d'une peinture catholique en pays de mission.

    Qté.
    Disponible
  4. Dantomania

    Thomas Renard, Claude Mignot, Guido Zucconi Collection : Art & Société
    EAN : 9782753576391
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 10/04/2019 > Voir le résumé

    En 1921, l'Italie célèbre le 600e anniversaire de la mort de Dante Alighieri. Pour commémorer le poète qui depuis plus d'un siècle incarne aux yeux des Italiens la principale figure tutélaire de leur nation, le gouvernement décide non pas d'ériger un nouveau monument, mais de restaurer un grand nombre d'édifices répartis sur l'ensemble du territoire. A Florence et à Ravenne, les travaux se déploient à l'échelle de la ville, participant à la réinvention d'une image médiévale mise à mal par les chantiers urbains du XIXe siècle. Dans cet ouvrage, les commémorations littéraires servent de point de départ à l'analyse du rôle de l'architecture et du patrimoine dans le processus de construction de la nation italienne au tournant des XIXe et XXe siècles. A partir de Dante, un vaste ensemble de cas d'études est mobilisé afin de dresser les contours d'un paradigme du patrimoine architectural à l'oeuvre dans les commémorations de l'Italie libérale. Articulant la dimension régionale et nationale, ce paradigme se construit sur l'idée d'un génie artistique italien qui émergerait de la diversité des genius loci incarnés par l'architecture communale de la fin du Moyen Age et de la première Renaissance. Au-delà de la célébration de Dante, ce livre retrace l'invention architecturale d'images du passé destinées à devenir des supports de récits identitaires contemporains.

    Qté.
    Disponible
  5. L'abbaye de Savigny (1112-2012)

    Brigitte Galbrun, Véronique Gazeau, Collectif Collection : Art & Société
    EAN : 9782753575950
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 13/03/2019 > Voir le résumé

    Aux confins de trois principautés territoriales, Normandie, Maine et Bretagne, l'abbaye de Savigny est le seul chef d'ordre monastique fondé en Normandie. Elle se développe en France et dans les îles Britanniques, et en 1147 est incorporée à l'ordre cistercien. A partir de 1173, une nouvelle église sort de terre, en pierre et de dimensions exceptionnelles. Le 1er mai 1243, a lieu la grande fête de la translation des reliques dans le nouvel édifice, une célébration prestigieuse. Les actes du colloque international de Cerisy (2012) reconsidèrent les sources archivistiques par l'étude du cartulaire, le rôle et les réseaux des bienfaiteurs, l'influence de figures abbatiales sur la vie monastique, la vie économique dans les dépendances, le modèle archéologique que présente l'abbaye ainsi que la réforme mauriste du XVIIe siècle. Les reliques des "cinq saints" de Savigny ont fait l'objet d'une étude anthropologique approfondie. Le volume dresse l'état des recherches sur un ordre religieux singulier qui s'inscrit dans le mouvement général de réforme de l'Eglise médiévale.

    Qté.
    Disponible
  6. La famille d'Argenson et les arts

    Véronique Meyer, Marie-Luce Pujalte-Fraysse, Collectif Collection : Art & Société
    EAN : 9782753576001
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 27/02/2019 > Voir le résumé

    L'ambition de cet ouvrage est d'offrir une synthèse inédite de l'activité d'une grande lignée, la famille d'Argenson, au service des arts. L'originalité du volume tient dans la mise en perspective du fonds exceptionnel que constituent les archives de la famille déposées à la Bibliothèque universitaire de Poitiers avec deux autres fonds, celui de la Bibliothèque de l'Arsenal à Paris et celui des archives de Chantilly. Sans renoncer une vision d'ensemble, les quatorze contributions se concentrent sur l'univers des figures tutélaires des ministres René-Louis et Marc-Pierre d'Argenson et de leurs fils respectifs, Antoine René, marquis de Paulmy et Marc René, marquis de Voyer. Ce sont donc des pans entiers et méconnus de leur activité qui sont ici mis en lumière au gré de leurs correspondances inédites, de leurs collections d'estampes, de cartes géographiques et de partitions musicales jamais étudiées. Leur action en faveur de l'Académie de musique et de la corporation des peintres est redéfinie alors que leur passion pour la demeure est réévaluée. C'est dire l'importance de cette publication pour une meilleure connaissance du mécénat éclairé de cette illustre maison à l'aune des institutions artistiques, de la bibliophilie et de l'architecture. Ces actes résultent de Journées d'études organisées par Véronique Meyer et Marie-Luce Pujalte-Fraysse à l'UFR des sciences humaines et arts de l'université de Poitiers au sein de l'équipe du Criham.

    Qté.
    Disponible
  7. La cité des regards

    Vasiliki Zachari, Elise Lehoux, Noémie Hosoi, Collectif Collection : Art & Société
    EAN : 9782753576094
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 06/02/2019 > Voir le résumé

    Depuis près de trente ans, François Lissarrague, directeur d'études à l'EHESS, a développé une approche originale d'interprétation des images grecques, inspirée par l'anthropologie historique. La Cité des regards, production collective de ses élèves, entend montrer la richesse et la fécondité de cette démarche, en rendant hommage aux enseignements qu'il a dispensés au cours de ces années. Les articles proposent des éclairages novateurs sur la céramique grecque antique, à travers l'analyse d'aspects aussi variés que la représentation des rituels, des personnages mythologiques, des animaux ou des objets. Les auteurs interrogent également les jeux de miroirs que les images entretiennent entre elles et les liens, parfois ténus, qu'elles établissent avec leur support. De l'intérêt pour les dessins ou les gravures réalisées pour étudier les vases grecs au me siècle, aux logiques internes des images, du fragment aux détails iconographiques, les études rassemblées ici entendent donner de nouvelles dés d'interprétation sur les images antiques et, en regard, sur la société qui les a produites.

    Qté.
    Disponible
  8. La peinture en Bourbonnais du XVIe au XVIIIe siècle

    Guennola Thivolle, Annie Regond Collection : Art & Société
    EAN : 9782753575813
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 09/01/2019 > Voir le résumé

    Préface d'Annie Regond La peinture médiévale en Bourbonnais a fait l'objet de nombreuses études ; il restait à redécouvrir les productions picturales de la période moderne. Cet ouvrage propose une étude des tableaux de chevalet et des décors peints réalisés entre 1531, date de rattachement du duché du Bourbonnais à la Couronne de France, et la création des départements en 1790, mais aussi de leurs commanditaires. Tous investissent l'uvre d'une fonction, de la dévotion à l'apparat, qui s'exprime à travers les sujets représentés et leur emplacement dans l'édifice. Certaines personnalités font appel à de grands maîtres de la peinture, parfois renommés dans tout le royaume, d'autres à des artistes locaux alors assimilés à des artisans. La découverte de pièces d'archives relatives à ces peintres permet de comprendre leurs conditions de travail et leur cadre de vie. Quel que soit le niveau de fortune du commanditaire ou le talent du peintre, il apparaît que les réseaux de sociabilité jouent un rôle primordial dans le processus de la commande. De qualité picturale diverse, les tableaux et les décors, dont certains ont été redécouverts à l'occasion de ces recherches, sont révélateurs des mentalités de la société d'Ancien Régime. Cette étude permet de redécouvrir un pan méconnu de l'histoire de l'art, celui des productions provinciales, et de rééquilibrer les connaissances entre Paris et la province. L'ouvrage contient un dictionnaire biographique des peintres installés en Bourbonnais à cette période.

    Qté.
    Disponible
  9. La réception de Rembrandt à travers les estampes en France au XVIIIe siècle

    Aude Prigot, Ger Luijten Collection : Art & Société
    EAN : 9782753575523
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 28/11/2018 > Voir le résumé

    Au début du XVIIIe siècle, l'oeuvre de Rembrandt demeure source de conflit entre un oeil, séduit par une virtuosité artistique certaine et une raison encore pénétrée des normes italo-antiques. De fait, cet art tout à la fois iconoclaste et surabondant bouscule les habitudes du collectionnisme, sonne le glas d'une forme de discours sur les artistes qui ne serait que biographique, déplaçant l'intérêt de la personne à l'oeuvre. Il entraîne, ce faisant, l'avènement de nouveaux acteurs dans la construction de cette discipline qu'est l'histoire de l'art. Bien avant Basan et son Dictionnaire des graveurs (1767), les marchands Gersaint, Helle et Glomy inaugurent en 1751 à travers le Catalogue raisonné de toutes les pièces qui forment l'oeuvre de Rembrandt un modèle du genre. En replaçant les oeuvres dans leur contexte, en décrivant avec une précision toute scientifique les spécificités d'un faire, les trois auteurs substituent aux évaluations diachroniques des qualités une analyse méthodologique et pragmatique. L'oeil se fait instrument de mesure, guide souverain auquel on doit se fier. Dès Tors nais le désir de mieux voir, apprentissage qui passe par l'exigence de a dresser t la main. Ce faisant, l'art de Rembrandt donne naissance à de nombreuses imitations et pastiches, fruit du labeur appliqué tant des graveurs professionnels que des orateurs éclairés. L'oeiI et la main en viennent ainsi à incarner, au XVIIIe siècle en France, les deux pans d'un diptyque inséparables de la réception de l'oeuvre gravé de Rembrandt.

    Qté.
    Disponible
  10. Colomban et son influence

    Sébastien Bully, Alain Dubreucq, Aurélia Bully, Collectif Collection : Art & Société
    EAN : 9782753575851
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 14/11/2018 > Voir le résumé

    La dimension européenne du monachisme luxovien avait déjà été largement évoquée lors de la commémoration, en 1950, du XIVe centenaire de la naissance de Colomban. Soixante-cinq ans plus tard, les vingt-neuf contributions réunies dans ce volume à l'occasion du XIVe centenaire de la mort du grand abbé irlandais entendent réexaminer les origines et les apports de ce "phénomène monastique" et dresser le bilan d'une recherche particulièrement prolifique ces dernières années. Celle-ci s'est engagée dans de nouveaux champs d'investigation, au nombre desquels on retiendra plus particulièrement un réexamen critique des sources écrites et l'archéologie. Le premier se révèle fondamental pour une meilleure connaissance de Colomban et de son environnement spirituel, religieux ou encore politique. La relecture des conditions et des modalités d'installation des monastères de Colomban en Gaule et en Italie figure parmi les apports majeurs du second. Plus largement, c'est un nouveau pan de la connaissance des établissements du très haut Moyen Age, de leur contexte de fondation comme de leur topographie, que nous ouvrent les contributions archéologiques présentées dans cet ouvrage. Reprenant le programme du colloque qui s'est tenu à Luxeuil-les-Bains du 16 au 20 septembre 2015, ce volume se compose de quatre volets. Le premier est consacré à un état des lieux de la Gaule et de l'Italie à l'arrivée de Colomban, envisagé à travers les problématiques de circulation et l'étude de monastères précoces. Une seconde partie s'attache plus précisément aux aspects topographiques et au contexte des fondations du saint Irlandais. Sont approfondies ensuite les notions de conflits, de réseaux et de vie religieuse au temps des premières communautés. Pour finir, c'est la question de la "famille luxovienne" et des monastères mérovingiens qui est examinée au travers de nombreux exemples. Ce nouveau panorama permet d'entrevoir des traits communs aussi bien que des spécificités qui tiennent à de multiples facteurs. Il met en évidence une assimilation rapide de l'influence insulaire, tout en rappelant le rôle essentiel des fondations luxoviennes dans l'expansion du monachisme occidental au haut Moyen Age.

    Qté.
    Bientôt
    disponible
  11. Images de soi dans l'univers domestique

    Gil Bartholeyns, Monique Bourin, Pierre-Olivier Dittmar, Collectif Collection : Art & Société
    EAN : 9782753574809
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 05/09/2018 > Voir le résumé

    Quand et comment les images sont-elles entrées dans la maison ? Quel était leur rôle dans la vie de tous les jours ? Comment cette histoire rencontre-t-elle notre présent que l'on dit saturé d'images ? De la fin du Moyen Age aux réseaux sociaux numériques, les images ont été profondément "domestiquées". Présentes dans les palais et les églises, elles sont entrées progressivement dans les maisons des villes et des campagnes. La diversité de ces images est telle que notre perception de l'époque s'en trouve bouleversée. Certaines protègent les lieux, d'autres servent d'aide-mémoire ou de support à la prière, la plupart des décors sont des signes de prestige. La demeure devient une extension du soi individuel et collectif. Alternant essais et études de cas abondamment illustrées, les auteurs proposent un premier jalon d'une histoire sociale et intime des images, en s'attachant aux décors et aux signes qui — présentés ici de l'extérieur vers l'intérieur — exprimaient la culture et l'identité des habitants mais aussi des familles et des réseaux de connaissance. L'histoire de la personne et l'histoire des images trouvent dans la maison un lieu de rencontre plein de surprises. Vue depuis notre XXIe siècle dit "connecté", c'est incontestablement à la fin du Moyen Age qu'a commencé notre cohabitation avec les images.

    Qté.
    Disponible
  12. Gloriae

    Frédéric Cousinié Collection : Art & Société
    EAN : 9782753574366
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 20/06/2018 > Voir le résumé

    La Gloire de Dieu (kavôd, doxa, gloria) c'est en premier lieu le poids et la réputation d'un être dont les qualités supérieures suscitent, en retour, la glorification : rendre Gloire, par les louanges, les chants, les cérémonies, mais aussi par la création artistique. Entre architecture, sculpture mais parfois aussi peinture, entre image et décor, entre anthropomorphisme et symbolisme, entre matérialité, monumentalité, sur-visibilité et expansion lumineuse dématérialisée, la Gloire ne se laisse cependant guère aisément appréhender. Où est véritablement " l'uvre " dans le continuum spatial indéterminé, composite et en extension continue qui caractérise la Gloire ? Comment percevoir de façon adéquate ce qui joue entre focalisation, dispersion de l'attention visuelle et éblouissement recherché ? De qui ou de quoi (personnes divines, saints, reliques, croix, eucharistie), ces dispositifs expriment-ils la Gloire ou sont-ils la glorification ? En quoi, dans le contexte militant de la Contre-Réforme, la Gloire peut-elle être conçue comme une solution représentative adéquate, et légitime, pour exprimer Dieu ? Cette étude est centrée avant tout sur Rome, Paris et plusieurs exemples qui subsistent en France. Conjuguant analyse détaillée des uvres, prise en compte des conditions concrètes de leur perception et réception, attention aux textes théologiques, spirituels et dévotionnels, cet ouvrage nous permet d'accéder à ce qui est un " objet de civilisation " majeur de l'Europe moderne.

    Qté.
    Disponible
  13. Les peintres de Lyon autour de 1500

    Tania Lévy, Fabienne Joubert Collection : Art & Société
    EAN : 9782753559257
    Presse Universitaire | Beau Livre | Paru le 06/12/2017 > Voir le résumé

    En 1914, Henri d'Hennezel écrivait "On a vite fait de dire que Lyon est une ville inhospitalière aux artistes. (...) L'histoire (...) prouve, au contraire, qu'à toutes les époques il s'est rencontré à Lyon des artistes en tous genres et des amateurs pour les protéger et les encourager" et il poursuivait en expliquant qu'à la fin du XVe siècle, "se préparait à Lyon la période de la Renaissance où la ville atteignit son apogée littéraire et artistique". Cette citation souligne à la fois la richesse lyonnaise de la fin du XVe siècle et des premières décennies du XVIe siècle et la difficulté à l'appréhender. Afin de mettre en lumière cette époque, qui n'est pas qu'un prélude à une Renaissance prospère, cette étude dresse le portrait d'une communauté artistique particulière, bien implantée en ville, en relation avec de nombreux commanditaires. De la ville à la cour, des érudits aux ecclésiastiques, les peintres de Lyon ont en effet à répondre à des commandes diverses. Et les réalisations qui les mobilisent le plus sont celles en lien avec les festivités organisées dans la cité, au premier rang desquelles les entrées royales et solennelles. Se basant sur un corpus archivistique conséquent et sur les oeuvres conservées, cet ouvrage s'attache aux protagonistes de la peinture à Lyon entre le début règne de Louis XI et la Grande Rebeyne de 1529 et explore le contexte de la pratique picturale (atelier, formation), les commanditaires et les oeuvres et enfin les fêtes, qui ont grandement sollicité les peintres.

    Qté.
    Disponible
  14. La tentation du symbolisme dans l'art roumain

    Adriana Sotropa, Marina Vanci-Perahim Collection : Art & Société
    EAN : 9782753555051
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 29/11/2017 > Voir le résumé

    Bénéficiant du relais de figures telles que le poète Alexandru Macedonski ou de mécènes comme Alexandru Bogdan-Pitesti, stimulée par le développement de sociétés artistiques soucieuses d'indépendance, l'empreinte du symbolisme se fait sentir dans l'art roumain de la fin du XIXe siècle à l'entre-deux-guerres, des figures légendaires peintes par Kimon Loghi aux étonnantes chimères de Dimitrie Paciurea. Catégorie régulièrement employée par les historiens de l'art roumains, y compris dans le contexte d'une histoire de l'art écrite sous le régime communiste (1947-1989), le symbolisme mérite d'être réexaminé dans ses contours et son contenu. Que recouvre-t-elle ? Quelle était sa place et sa signification dans la critique d'art avant qu'elle ne soit réutilisée par la suite ? Quels sont les acteurs et les oeuvres qu'on y associe ? Dans un pays à la fois soucieux de s'inscrire dans la modernité et en quête de racines, la tentation du symbolisme, entre enthousiasme et rejet, concerne autant les artistes que ceux qui se sont proposés d'en écrire l'histoire.

    Qté.
    Disponible
  15. L'eredità di San Colombano

    Eleonora Destefanis, Jean-Michel Picard Collection : Art & Société
    EAN : 9782753559202
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 08/11/2017 > Voir le résumé

    La figure de saint Colomban joue un rôle majeur dans les études sur le premier monachisme occidental, dont le saint irlandais est considéré comme l'un de fondateurs. L'ouvrage se penche sur les voies par lesquelles la mémoire du saint s'est transmise tout au long du Moyen Age. Plusieurs aspects sont approfondis, concernant la transmission de la pensée et de la vie de Colomban ainsi que son héritage, au sein des monastères créés par le saint. Le volume est constitué de quatre volets, consacrés respectivement : à la diffusion du culte, des reliques et de la mémoire liturgique de saint Colomban ; à la production textuelle du saint ou qui lui est attribuée, ainsi qu'à l'héritage colombanien dans la culture carolingienne et dans la formation de la grande bibliothèque de Bobbio ; à la littérature hagiographique liée à Colomban, notamment à la Vita de Jonas de Bobbio. Enfin, la quatrième partie se concentre sur les formes de la construction du sacré associées aux lieux colombaniens, de l'Irlande, terre d'origine du saint, jusqu'aux fondations monastiques auxquelles il donna naissance sur le Continent, entre témoignages archéologiques et attestations écrites.Ce volume offre de nombreuses pistes pour une lecture nouvelle d'un phénomène complexe : celui de la formation et de la construction de la mémoire d'un personnage exceptionnel, sur l'histoire duquel s'ouvrent des perspectives multiples et novatrices.

    Qté.
    Disponible
  16. Le carnaval, la fortune et la folie

    Valentine Toutain-Quittelier, Pierre Rosenberg Collection : Art & Société
    EAN : 9782753558861
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 01/11/2017 > Voir le résumé

    Qu'ils soient Français à Venise ou Vénitiens à Paris, ancrés dans une carrière à long terme ou seulement de passage, que recherchent ces artistes si loin de leur terre d'origine ? Ils cèdent à la curiosité du temps et aspirent à de nouvelles références, de nouveaux savoir-faire auprès d'une école artistique qui leur est étrangère. Le goût du voyage s'exprime aussi, facilité par la paix revenue sur l'Europe. La soif de richesse, enfin, les séduit autant que les rêves de gloire au service des puissants. Venise rencontre Paris, le Carnaval rencontre la Fortune. Mais la Folie de 1720, caractérisée par l'éclatement chaotique de la bulle spéculative et l'abandon des chimères financières de John Law, bouleverse ce fragile édifice. En cette aube des Lumières où les frontières s'atténuent pour favoriser la mobilité des hommes et des uvres, une première République des Arts se dessine. L'auteur brosse le portrait de deux écoles artistiques tournées l'une vers l'autre, de leurs moments d'éclats communs à leurs inéluctables désaccords. Participant au renouveau pour une période injustement appelée " de transition ", ce livre met en lumière la densité des échanges transnationaux et esquisse un peu plus les contours d'une première Europe esthétique avant d'être politique.

    Qté.
    Disponible
  17. Le paysage, entre art et nature

    Jean-Noël Bret, Yolaine Escande, Collectif Collection : Art & Société
    EAN : 9782753554924
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 25/10/2017 > Voir le résumé

    Le volume Le paysage, entre art et nature se situe dans un courant d'études sur le paysage à la jonction entre plusieurs disciplines – histoire de l'art, esthétique, philosophie – initié il y a plus de cinquante ans par Ernst Gombrich ou Georg Simmel. La nouveauté de Le paysage, entre art et nature tient à la complémentarité des approches entre des recherches inédites et pointues, effectuées par des experts du domaine pictural, commissaires d'expositions, et des réflexions synthétiques apportées par des spécialistes du paysage ou du jardin.

    Qté.
    Disponible
  18. La malédiction des sept péchés

    Laurent Guitton, Hervé Martin Collection : Art & Société
    EAN : 9782753550155
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 06/09/2017 > Voir le résumé

    Un homme nu, agressé et dévoré par sept monstres diaboliques : telle est la représentation impressionnante qu'exhibent trois sculptures bretonnes de la fin du Moyen Age. Placées dans de simples églises paroissiales à Batz-sur-Mer, Dinan et Saint-Léry, ces images méconnues du septénaire des péchés n'avaient jamais été étudiées. Sur la base d'une rigoureuse étude pluridisciplinaire, associant histoire, sémiologie de l'image et anthropologie, Laurent Guitton invite son lecteur à une véritable enquête policière, reconstruisant la genèse et les sources d'inspiration de ce thème inhabituel et remontant aux commanditaires de ces trois programmes. Et nous voici introduits au sein de la cour ducale de Bretagne, traversée de violents règlements de compte par images interposées. Le duc François II en personne, la clique revancharde des duchesses bretonnes, un évêque et un abbé en conflit, un vicomte envieux et une favorite enviée, autant de personnages impliqués dans cette intrigue déroutante, qui en vient à confondre responsables et victimes. Ces sculptures se révèlent alors être des images infernales à résonance maléfique, réalisées pour diffamer et nuire à un ennemi intime... C'est la jeune reine et duchesse Anne de Bretagne, fille de François II, qui mettra un terme à cette vendetta symbolique, alors même que le duché s'apprête à disparaître sous les coups de boutoir d'une monarchie française conquérante.

    Qté.
    Disponible
  19. Université & histoire de l'art

    Marion Lagrange, Collectif Collection : Art & Société
    EAN : 9782753553774
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 06/09/2017 > Voir le résumé

    La défaite face à la Prusse marqua incontestablement une étape dans l'histoire de l'université française même si un mouvement de réforme avait été amorcé avant la guerre. Les facultés, dont l'autorité avait été diminuée depuis la Révolution française, connurent dans le dernier tiers du XIXe siècle un véritable renouveau. Alors que le ministère de Jules Ferry souhaitait y instaurer les principes républicains reposant sur la méritocratie, les directeurs de l'enseignement supérieur projetèrent une réforme où la recherche s'articulait pleinement avec l'enseignement. Ce principe intellectuel constituait la matrice de bâtiments édifiés à dessein et de la rénovation des principes pédagogiques où l'objet et l'expérience prenaient toute leur place. La construction disciplinaire de l'histoire de l'art s'est réalisée de manière concomitante à cette mutation qui avait pris pour modèle la grande rivale incarnée par l'université allemande. L'enseignement des chaires d'archéologie et d'histoire de l'art antique se développa en prenant appui sur un Lehrapparat, concept allemand désignant l'ensemble du matériel pédagogique - objets originaux, moulages en plâtre, tirages photographiques papier, vues à projection, ouvrages à planches, livres - nécessaire à son étude. Un demi-siècle plus tard, ces fondements furent remis en cause par l'extension du champ disciplinaire et par l'augmentation du nombre d'étudiants, du fait de la démocratisation de l'accès à l'université après la Seconde guerre mondiale. L'édification de nouvelles surfaces en périphérie des grandes agglomérations françaises fut la réponse apportée à ces bouleversements. La démarche de l'historien de l'art permet de considérer l'université dans sa matérialité (architecture et décor) en l'ancrant dans une perspective historique. Parallèlement, l'étude des objets pédagogiques ayant contribué à légitimer l'enseignement de l'archéologie et de l'histoire de l'art conduit à inscrire la discipline dans cette histoire universitaire. Ce volume réunit des études de spécialistes de différentes périodes. Il entend mettre dans une perspective nationale et internationale ces questions autour des notions de référence et de modèle, de construction disciplinaire et d'usages des collections. Ce siècle de transformations (1870-1970), qui a donné les bases de notre université, s'incarne aujourd'hui dans un processus de patrimonialisation. Des études de cas apportent des exemples de réflexion sur le devenir de ces objets et sur leur renouveau.

    Qté.
    Disponible
  20. Dans l'oeil du connaisseur

    Valérie Kobi, Pascal Griener Collection : Art & Société
    EAN : 9782753553149
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 21/06/2017 > Voir le résumé

    En partant du cas singulier du collectionneur Pierre-Jean Mariette (1694-1774), cet ouvrage vise à mieux définir les étapes qui jalonnent la formation des connaissances en histoire de Part au XVIIIe siècle et, plus largement, à questionner le rôle joué par la figure du connaisseur dans cette dynamique. En somme, il s'agit de répondre aux interrogations suivantes : sur quels éléments repose la réputation de l'amateur et comment s'organise la reconnaissance de son autorité par ses pairs ? Quels sont les instruments, matériels ou intellectuels, déployés par l'expert ? Et, finalement, sous quelles formes se présente son savoir lorsqu'il se matérialise par l'écrit ? Dans ce but, l'identité et l'activité de Mariette se trouvent ici interrogées à travers six chapitres thématiques scindés en deux parties. La première, intitulée La naissance d'un amateur, analyse l'émergence de la figure de l'amateur à travers trois moments-clés : la constitution d'une identité, le voyage d'Italie et l'insertion de l'érudit dans la République des Lettres. La seconde, dévouée aux Savoirs mis en oeuvre, examine les modalités de la divulgation scientifique, de ses modèles théoriques à ses représentations visuelles. Plus qu'un panorama exhaustif d'une pensée savante, le développement suivi enquête sur la façon dont le livre devient, au cours du XVIIIe siècle, un véritable laboratoire des savoirs ; un espace privilégié où se déroule, entre amateurs, le débat qui participe à l'élaboration d'une connaissance empirique dans le domaine de l'histoire de l'art. A cet égard, la présente étude pose non seulement un regard nouveau sur l'apport de Pierre-Jean Mariette au champ historique mais elle réfléchit aussi de manière originale aux pratiques socio-culturelles et aux enjeux esthétiques qui façonnent la discipline à l'époque des Lumières.

    Qté.
    Disponible
  21. Carlo Crivelli et le matérialisme mystique du Quattrocento

    Thomas Golsenne Collection : Art & Société
    EAN : 9782753552531
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 10/05/2017 > Voir le résumé

    Carlo Crivelli (v. 1435 - v. 1495) est un peintre vénitien, marginal et virtuose, au style puissant, étrange et inclassable, qui a longtemps suscité l'embarras des historiens de l'art. Sa peinture déjoue en effet les oppositions traditionnelles qui structurent la grille d'appréciation des artistes de cette époque : elle est à la fois du Moyen Age et de la Renaissance, d'avant et d'arrière-garde, sacrée et profane, chrétienne et païenne. Ayant presque toujours vécu dans la Marche d'Ancône, une région loin des grands centres culturels comme Florence, Rome ou Venise, Crivelli est au courant de toutes les innovations de son temps, et va plus loin que la plupart de ses contemporains dans l'expérimentation picturale. Ce livre entend lui rendre la place qu'il mérite dans l'histoire de l'art du Quattrocento. Une place singulière à n'en pas douter, et de premier plan assurément. Mais pour lui rendre cette justice, il ne suffit pas d'étudier son oeuvre en détail. C'est toute l'histoire de son temps qu'il faut revisiter. Il ne sera pas question, ici, de la rupture mille fois rebattue entre Moyen Age et Renaissance, entre la spiritualité chrétienne et la philosophie humaniste, l'image dévotionnelle et l'art profane. C'est un autre Quattrocento que ce livre décrit : une époque où le Moyen Age se paganise, où la spiritualité s'exprime par le luxe, le divin se manifeste de manière sensible, la peinture fait l'objet d'un culte, les saints, les artistes et les guerriers rivalisent de charisme. Le matérialisme mystique est la formule historique, culturelle et anthropologique qui décrit tous ces phénomènes et permet de comprendre comment la peinture de Carlo Crivelli est possible.

    Qté.
    Disponible
  22. La dynastie Bonnart

    Pascale Cugy, Marianne Grivel Collection : Art & Société
    EAN : 9782753552326
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 05/04/2017 > Voir le résumé

    Cet ouvrage étudie les quatre générations de la dynastie Bonnart, une famille d'artistes et de marchands implantée rue Saint-Jacques à Paris entre 1642 et 1762. Officiant dans les domaines de l'estampe, de la peinture et du dessin, elle est particulièrement célèbre pour son activité dans celui de la gravure de mode et notamment pour l'invention du portrait en mode, représentant les vedettes du siècle sous l'aspect de jeunes mannequins attrayants. A la fois diverses et très standardisées, ces images de mode connurent un grand succès et furent produites à des milliers d'exemplaires ; objets de nombreuses copies, reprises et variations, elles sont si intimement associées à la famille Bonnart et à ses deux boutiques de L'Aigle et du Coq qu'elles prirent, au XIXe siècle, le nom générique de bonnarts, même si bien d'autres éditeurs parisiens en produisirent, parfois antérieurement à la dynastie. Cet aspect de leur commerce, avec ses multiples déclinaisons et appropriations dans le reste de l'Europe - voire au-delà, dans des contrées comme la Chine ou l'Inde -, est confronté à l'histoire des différents membres de la famille et au reste de sa production ; largement méconnu, celui-ci révèle des défenseurs fidèles de la monarchie et de la religion catholique, mais aussi des inventeurs habiles - très au fait des derniers développements de l'art de la Cour et des nouveautés en matière de mode, d'anecdotes et bruits du monde -, entretenant de nombreux liens avec la création contemporaine et ses acteurs. L'histoire familiale, avec ses parcours singuliers, de l'imprimeur en taille-douce Henri Ier Bonnart, fils d'un tailleur d'habits, jusqu'aux derniers descendants qui vendirent aux enchères les planches gravées, en passant par les membres influents de l'académie de Saint-Luc, éclaire la genèse et le succès des modes, qui ne sauraient être réduites à l'imagerie populaire et banale à laquelle elles sont souvent cantonnées.

    Qté.
    Disponible
  23. Par-delà le cubisme

    Françoise Lucbert, Yves Chevrefils Desbiolles, Collectif Collection : Art & Société
    EAN : 9782753552623
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 29/03/2017 > Voir le résumé

    Composé de deux parties distinctes, complémentaires l'une de l'autre, l'ouvrage situe Roger de La Fresnaye (1885-1925) dans ses interactions avec la scène culturelle européenne des années 1910-1925. Les correspondances éditées dans la deuxième partie du volume dévoilent beaucoup de faits et de documents inédits qui viennent étayer les études qui en forment la première. La confrontation du discours de l'artiste avec les analyses de chercheurs actuels, issus de diverses disciplines, donne une image prismatique qui rend compte de la singularité du personnage et de la complexité intrinsèque de son uvre.

    Qté.
    Disponible
  24. Charles-Gustave Stoskopf (1907-2004), architecte

    Gauthier Bolle, Anne-Marie Châtelet Collection : Art & Société
    EAN : 9782753549883
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 01/03/2017 > Voir le résumé

    Issu d'une thèse en histoire de l'art et de l'architecture, ce récit interroge le parcours de l'architecte alsacien Charles-Gustave Stoskopf (1907-2004), deuxième second grand prix de Rome en 1933, en se fondant principalement sur le dépouillement de ses fonds d'archives d'agences. Cet acteur de la scène professionnelle des Trente Glorieuses entame sa carrière en 1945 dans le cadre de la Reconstruction, où il a la charge de rebâtir des villages détruits autour de Colmar, puis devient, dans les années 1950, le maître d'oeuvre de plusieurs grands ensembles en Alsace et en région parisienne, dont le grand ensemble de l'Esplanade à Strasbourg et celui de Créteil. Afin d'éclairer cet itinéraire sont explorées tour à tour la biographie de l'architecte dans ses multiples aspects, les réalisations significatives et, enfin, des dimensions transversales caractérisant cette production considérable. Celle-ci révèle plusieurs registres d'expression, marqués par la permanence d'un vocabulaire académique et d'un héritage alsacien constamment revendiqué et réinventé. Elle agrège également des influences diverses lui permettant de répondre aux commandes inédites de cette période de modernisation et de forte croissance. L'ouvrage vient ainsi combler un vide historiographique en restituant la biographie de cette figure majeure de la période, à l'origine de la construction de plus de 45 000 logements en France dans des conditions de production inédites.

    Qté.
    Disponible
  25. L'abbaye Saint-Pierre de Mozac

    Denis Hénault, Laurence Cabrero-Ravel Collection : Art & Société
    EAN : 9782753552043
    Presse Universitaire | Beau Livre | Paru le 08/02/2017 > Voir le résumé

    Implanté à quelques kilomètres au nord de Clermont-Ferrand, le site de Mozac conserve un riche patrimoine appartenant à l'un des monastères les plus anciens et les plus importants de l'Auvergne. Si le site est réputé pour son trésor et ses sculptures romanes, il présente aussi l'intérêt pour le visiteur d'avoir préservé l'église abbatiale et plusieurs bâtiments du monastère, entourés d'un parc de quatre hectares. Après un historique des recherches anciennes et un point sur les sujets d'études récents portant sur le site, cet ouvrage s'attache d'abord à relater les faits marquants de l'histoire de l'abbaye, à mesurer l'impact de l'activité des moines sur leur environnement, à analyser la façon dont le monastère a contribué à modeler le paysage, à fixer les populations et l'habitat, et structurer le territoire. Ce volume décrit ensuite tous les éléments permettant de restituer l'évolution monumentale (architecture, décors) de l'abbatiale et des bâtiments monastiques, depuis le Xe siècle jusqu'au XXe siècle. Le rôle joué par l'abbaye dans l'art monumental local est également abordé en distinguant la part de création du poids de l'héritage, tout en rendant compte de la postérité de certains partis. L'archéologie, appliquée au monument conservé, permet aussi de mettre en évidence la diversité des matériaux et des techniques de construction mis en oeuvre au Moyen Age lors des chantiers successifs. La plupart des éléments archéologiques concernant les bâtiments monastiques et les collections lapidaires sont inédits. Les nombreuses illustrations reproduites dans ce livre montrent la variété et l'importance du patrimoine encore visible en même temps que son intérêt scientifique.

    Qté.
    Disponible
  26. Les architectes au travail

    Maxime Decommer Collection : Art & Société
    EAN : 9782753552128
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 08/02/2017 > Voir le résumé

    À travers le prisme de leurs structures de travail et de leurs lieux d'exercice, Maxime Decommer reconstitue l'histoire complexe de la profession d'architecte à travers un texte bien écrit et une analyse fine et vivante du travail des architectes depuis la fin de l'Ancien Régime jusqu'à la création de l'Ordre en 1940. La profession d'architecte oscille entre une mission d'intérêt général et une posture « d'artiste » qu'elle revendique sans cesse et qui s'exprime à travers l'exercice libéral « sacralisé » en 1940. Ainsi s'éclaire de façon inédite l'histoire, pleine de contradictions et de rebondissements, d'une profession qui discute encore aujourd'hui de ses missions au-delà de l'exercice libéral qui atteint en 1940 une reconnaissance dominatrice. L'objectif de la recherche, annoncé en introduction, est de mettre en perspective à chaque période étudiée le présent à la lumière de la connaissance du passé, en mettant en évidence les persistances et les récurrences, ou au contraire les évolutions ou les ruptures.

    Qté.
    Disponible
  27. Pension complète !

    Jean-Yves Andrieux, Patrick Harismendy, Collectif Collection : Art & Société
    EAN : 9782753551435
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 04/12/2016 > Voir le résumé

    Hôtel. Le mot et le lieu paraissent si familiers dans nos vies, nos paysages et nos usages mentaux que nul ne s'en préoccupe vraiment. Les auteurs américains ont pourtant écrit qu'il résumerait à lui seul l'histoire des Etats-Unis. Pourquoi en irait-il autrement en Europe ? L'Etat s'y intéresse de loin en France, se contentant de vérifier un niveau de qualité certifié par des étoiles, mais intervenant peu pour soutenir l'hôtellerie, alors que celle-ci est un secteur clé de l'industrie du tourisme. Le problème commence dès qu'on veut qualifier l'hôtel. Sans remonter aux auberges du Lion d'or ou du Cheval blanc des temps modernes, ni au Terminus ou hôtel de la Gare des débuts du chemin de fer, qu'y a-t-il de commun entre le gîte rural, la chambre d'hôte, le couvent-hôtel des congrégations religieuses, la pension de famille équipée de deux ou trois chambres, le motel routier, le castel first class de Deauville ou le palace du Léman, propriété de grands groupes, dont les centaines de chambres font face à la mer ou au lac, et que les visiteurs traitent volontiers d'enseignes a mythiques e ? Au moment même où internet remet en cause un modèle que nous pensions immuable, sans même pouvoir le définir, ce livre fait le point sur trois siècles d'évolution entre le tenancier, le logeur, le cabaretier, l'aubergiste et l'hôtelier - petit entrepreneur ou capitaine d'industrie. Il décrit les lieux de leur activité, hybrides, polymorphes, plurifonctionnels, singuliers ou, au contraire, dupliqués à l'envi par les chaînes. Il observe leur aptitude à modeler la ville, leur influence sur les mobilités et plus largement leur contribution à une histoire de l'hospitalité dans les sociétés contemporaines.

    Qté.
    Disponible
  28. L'enseignement à l'Académie royale d'architecture

    Hélène Rousteau-Chambon Collection : Art & Société
    EAN : 9782753551664
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 20/11/2016 > Voir le résumé

    C'est en 1671 qu'est fondée l'Académie royale d'architecture. L'institution royale a deux missions : tenter d'apporter des règles à l'architecture pratiquée en France et développer un enseignement de qualité pour former les futurs architectes du roi. Les leçons portent, à parts égales, sur l'architecture et la géométrie appliquée à l'architecture. Cet enseignement connaît cependant de profondes mutations au cours des cent vingt-deux années d'existence de l'institution royale (1671-1793) ; les évolutions de la pratique architecturale et la personnalité des professeurs influant directement sur la conception de la formation académique. Si, dans un premier temps, les cours portent sur des thèmes variés - hydraulique, optique, géométrie pour les mathématiques, principes d'architecture et théorie des ordres pour l'architecture -, l'éducation des futurs architectes du roi est rapidement recentrée sur des connaissances plus précises dans le dessin et l'architecture. Le présent ouvrage qui s'appuie sur une étude de cours le plus souvent inédits, et sur un examen de la personnalité des enseignants, vise à retracer l'histoire de cet enseignement académique encore largement méconnu.

    Qté.
    Disponible
  29. Les inventions photographiques du paysage

    Pierre-Henry Frangne, Patricia Limido-Heulot, Collectif Collection : Art & Société
    EAN : 9782753551367
    Presse Universitaire | Grand Format | Paru le 13/11/2016 > Voir le résumé

    L'ouvrage explore le paysage photographique des origines (vers 1850) à nos jours, des paysages des frères Bisson aux artistes actuels comme Walter Niedermayr, Jean-Marc Bustamante ou Eric Bourret. Il déploie la triple thèse suivante : 1) le paysage photographique achève ou accomplit l'ensemble du genre du paysage tel que la peinture l'a inventé à la Renaissance ; 2) en l'accomplissant, le paysage photographique se libère de la tradition paysagère elle-même et ouvre au paysage un champ indéterminé d'inventions presque infinies dont les études rassemblées ici explicitent quelques-unes des possibilités ; 3) cette continuité et cette rupture créent ainsi un paysage "sans qualité" selon l'expression de Robert Musil, paysage dont la polymorphie alimente les autres arts et la créativité de l'art contemporain. Voilà pourquoi le livre dessine un parcours permettant d'articuler - c'est son originalité - invention du paysage pictural, invention du paysage photographique et inventions photographiques du paysage. L'ouvrage fondamentalement pluridisciplinaire entend se plier à la logique photographique elle-même qui permet d'engendrer de nouvelles images non picturales, des images machinées, non métaphoriques, profondément documentaires, et dont la reproductibilité permet un archivage du réel, une exploration de nouveaux territoires naturels ou urbains, la multiplication infinie de points de vue sur eux.

    Qté.
    Disponible
  30. Eclairer la mer

    Francis Dreyer, Pascal Griset Collection : Art & Société
    EAN : 9782753549968
    Presse Universitaire | Broché | Paru le 26/10/2016 > Voir le résumé

    Les optiques de phares fascinent par leurs caractères monumentaux, techniques ou symboliques. Nombreux sont ceux qui cherchent à croiser leurs faisceaux, à entrevoir leurs découpes en verre taillé ou suivre leur rotation. Peu se souviennent pourtant qu'elles ont été inventées par Augustin Fresnel au début du XIXe siècle. Physicien et ingénieur des Ponts et Chaussées, c'est lui qui en a assuré la promotion au sein du premier programme de signalisation maritime des côtes de France. Pour les fabriquer, il s'est appuyé sur des artisans, des opticiens, des horlogers qui ont acquis, au fil des ans, un savoir-faire particulier. Une industrie essentiellement française et reconnue dans le monde entier est alors née. Ainsi en 1939, près des 3/4 des appareils installés dans les grands phares du globe, l'ont été par trois entreprises situées à Paris. Ces maisons exportaient, de plus, des centaines de phares métalliques en kit, des lampes, des lanternes, des projecteurs, des milliers de fanaux pour navires ou des appareillages électriques. Toute une activité tournée vers la mer... pour éclairer la mer. Ce livre raconte la genèse, l'émergence, l'expansion puis le déclin des optiques en verre taillé et de leurs constructeurs, tant français qu'étrangers. Il détaille leurs méthodes de fabrication, de vente et d'exportation. Il raconte les tribulations de centaines de phares qui, partis de France, ont été installés du pôle Nord aux îles brûlées par le soleil. Il montre aussi comment l'Etat commanditaire, par ses relations particulières avec ses fournisseurs, a pu imposer cette technologie révolutionnaire au monde entier.

    Qté.
    Disponible
par page
  1. 1
  2. ...
  3. 6

Identifiez-vous pour consulter vos prix remisés et commander